Mondial juniors : la France nettement battue

Co-favori du tournoi, le Bélarus était arrivé dans la compétition avec un changement de coach de dernière minute. Sa fédération a en effet voulu que l'entraîneur Vasil Spiridonov se concentre sur son nouveau poste à la tête du Dynamo Minsk, le représentant biélorusse en KHL où il est arrivé à la rescousse en octobre. Mais le nouveau sélectionneur Andrei Gusov a poursuivi le travail sans mal.

Les Français s'en sont rendus compte pour leur deuxième match. Ils ont bien abordé le match et même ouvert le score à la cinquième minute sur un rebond converti par Thibaut Sage-Vallier. Mais une crosse haute de Jason Crossman a permis aux Biélorusses d'égaliser une minute plus tard. Et à partir de la deuxième période, les rouges se sont avérés plus forts. La France n'a rien pu faire, battue 8-2. Seul Yohann Auvitu, en jeu de puissance, a pu battre le gardien Vitali Belinski, élu joueur du match. Le Grenoblois Julien Baylacq a reçu les honneurs côté français.

Demain, les Bleuets rencontreront la Suisse, dernière chance pour empêcher que les deux favoris soient seuls au monde. La relégation n'occasionne guère plus de suspense, puisque l'Estonie a été écrasée 22-2 (!) par la Slovénie hier.