Top/flop de décembre 2008 : Ambrì-Piotta (flop)

AmbriQui vient de recruter Karol Krizan après sa mise à l'écart à MODO ? Un autre club en crise. Ambrì-Piotta reste sur huit défaites consécutives et se retrouve maintenant bon dernier de la LNA. Mais pour l'arrivée de Krizan, il a gagné... en amical contre des universitaires canadiens.

Le championnat suisse est le seul à observer la trêve de Noël, pour arranger Davos et sa Coupe Spengler, et ce n'est pas plus mal pour travailler et enrayer la crise. L'annonce du départ la saison prochaine (à Davos) de Grégory Sciaroni, meilleur attaquant du récent Mondial junior de Herisau qui a fait remonter la Suisse dans l'élite, n'est pas faite pour redonner le moral, puisque c'est un des meilleurs produits du vivier local qui s'en ira très jeune.

Pour s'en sortir, Ambrì n'a pas seulement changé de gardien. Il a aussi embauché un nouvel entraîneur. Rostislav Cada doit reprendre l'équipe en plein doute que lui a laissée John Harrington, habituée à l'échéc et fragilisée mentalement. Cada est un peu le dernier recours : en 2001/02, il avait laissé le souvenir d'un coach qui sacrifiait le spectacle à une organisation défensive verrouillée. Mais vu les résultats actuels, le HCAP est prêt à tous les sacrifices, y compris celui d'un joueur de champ étranger qui devra rester en tribune pour faire place au gardien slovaque.

De toute façon, il n'y a pas à s'inquiéter pour le style défensif de Cada. Ambrì n'avait pas enthousiasmé les foules par son attaque jusqu'ici, ayant notamment été blanchi deux fois de suite à domicile en début de mois. Le public passionné de la Valascia mérite mieux.