Gap reçu cinq sur cinq

Jiri RambousekPour rattraper leur défaite 0-4 en Avignon, les Gapençais avaient besoin de prendre rapidement l'avantage pour se rassurer. Le "Rapace d'or" - élu comme chaque année meilleur joueur de l'équipe - Jiri Rambousek s'est chargé de mettre l'équipe sur les bons rails en marquant deux buts, dont un tir de pénalité, dès le premier tiers-temps. Dès lors, l'exploit ne paraissait plus du tout impossible aux 1826 spectateurs. Il n'y avait que deux autres buts à mettre en quarante minutes... Gap en a mis huit !

C'est le jeu de puissance gapençais qui a achevé les Castors : cinq supériorités numériques (dont trois pénalités de Damien Ribourg), cinq buts ! Un 5 sur 5 qui a eu raison du pauvre gardien Johan Scanff après son blanchissage de l'aller. Sa doublure Benoît Maroncelli l'a remplacé pour la fin de match et a encaissé les deux derniers buts d'un 10-0 qui restera dans les annales, mais qui envoie surtout un message au futur adversaire en finale Caen.

Les Normands se sont en effet qualifiés de leur côté face à Cergy qui n'a jamais rien lâché et a entraîné son adversaire dans une nouvelle orgie offensive (9-6 avec dernier but en cage vide de Graham Avenel). Évidemment, par la manière, par la solidité générale de l'équipe, par sa constance cette saison, Gap est favori. Mais puisque les Rapaces ont craqué une fois, Caen tentera de s'inspirer de la demi-finale aller d'Avignon... et pas bien sûr de la demi-finale retour.

Rappelons que la finale se déroulera en trois manches, ce qui était d'ailleurs une demande des Gapençais qui avaient été frustrés par leur défaite d'un rien en aller-retour contre Neuilly l'an dernier. La formule aller-retour ne leur aura pas été fatale cette fois, puisqu'ils se sont sortis du piège avignonnais.