Place aux play-offs

La dernière journée consommée ce soir, a division 1 laisse maintenant place aux play-offs, l'occasion de défricher les quarts de finale en aller-retour qui s'annoncent.

Gap 85% / Nice 15% : après deux échecs consécutifs, Gap ne veut pas manquer la remontée cette fois et se présente comme favori avec la meilleure attaque, la meilleure défense et une équipe d'expérience (sauf dans les cages). Mais le premier adversaire n'est pas le plus simple : Nice n'a été battu que dans les cinq dernières minutes à l'aller, et a tenu le nul en début de troisième période à Gap. Ce qui faisait dire à Pascal Margerit que l'adversaire convenait mieux à son équipe que les rapides Caennais. Le gardien suédois Daniel Svedin est le premier os qui se dresse sur la route des Gapençais.

Caen 90% / Valence 10% : la victoire de ce soir à Bordeaux a rappelé que les Normands sont solides à l'approche des play-offs. Jaroslav Prosvic, qui a progressé cette saison en faisant jouer les autres, en a profité pour marquer 3 buts et atteindre la barre des 60 points, troisième marqueur du championnat derrière les centres canadiens Lauzon et Gauthier. La défense de Caen, autour de l'expérimenté Slavomir Vorobel, a retrouvé sa solidité ces dernières semaines, et Arnaud Goëtz se présente en portier titulaire, avec le junior Fouquerel comme recours en cas de besoin. Cette équipe forte sur toutes ses lignes a de quoi faire peur à Valence, qui vient de perdre deux buts d'avance dans les deux dernières minutes ce soir à Annecy, et qui se souvient avoir pris un 1-9 chez lui.

Bordeaux 70% / Cergy 30% : 7-3, ce fut le score de chaque confrontation en faveur de l'équipe locale, ce qui traduit une égalité parfaite. Mais les Bordelais ont le sentiment d'avoir traversé leur mauvaise passe de la mi-championnat et avoir montré leur vrai visage le mois dernier au match retour. Les Boxers ont l'avantage d'être prévenus : Cergy ne bénéficiera plus de l'effet de surprise et ses deux atouts canadiens, le gardien Sylvain Michaud et le buteur Sébastien Gauthier, sont maintenant connus de tous.

Montpellier 60% / Avignon 40% : l'affrontement entre un club familial et une structure professionnelle organisée en SASP, c'est ainsi que cette opposition a été présentée sur le site d'Avignon. Et l'avantage d'une vraie famille, c'est qu'on n'a pas (toujours) envie de la quitter. En annonçant la prolongation pour une saison de Carl Lauzon, l'OHCA a créé l'évènement de cette fin de saison de division 1, car le talent de poche canadien a été le meilleur marqueur du championnat. Garder ses cadres, c'est peut-être ce qui manque à Montpellier avec son turn-over incessant. Mais sur ce plan, cette fin de saison est devenue plus calme du côté de Végapolis : une infirmerie vide, et comme seul absent un joueur parti pour raisons professionnelles (Bruno Champagne) mais toujours officiellement dans l'effectif s'il s'avisait de rentrer. L'équipe des Vipers est devenue d'une stabilité rare, et elle n'a pas perdu un match depuis deux mois. Les "pros" sont donc favoris dans ce derby.