Peter Forsberg à quitte ou double

Les clubs suédois qui ont participé à la Ligue des Champions se sont bien remis de leurs humiliantes éliminations puisqu'ils sont dominants en championnat. Linköping figure en tête avec quatre points d'avance, et HV71 a rejoint Färjestad à la deuxième place alors que l'Elitserien s'interrompt pour dix jours pendant la trêve internationale.

Le grand moment que la Suède attendait, c'est cependant la conférence de presse donnée par Peter Forsberg vendredi après-midi. La superstar au pied d'argile a confirmé qu'il se donnait une dernière chance de revenir au jeu avec MODO. Si cette énième tentative échouait, il mettrait cette fois définitivement un terme à sa carrière. On verra donc après la trêve si son pied autorise Forsberg à jouer. Il a décliné l'invitation en équipe nationale et se donne donc le temps pour une reprise "en douceur". L'ennui, c'est que la situation de MODO ne prête guère à la patience. Le club d'Örnsköldsvik est en effet neuvième, avec le même nombre de points que le dernier qualifié en play-offs (Brynäs), mais avec seulement deux points d'avance sur le premier participant aux barrages de relégation (Rögle). Comme toujours, cette zone à enjeu est extrêmement serrée en Elitserien, et la marche est étroite entre le paradis et l'enfer.

Malmö L'autre nouvelle de la semaine est la déclaration de Christian Rasmussen, le manager de Malmö, décrétant les joueurs libres de signer où ils voulaient avant la clôture des transferts de fin janvier. C'est le dernier épisode de l'éternelle crise du MIF. L'ouverture de sa patinoire de 16000 places en novembre n'a rien arrangé. Malmö y a gagné ses deux premiers matches, mais a mis deux mois et demi avant de renouer avec la victoire à domicile, c'était vendredi contre l'avant-dernier Huddinge avec l'intégration de huit juniors.

Le retour en élite semble une fois de plus reporté : Malmö se traîne en milieu de tableau de l'Allsvenskan, très loin de l'autre grand ambitieux Leksand. Compte tenu des difficultés de paiement des salaires toujours astronomiques pour un club de ce niveau (le patron Percy Nilsson a réglé la note, tout en rêvant toujours de créer une équipe-ferme dans le championnat danois, lui-même en pleine panade financière, ou, nouvelle lubie, d'intégrer la KHL), on a tiré une croix sur la saison en cours. Quatre joueurs dont le gardien ont fait usage de ce bon de sortie, alors que Tomas Larsson est finalement revenu sur sa décision, et que la star Carl Söderberg a choisi de rester fidèle même avec le risque de ne pas être payé, ce qui lui vaut un immense respect. Sacha Treille, quant à lui, prêté à un troisième club différent en cinq mois par Färjestad, n'aura joué que cinq matches avec Malmö avant sa blessure aux ligaments du genou.

En prime, ce petit commentaire lu sur un blog suédois connu (Per Qvist) : "Je dois dire que Bellemare est vraiment devenu un joueur de classe. Le Français est bon sur toute la patinoire et il n'est plus chez lui en deuxième division. Avec ou sans Leksand, il appartient à l'Elitserien."