La Hongrie pleure Gábor Ocskay

Le hockey hongrois se faisait une fête de son accession aux championnats du monde élite, dans exactement trente jours. Aujourd'hui, pourtant, c'est tout un pays qui est en deuil. Gábor Ocskay, l'homme qui a conduit la Hongrie du Mondial C au Mondial A, n'aura pas l'occasion de vivre cet aboutissement : il est mort cette nuit d'un infarctus.

Ocskay était depuis quinze ans le symbole d'Alba Volán et de l'équipe nationale, en compagnie de son inséparable complice Krisztian Palkovics. En 2004, il avait arrêté le hockey sur glace pendant quatre mois lorsqu'on lui avait diagnostiqué des problèmes cardiaques, mais avait repris la compétition. Hier soir, c'est chez lui qu'il s'est senti faible et a fini par succomber. Ses compatriotes le pleurent, et parmi eux, les trois joueurs hongrois de Briançon, Balazs Ladanyi, Marton Vas et Viktor Szélig.