Coupe de France : Épinal frustré de sa revanche

Ville KoivulaÉpinal voulait sa revanche de la première finale à Bercy en 2007, mais n'a pu venir à bout de Ville Koivula dans un match qui a gardé un score vierge pendant cinquante minutes, ce qui n'est pas arrivé en France cette année. Solide prestation pour deux défenses pas toujours à la fête. Même quand Juho Jokinen a enfin battu Petrik à dix minutes de la fin, Tarik Chipaux a égalisé sur la prison suivante de Jodoin. Cependant, Matias Metsäranta a donné la victoire à Angers à trois minutes de la fin.

Rouen se qualifie aussi pour les demi-finales, avec le retour définitif de Marc-André Thinel et surtout un powerplay toujours conquérant (encore 40% de réussite ce soir).

Si tous les Grenoblois n'eacute;taient pas à la fête ce soir, c'est surtout que Fabrice Agnel, l'ancien second gardien des BDL aujourd'hui à Montpellier, avait une mission impossible dans une équipe languedocienne venue à Pôle sud avec seulement deux lignes. Le score est lourd pour les tombeurs de Morzine : 6-0 en douze minutes, et 14-3 au final. Les juniors grenoblois se sont bien amusés pour leur retour du Mondial U20, Raphaël Papa finissant avec 3 buts et 3 assists. Pour enfoncer le couteau dans la plaie, un joueur formé à Montpellier, Jason Crossmann, a même engrangé un but et une mention d'assistance.

L'autre confrontation entre clubs de Magnus et de D1 (Dijon-Reims) a été plus serrée que ne l'indique le score, puisqu'il n'est passé de 2-0 à 5-0 dans les quatre dernières minutes. Le retour de Miroslav Kristin , souffrant des adducteurs depuis un mois, s'est très bien passé, puisque le buteur slovaque a marqué deux fois. Dijon est ainsi le seul "intrus" en demi-finale, au milieu de trois des quatre premiers du championnat. Logique, puisque le quatrième larron, le leader Briançon, a justement été éliminé en Bourgogne.