Publicité

Adversaire de Rouen : Martin

Après avoir évoqué Bolzano et Minsk à travers leurs qualifications, intéressons-nous au seul adversaire de Rouen qualifié d'office pour la finale, le club slovaque du MHC Martin. Il est réputé pour avoir la plus grosse ambiance de l'Extraliga slovaque, et on en aura un petit aperçu à Rouen avec 80 supporters environ.

Martin sort de sa meilleure saison, avec le meilleur effectif qu'il ait jamais eu. Il avait manqué de très peu (à la dernière journée) la deuxième place de la saison régulière, qui l'aurait qualifié pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Au lieu de cela, il a fini troisième et joue ainsi la Coupe Continentale, où il a été directement qualifié pour la Superfinale qui se tiendra ce week-end à Rouen, et où il fait figure de favori en tant que seul représentant d'un grand championnat (même si c'est le plus petit des grands championnats). Mais cette saison 2007/08 d'exception avait été gâchée en play-offs : menant 3 victoires à 0, Martin avait trouvé le moyen de se faire éliminer en perdant les quatre manches suivantes contre Trencin !

Ces résultats avaient tout de même appuyé la politique du président Jaroslav Zigo, qui veut ressusciter Martin en faisant revenir les ex-internationaux formés localement et partis dans des clubs plus ambitieux. Michal Beran, le capitaine très réfléchi (35 ans), et Jaroslav Török, le combattant de tous les instants (37 ans), forment ainsi toujours le cadre de l'équipe, et ils ont été rejoints cette année par un joueur qu'ils ont côtoyé depuis leur plus jeune âge, le défenseur Daniel Babka (36 ans, 196 cm et 104 kg).

Avec cette arrivée, la saison 2008/09 devait donc être celle de la confirmation pour Martin. Malheureusement, le mois de décembre a été marqué par des blessures de joueurs clés, Török et l'attaquant tchèque Lukas Havel, et le club a chuté au classement. Cette période noire a illustré une certaine faiblesse de banc du MHC, qui joue à 3 lignes contre 4 à ses adversaires : le jeune international letton Guntis Dzerins a ainsi une fiche de -11 alors que les joueurs des deux premiers blocs sont tous nettement positifs. Ce manque de profondeur est bien sûr relatif à l'Extraliga slovaque, mais il signale que les Slovaques auront un avantage moins important que prévu sur un Rouen voire un Bolzano, qui n'ont pas des effectifs aussi fournis que des clubs de grands championnats.

Cette fin d'année difficile a coûté sa place à Ladislav Spisiak, l'entraîneur en poste depuis mars 2006. Depuis le Nouvel An, c'est Dusan Gregor - champion de Slovaquie 2004 avec Trencin et viré par le club tchèque de Liberec en début de saison - qui a repris les rênes de Martin. Mais les deux défaites du dernier week-end ont compromis les chances de figurer parmi les six meilleures équipes, celles qui joueront une poule finale. Pendant la Coupe Continentale, le club slovaque sera sûrement attentif à ce qui se passe au pays car les résultats de ses adversaires pourraient lui barrer définitivement la route du top-6 et l'obliger à jouer la poule basse qui délivrera deux places restantes en quart de finale.

Le meilleur marqueur de l'équipe est le Tchèque Lukas Riha, un joueur talentueux mais réputé pour son caractère imprévisible. Il peut parfois être très sympathique et se mettre le public dans la proche, comme la saison dernière quand il a emprunté les accessoires des pom-pom girls (les pompons, pas les vêtements...) et imité leur chorégraphie après un match. Mais il peut aussi s'énerver assez souvent... Très souvent, en fait. Riha est le joueur le plus pénalisé du championnat slovaque en raison de méconduites à répétition.

La discipline est une des clés rappelées par Gregor depuis son arrivée : si son équipe prend moins de prisons, elle n'en sera que plus redoutable. Son powerplay a les deuxièmes meilleures statistiques de l'Extraliga slovaque, à plus de 20%, et pourrait être son arme fatale.