Marathoniens de Davos et bagarreurs de Bienne

Davos fait durer le plaisir et établit un nouveau record : on ne parle pas uniquement de son 29e titre de champion, égalaent un autre village alpin (Chamonix), mais de la manière de l'obtenir. 7 matches en quart de finale, 7 en demi-finale et 7 en finale : le HCD a transformé les play-offs en parcours du combattant. Kloten n'a pas eu de chance ce soir, avec une transversale du capitaine Frédéric Rothen (remis de sa terrible fracture de la mâchoire de janvier) et un poteau de Marcel Jenni. L'expérience de Davos dans les séries finales a fait la différence. Il en est un qui avait un sourire particulier, c'était Beat Forster. Le défenseur avait voulu quitter Zurich en décembre et avait donc raté la formidable aventure de la Ligue des Champions. Avec son club de choix Davos, il aura au moins obtenu un nouveau titre suisse.

Il a fallu aussi sept manches dans la série de promotion/relégation entre Bienne et Lausanne, et le match décisif a été pour le moins musclé Avant même le coup d'envoi (!), Thomas Nüssli, le meilleur marqueur des play-offs pour Bienne, a déclenché une bagarre contre Thomas Rüfenacht, avec renvoi des deux hommes à la douche. Au bout d'une minute et demie (!!), ce sont Jérémy Gailland et le capitaine biennois Mathieu Tschantré qui ont jeté les gants à leur tour et ont rejoint leurs camarades sous la douche. Ensuite ? Et bien ensuite, on a joué au hockey... Et comme Lausanne avait perdu ses joueurs les plus agressifs, l'ultra-rapide Rico Fata a pu patiner comme il voulait et assurer le maintien de Bienne par 2 buts et 2 assistances (5-1). Encore raté pour Lausanne qui reste en LNB.

Notons enfin que Mark Streit a eu aujourd'hui le feu vert des New York Islanders (NHL) après visite médicale pour rejoindre l'équipe de Suisse aux championnats du monde. Un renfort de choix pour un adversaire de poule de la France.