L'ultime cadeau de Pouget

Ce soir c'est un monstre sacré du hockey français qui raccroche les patins, Christian Pouget, et il a offert son ultime offrande à l'Entente Saint-Gervais/Megève : le but décisif, en infériorité numérique, qui l'a maintenue en Ligue Magnus, en minant le moral de Neuilly-sur-Marne.

Pendant ce temps, la vie continue. Grenoble rejoint les deux autres favoris Rouen et Briançon en demi-finales. Strasbourg a pourtant cru à un nouvel exploit quand Yanick Riendeau a ouvert le score à la troisième minute. Mais Alexandre Rouleau a égalisé pour les Brûleurs de Loups à la première supériorité numérique, et les deux buts de Martin Masa et Christophe Tartari, à onze petites secondes d'intervalle en fin de premier tiers, ont achevé les espoirs alsaciens. Grenoble s'impose finalement 6-2 et se qualifie 3 victoires à 1.

En revanche, Angers devra passer par un cinquième match chez lui. Son attaque privée de Bellemare suspendu n'a pu battre qu'une fois Buysse, par Éric Fortier. Mais auparavant, Paquet et Amado avaient déjà fait chavirer de bonheur les trois mille spectateurs du Coliseum (2-1). Angers aura la pression chez lui mardi.