Mondial juniors : pas de miracle pour la France

Les Bleuets savaient qu'ils n'auraient pas la tâche facile face aux organisateurs suisses. Titularisé pour la première fois dans les cages françaises, Sébastien Raibon a arrêté une contre-attaque de Pascal Berger après trente secondes et a été sauvé par son poteau sur un tir d'Evgeni Chiriyaev. Une pénalité de Romain Bault a finalement permis l'ouverture du score de Zigerli, mais Antoine Roussel a vite égalisé dans le trafic, également en supériorité numérique. Mais en quelques minutes, les Suisses haussent le rythme. Grégory Sciaroni et surtout Étienne Froidevaux sur un incroyable slalom ne laissent aucune chance à Raibon. Les Bleus sont mieux au deuxième tiers, mais encaissent encore pendant une prison de Stéphane Da Costa. Juste avant la pause, Roussel, dont la ligne avec Rimann et Da Costa a fait l'essentiel du danger offensif, réduira aussi le score en fin de deuxième tiers. Les occasions sont encore partagées, mais les Suisses creusent un écart un peu trop sévère en marquant deux fois dans les quatre dernières minutes (6-2). Les jeunes de Patrick Rolland ont fait un bon match, mais la Suisse et le Bélarus, plus forts, joueront logiquement la montée. Il reste aux Français à gagner une place sur le podium, vendredi après-midi. Cela fait cinq ans, depuis le championnat à Briançon en 2003/04, qu'une équipe de France n'a plus fini aussi haut.