Le Bélarus organisera le Mondial 2014

C'était devenu une évidence et on vous a expliqué pourquoi. Le Bélarus a obtenu l'organisation des championnats du monde 2014, conclusion logique des efforts faits dans la construction de patinoire ultra-modernes, dont la Minsk Arena de 15000 places qui doit ouvrir dès décembre. La promesse de garantir que les supporters étrangers pourront rentrer dans le pays sans visa en mai 2014 a été la cerise sur le gâteau. La Lettonie venait de toute façon de se mettre hors course puisque son premier ministre Valdis Dombrovskis avait refusé de garantir le soutien de son gouvernement en ces temps de crise. Le président de la fédération avait maintenu quand même une candidature plombée.

Ce n'était plus un vote, mais un plébiscite. Le score frise ceux obtenus par le président biélorusse Loukachenko aux élections. 75 voix pour le Bélarus, 24 pour la Hongrie, et 3 seulement pour la Lettonie et l'Ukraine.

La grosse surprise du jour n'est donc pas celle-là. C'est que la Finlande, organisatrice 2012, et la Suède, organisatrice 2013, ont décidé de... se partager les deux tournois ! Amusant quand on se souvient comment les deux nations rivales s'étaient déchirées pour l'attribution de 2012... Avec une ville en Suède et une ville en Finlande, les deux fédérations se garantissent de belles recettes puisque chaque équipe nationale évoluera à domicile. Jusqu'à peu pourtant, l'IIHF était formellement opposée aux co-organisations. Comme quoi, quand ce sont les fédérations les plus puissantes qui montrent l'exemple, les principes évoluent vite. Cela donnera peut-être des idées à de petits pays, même si le fait d'avoir deux organisateurs "protégés" risque de gêner des candidatures communes de pays au hockey moins prestigieux.

Notons que la Géorgie, qui a organisé son premier championnat en 2007, et le Koweït, grand absent du Challenge d'Asie de mars dernier car non-membre, ont été admis au sein de l'IIHF.