Quarts de finale de Magnus : les pronostics

Briançon 85% / Morzine 15% : le match aller comme le match retour avaient donné lieu à des scénarios identiques : les Morzinois avaient ouvert le score très tôt et fait douter Briançon pendant vingt minutes, avant de craquer au deuxième tiers-temps, sans jamais lâcher prise. Symptomatique d'une équipe des Diables Rouges qui a souvent encaissé le premier but cette saison (9 fois) mais qui a gagné à chacune de ces occasions. Oui, Briançon a dominé son sujet en saison régulière, mais ce quart de finale est piégeux : Morzine-Avoriaz n'a aucune pression, est très rapide en contre-attaque et se sait capable de résister aux hommes de Basile. Ceci dit, personne n'est venu gagner à René-Froger cette saison (hormis Grenoble après prolongation en coupe de la ligue), et les Briançonnais se préparent à calmer les ardeurs adverses en gagnant leurs deux matches à domicile mardi soir et mercredi soir.Ramon Sopko & Guillaume Papelier

Grenoble 85% / Strasbourg 15% : l'Étoile noire a prouvé en éliminant Tours qu'elle ne valait pas uniquement par sa première ligne canadienne. Auparavant, elle avait déjà démontré lors de l'aller comme du retour qu'elle était coriace défensivement devant Vladimir Hiadlovsky. Les Brûleurs de Loups devront être patients, face à des Alsaciens dont les unités spéciales sont presque aussi bonnes que les leurs (19% contre 20% en infériorité, 83% contre 86% en supériorité). Mais la patience, ça les connaît, et leur moral est au beau fixe après avoir remporté la Coupe de la ligue et la Coupe de France.

Rouen 80% / Épinal 20% : Une affiche alléchante puisque les Spinaliens avaient réussi l'exploit de s'imposer à l'île Lacroix, et qu'ils avaient remis ça chez eux un mois plus tard en coupe de la ligue. Mais depuis, les Dragons ont remis les pendules à l'heure, en particulier lors de leur dernière visite dans les Vosges. Lorsque le powerplay normand fonctionne (27,6%), il est difficile de résister. L'implication défensive des Dragons sera la clé : le relâchement constaté dans des matches avec moins d'enjeu sera impensable en play-offs. Pour Épinal, il ne suffit pas de renouveler l'exploit, il faut en réussir trois au meilleur des cinq manches.

Angers 45% / Amiens 55% : c'est l'affiche où les précédentes confrontations ne vont pas du tout dans le sens de l'avantage de la glace et du classement des deux équipes. C'est contre cet adversaire que les Angevins avait fait leur pire match de championnat à l'aller, et les Gothiques avaient confirmé au retour malgré la blessure de leurs trois meilleurs défenseurs. Si les Ducs veulent changer le scénario, il faudra que leur jeu de puissance soit aussi efficace que d'habitude (24%) pour profiter des fautes de l'équipe la plus pénalisée de la ligue. C'est justement ce qu'ils n'avaient pas su faire durant ces deux rencontres. Les Gothiques ne sont pas imbattables pour autant, et Angers s'était d'ailleurs qualifié contre eux en aller-retour en Coupe de la ligue (5-2 et 3-5). Si l'équipe angevine a terminé quatrièeme, c'est grâce à sa régularité, puisqu'elle a gagné tous ses matches contres les adversaires moins bien classés qu'Amiens (5e). Mais en play-offs, il faut élever son niveau de jeu, ce qu'Angers a su faire il y a deux semaines contre Rouen, seule victoire d'impact dont il faudra se servir comme référence.