Brest-Lyon, le choc annoncé

Les quarts de finale de D2 n'auront pas été passionnants. Les seuls qui ont souffert, ce sont les Mulhousiens à Dunkerque, qui ont perdu Tomas Tupy sur pénalité de match, une absence qui sera préjudiciable face à l'attaque de Cholet dans une demi-finale intéressante.

Mais le match que tout le monde attend, c'est le choc frontal entre les ambitions de Brest et de Lyon. Les Lions ont soigné leur défense, la meilleure du championnat, ce soir à Toulouse (5-1), alors que la meilleure attaque du championnat, celle de Brest, était de nouveau en démonstration contre La Roche-sur-Yon (10-3). La particularité des Albatros est qu'ils ont fait tourner leur effectif en faisant rentrer leur second gardien Antoine Olivet au dernier tiers et en comptant sur deux buts des jeunes (Le Gall et Gonzales). Cela n'a pas empêché Mathieu Brunelle de signer trois buts de plus, ce qui en fait deux de moyenne par match dans ces play-offs. L'entraîneur lyonnais Christer Eriksson va devoir trouver une solution pour neutraliser le Québécois et ses compères.