Rouen, le powerplay fatal

Le choc de la Ligue Magnus, avancé en raison de la superfinale de Coupe Continentale en Normandie dans dix jours, a tenu toutes ses promesses. Deux fois, les Grenoblois ont mené au score à Rouen, mais deux pénalités de Calle Bergström pour accrocher ont permis aux Dragons d'égaliser. En troisième période, la détermination d'Olivier Bouchard a même permis au RHE de mener au score... pendant une trentaine de secondes, le temps que Baptiste Amar réplique d'un slap flottant pour un doublé personnel. Mais l'arme fatale de Rouen, c'est encore et toujours le powerplay. Et lorsque Tartari a été sanctionné en prolongation, le meilleur marqueur du championnat Julien Desrosiers a inscrit le but vainqueur.

Par ailleurs, Rouen a enfin un peu plus de visibilité sur la préparation de la Coupe Continentale. Le problème venait du match à Neuilly-sur-Marne. Les matches en semaine des Bisons sont en effet systématiquement déplacés au mercredi, car la municipalité ne veut pas renoncer à sa séance publique du mardi soir, position qu'elle a réitérée sur ce cas particulier. Un match de championnat à deux jours de l'échéance européenne n'arrangeait vraiment pas les Dragons, et leurs hôtes souhaitaient eux aussi perturber le moins possible l'aventure continentale d'un club français. Une solution a finalement été trouvée pour placer le match le lundi 13. Le HCNM met en place une opération "une place à tarif réduit pour une place achetée" pour ce match déplacé, qui sera par ailleurs retransmis sur www.amaroktv.com en direct. Les Dragons auront ainsi un rythme régulier avec trois matches espacés à trois jours d'intervalle, hier contre Grenoble, vendredi contre Morzine et lundi à Neuilly.