Mondial féminin : les Françaises en danger

Face aux Allemandes reléguées de l'élite mondiale dont elles sont des habituées, l'équipe de France féminine n'avait pas la tâche facile pour son entrée en championnat du monde. Marion Allemoz a marqué en supériorité numérique sur la première pénalité allemande de Maritta Becker, mais celle-ci s'est vengée avec deux buts. Sophie Serre a égalisé à six secondes de la fin du premier tiers, ce qui fait toujours du bien au moral, mais elles vivront le contraire à la fin de la deuxième période lorsque Michaela Lanzl donnera l'avantage à l'Allemagne à quatorze secondes de la sirène alors que Mathilde Ravillard venait d'égaliser.

Lundi, les Françaises joueront un match plus à leur portée face aux promues... mais c'est un vrai piège car les promues autrichiennes en question les ont déjà tenues en échec deux fois cette saison et ont battu les Tchèques 4-1 dans un match retransmis en direct à la télévision. L'Autriche s'est mise tard au hockey féminin, mais elle s'y met sérieusement.

Ce qui rend ce tournoi compliqué, c'est qu'il y aura deux descentes sur six équipes... et que les principales concernées ne le savent que depuis trois semaines ! L'IIHF a en effet décidé de faire repasser le championnat du monde féminin élite de neuf à huit équipes, ce qui aurait pu être annoncé avant. La semaine s'annonce périlleuse pour les Françaises.