Tours en crise... sportive

Eric DoucetLes regards, inquiets, se sont braqués sur Tours cette semaine. L'origine, ce sont les déclarations de l'entraîneur Bob Millette qui a exposé les problèmes de trésorerie du club après Tours-Morzine. Il a ainsi dévié les questions de la crise sportive vers la crise financière et les retards de paiement de certaines indemnités aux joueurs, mais cette façon de faire a agacé son président Delmas. L'attaquant Adrian Saul est parti dans la semaine pour raisons personnelles, et c'est le défenseur Michael Novosad qui est chargé de le remplacer sur la première ligne offensive. Les Diables noirs ont mené 2-1 au premier tiers-temps à Grenoble... avant de s'écrouler 8-2 pour une quatrième défaite consécutive.

Grenoble se rapproche donc à un point du leader Briançon, tout comme Rouen. Même privés de Malette et Thinel, les Dragons ont battu leur rival Amiens grâce à l'opportunisme d'Éric Doucet, auteur de trois buts en supériorité numérique.

Angers est seul au monde à sa quatrième place. Les trois buts rapides de sa ligne finlandaise, dont deux de Jokinen, ont assommé en dix minutes Neuilly-sur-Marne qui s'est ensuite accroché jusqu'au bout sans pouvoir cependant revenir (3-6).

Neuilly se retrouve donc relégable, car Chamonix a obtenu une seconde victoire de suite, dans le derby à Saint-Gervais, avec trois buts d'Emil Tobiasson-Harris dont le dernier en cage vide. Cette défaite (3-5) met le Mont-Blanc dans une situation difficile, avec trois points de retard sur l'avant-dernier, et une victoire impérative contre Strasbourg samedi prochain sur la glace souvent moins favorable de Megève.

Ce qui complique encore la situation, c'est le bon point pris par Dijon à Morzine-Avoriaz, le premier point pour les hommes de Daniel Maric depuis la mi-octobre et un déplacement à... Megève. Lors de la prolongation, Maurice Rozenthal a tout de même donné la victoire (2-1) à Morzine-Avoriaz... qui passe devant Tours. Qui l'eût cru il y a quelques semaines ?

Les équipes classées plus haut ont aussi engrangé pour l'hiver dans un "match à trois points", c'est-à-dire en prolongation Strasbourg, qui a renversé le score de 0-2 à 4-2 avant d'être rejoint par un doublé de Cyril Papa, est finalement venu à bout de Villard-de-Lans dans le temps supplémentaire par un but de Benoît Martin (5-4). En plus de la victoire, les Alsaciens peuvent se féliciter du premier but de Ligue Magnus de Timothée Franck, jeune attaquant formé au club qui fait partie de l'équipe de France des moins de 18 ans.