Grenoble en finale... Briançon pas encore

C'est une énorme performance qu'a réussi Grenoble en éliminant le champion en titre Rouen en seulement trois manches. Ce fut longtemps un match de gardiens ce soir, et Sopko et Ferhi ont d'ailleurs été élus hommes du match. Après un échange de buts en supériorité numérique, les deux équipes étaient dos-à-dos 1-1 après quarante minutes. Grenoble aborde mieux le troisième tiers-temps, et une mauvaise relance rouennaise dans l'axe fait goûter Sopko au lancer d'Alexandre Rouleau. Un excellent Damien Fleury porte même le score 1-3 après un gros travail de Hammar, mais Julien Desrosiers réduit la marque sur l'action suivante, opportuniste dans la mêlée. Rouen compte sur une pénalité de Forsander pour égaliser... mais Fleury lance Anders Nilsson qui transperce le Dragon en contre-attaque. La bête bouge encore cependant : Amar part en prison pour retard de jeu et Peltola reprend une parfaite passe diagonale de son compatriote Niskavaara (3-4). Ni une obstruction de Manavian ni la sortie du gardien ne permettront pourtant à Rouen de revenir à parité. Grenoble, vainqueur des deux coupes, poursuit sa saison de rêve alors que le RHE, dans le coup à chaque match, peut avoir des regrets sur cette fin prématurée.

Contre tous les pronostics, c'est donc la demi-finale Angers-Briançon qui sera la plus longue. Le second gardien Andy Foliot a vécu une entrée en matière difficile face à des Ducs déchaînés : deux buts pour la ligne canadienne de l'ex-suspendu Bellemare et de l'endeuillé Fortier, plus un but en infériorité de l'ex-malade Metsäranta. 3-0 en 8'16", mais Briançon a réagi en revenant à 3-2 en trois minutes. Cependant, Angers, déjà efficace sur sa première supériorité numérique, exploitera aussi la seconde en fin de tiers pour mener 4-2, un avantage conservé malgré la réduction du score de Dany Roussin à trois minutes de la fin (4-3). Foliot est loin de porter le blâme car le gardien saint-pierrais a bien tenu face à une équipe angevine en feu dans une ambiance enflammée. Reste à savoir quand Briançon prendra le risque de refaire jouer son gardien finlandais Tommi Satosaari avec sa micro-déchirure à l'aine. Pour l'instant les Diables rouges mènent encore 2 victoires à 1.