Lyon emporté dans la tourmente

Yann ChamelLes vents violents qui frappent le sud-ouest du pays, et qui ont conduit au report de Font-Romeu - Toulouse, se déplacent vers l'est. Mais Lyon ne s'attendait pas à être emporé par un blizzard venue d'Auvergne. À l'évidence, un ressort s'est cassé chez les Lions lors de leur défaite à Cholet. Les hommes de Christer Eriksson ont été punis chez eux par la lanterne rouge Clermont-Ferrand de leur inefficacité en supériorité numérique (0 sur 10, plus un tir de pénalité manqué), alors que les visiteurs ont mis trois buts, dont deux de William Mouly, à cinq contre quatre. Un résultat qui constitue sans doute la plus grosse surprise de la D2, et qui ne fait pas du tout les affaires de Nantes. Les Corsaires tremblent pour leur place en play-offs après une défaite 3-9 contre Mulhouse dans un match haché par les pénalités.

Mulhouse passe donc devant Lyon et devient deuxième derrière le leader Cholet, qui a ajouté une corde à son arc : le gardien Yann Chamel a obtenu son premier blanchissage de la saison contre La Roche-sur-Yon (5-0).

Dans le nord aussi, d'étranges phénomènes climatiques se produisent. Un raz-de-marée sur la pointe bretonne, qui a terrassé Meudon, submergé 27-3 (!) par Brest, avec 9 buts d'Aleksei Timkin. Et puis un cyclone sur le Cotentin, où les vents tourbillonnants se sont retournés contre Cherbourg, battu 10-11 (!) par l'ACBB, avec 8 buts d'Antoine Amsellem, qui aura donc tout donné pour la dernière chance de maintien de son club formateur.

Cherbourg et l'ACBB ne sont pas sortis de l'auberge. Ils ont quatre points de retard sur Wasquehal et cinq sur Champigny, qui s'est donné de l'air en gagnant à Asnières (4-2), mais aussi Évry. En l'absence de son buteur Clément Thomas suspendu deux matches, Dunkerque a battu les Évryens 5-3 grâce à trois buts d'un Essonnien, Ghislain Folcke. Mais ceux-ci reçoivent Cherbourg samedi prochain, alors que Wasquehal se rend à Boulogne-Billancourt pour deux matches qui peuvent creuser un écart décisif pour l'accès aux play-offs.