Lyon et Cholet accrochés

La reprise a été difficile pour les deux leaders de la poule sud de D2, tous deux tenus en échec. Christer Eriksson avait voulu modifier ses lignes pour casser les habitudes pour la nouvelle année, mais la gatsro-entérite d'Erik Aden pendant le voyage a constitué une épine supplémentaire. Les Lyonnais se sont retrouvés menés 2-0 en cinq minutes à Font-Romeu, et seule l'égalisation de Mathieu Reverdin à la 56e a sauvé le point du match nul (3-3). Cholet en revanche peut avoir le sentiment d'avoir perdu un point en Auvergne. Clermont-Ferrand est en effet remonté de 2-5 à 5-5 en quatre minutes grâce à Gavalda et aux frères Rivon pour prendre un point précieux qui permet de revenir dans les huit.

Nantes a quitté la dernière place en battant Toulouse 6-4, sans doute la dernière victoire de la carrière de Philippe Ranger. Le premier gardien Martin Léonard devrait être en mesure de rentrer en jeu, et le retraité donne rendez-vous pour un match de gala en son honneur fin avril. Cette victoire a toutefois été longue à se dessiner, puisque c'est à 57'40" que le Saint-Pierrais Xavier Levavasseur a marqué le but vainqueur entre les jambières de Xavier Chatelin. La réserve du Mont-Blanc, battue 12-2 à Mulhouse, se retrouve à la dernière place mais recevra les Nantais samedi prochain pour un match capital.

En poule nord, la très belle opération de la soirée est pour Champigny-sur-Marne. Les deux buts marqués en quatre minutes par Laurent Labat a ouvert la voie à une importante victoire (3-1) sur la glace de Meudon, qui rapproche les Élans d'une place en play-offs. Cherbourg, battu 2-6 chez lui par la réserve de Rouen renforcée du défenseur international junior Cédric Custosse (2 buts), a maintenant 4 points de retard sur la qualification. L'ACBB, qui menait 2-1 à Asnières avant le dernier tiers-temps mais a perdu 7-2, en a 5 pour sa part. Leur situation au classement devient critique.

Les deux leaders restent toujours invaincus. Brest a partagé équitablemet les buts entre les deux gardiens d'Évry (sept chacun, 14-3). Dunkerque a eu besoin de deux buts de Ghislain Folcke - qui a emprunté le numéro 26 de son entraîneur Karl Dewolf le jour de ses 26 ans - pour remporter le derby nordiste contre Wasquehal (6-4).