Gap saute du pont

Johan Scanff Suicide d'un favori sous le pont d'Avignon ? C'est peut-être ce qui vient d'arriver à Gap, dominateur de la saison régulière pour la seconde année consécutive, et qui risque maintenant d'échouer un tour plus tôt, dès les demi-finales. La surprenante équipe d'Avignon a en effet passé un 4-0 aux Rapaces, avec deux buts de Carl Lauzon, un des frères Ribourg et un de Ludovic Favret. C'est surtout le 4-0 inscrit à deux minutes de la fin, sur une dernière infériorité concédé par Matus Luciak, qui fait mal. L'écart de quatre buts est maintenant très conséquent, et si Gap veut retrouver la Ligue Magnus, il faudra un vrai exploit. Si le gardien avignonnais Johan Scanff est au même niveau que ce soir, cela s'annonce difficile.

Caen n'a pas compromis ses chances, pour sa part, mais n'a pas eu la vie facile sur la glace prêtée par Garges-lès-Gonesse à son voisin de Cergy. Le match nul à l'extérieur (6-6) est censé en soi être une bonne opération, mais contre les Jokers, en est-ce une ? Allez en parler aux Bordelais... David Dostal, l'entraîneur-joueur caennais, devra en outre effectuer un choix cornélien de gardien : aligner de nouveau l'expérimenté Arnaud Goëtz, remplacé ce soir après le sixième but encaissé, ou lancer le prometteur junior Clément Fouquerel dans ce match décisif à haute pression ?