Angers a cru à l'exploit

Angers a bien failli réussir le plus gros exploit de l'histoire des play-offs en France : remporter sa série en n'étant pas du tout favori et après avoir perdu les deux premières manches. Après avoir poussé Briançon à un match décisif, les Ducs se sont en effet permis de mener 3-0 après quinze minutes sur des buts de Bellemare et des frères Lacroix.

Et pourtant, Briançon a su se remettre de ce départ raté : réduction du score de Cédric Boldron dès la reprise, deux buts en supériorité numérique de Ladanyi et Perez pour égaliser, puis le but vainqueur de Jean-François Dufour en troisième période. Comme Rouen samedi dernier à Grenoble, Angers a donc dilapidé un avantage de trois buts acquis au premier tiers.

Timo Seikkula


Timo Seikkula a bouclé le score en cage vide (5-3). Curiosité : c'est le troisième but du Finlandais en cage vide dans ces play-offs ! Comment expliquer cette étrange spécialité ? L'explication la plus plausible est que Luciano Basile a confiance en Seikkula dans les mises au jeu (malgré son ratage en finale de la Coupe de la ligue dans cet exercice) et qu'il est donc toujours sur la glace dans les derniers instants pour remporter les engagements... et plus si affinité avec les filets déserts.