Ligue Magnus : équipe-type de décembre

Cyril PapaEn décembre, les ours hibernent, vous diront les naturalistes. Et bien, ils devront réviser leurs connaissances en étudiant le hockey français. Car quand vient l'hiver, les Ours de la Ligue Magnus, ceux de Villard-de-Lans, ont plutôt tendance à se réveiller. L'an dernier, c'est Pascal Favarin qui était élu dans l'équipe-type de décembre. Cette année, la place de titulaire lui était encore réservée. Le jeune Romain Farruggia était revenu au club, à 21 ans, comme un successeur à long terme. Il devait jouer pour sa part en Coupe de la ligue. Cette compétition est finie depuis longtemps pour Villard, mais Farruggia ne s'en est pas contenté : il a enchaînant trois titularisations de suite en faisant à chaque fois un bon match.

Première étape de ces trois glorieuses, une victoire de prestige sur le champion en titre Rouen, avec un but en prolongation de Cyril Papa. Au match précédent à Strasbourg, l'ailier gauche avait déjà sauvé un point avec deux buts en toute fin de match. Pourtant, Papa avait connu un début de saison difficile. Il avait de la peine à confirmer sa bonne saison 2007/08, et le statut de leader qui allait avec, mais son entraîneur avait constaté qu'il abandonnait un rôle individuel en travaillant plus pour l'équipe. La forme et la confiance sont revenues progressivement, et les points le traduisent de nouveau.

L'autre équipe du mois, c'est Strasbourg, qui a enfin un plein succès avec ses recrues canadiennes, moins pressées de partir que les précédentes mais aussi bien meilleures. Benoît Martin, un vrai centre, est celui qui fait le plus facilement le jeu sur cette première ligne en grande forme. Il compense son manque de gabarit en patinant partout. En plus, il possède un bon tir, un point commun avec son défenseur Steve Pelletier avec son slap enrob&ecaute; si canadien. Ce joker idéal lit très bien le jeu, et son dernier fait d'armes est d'avoir muselé la première ligne d'Épinal autrefois si redoutable.

Après les Français de Villard-de-Lans et les Canadiens de Strasbourg, la troisième partie de cette équipe-type est constituée de valeurs sûres de la Ligue Magnus. Le retour de Miroslav Pazak est ainsi une des principales explications de l'explosion offensive d'Amiens durant le mois. Sa faculté à éliminer l'adversaire en un contre un se couple à un sens du jeu qui offre des caviars à ses partenaires Sadoun et Mortas. Il peut aussi gagner un temps précieux en infériorité par sa protection de palet. L'autre valeur sûre, Petri Virolainen, n'est certainement pas aussi beau à voir jouer. Mais c'est le prototype du défenseur défensif efficace avant tout, une référence par son opiniâtreté.

L'équipe-type de décembre : Romain Farruggia (Villard-de-Lans) ; Petri Virolainen (Rouen) - Steve Pelletier (Strasbourg) ; Cyril Papa (Villard-de-Lans) - Benoît Martin (Strasbourg) - Miroslav Pazak (Amiens).