Färjestad patient

Après avoir éliminé Linköping en quart de finale, Skellefteå continue à miser sur les mêmes arguments : sa défense et son gardien Nicklas Dahlberg. En se recroquevillant de nouveau, même dans leur propre patinoire, les joueurs du cercle polaire ont tenu le 0-0 pendant deux tiers-temps contre Färjestad. En troisième période, le piège a failli se refermer pour le FBK : huit minutes de pénalités et autant d'occasion pour les locaux d'emporter la victoire. Finalement, Färjestad a obtenu la victoire dans les... 14 dernières secondes. Deux Norvégiens, le défenseur Jonas Holøs puis le centre Anders Bastiansen en cage vide, ont débloqué le tableau d'affichage qui rouillait sur pied. Dans l'autre demi-finale, HV71 a remporté la première manche contre Frölunda.

Pour Leksand et Pierre-Édouard Bellemare, les espoirs de montée se sont presque envolés ce soir après un cinglant 5-1 sur la patinoire de l'AIK. Le LIF a toujours 0 point, contre 9 à Södertälje et 8 à Rögle. Il a viré ses deux entraîneurs aujourd'hui pour provoquer un ultime électrochoc.