Pittsburgh champion

La finale NHL restait disputée, mais pendant ses six premières manches, l'équipe à domicile s'était imposée à chaque fois. La nuit dernière, il a donc fallu que Pittsburgh bouleverse les pronostics pour aller détrôner Detroit chez lui (2-1) et soulever la Coupe Stanley. Les deux buts n'ont pas ont été marqués par les stars mais par Maxime Talbot, l'agitateur. Un dénouement incroyable quand on se souvient que les Penguins étaient en passe de rater les play-offs lors de leur changement d'entraîneur en février.

Les deux stars Evgeni Malkin et Sidney Crosby, rejoignent donc dans l'histoire leurs prédécesseurs, les deux autres joueurs de légende Mario Lemieux et Jaromir Jagr, qui avaient remporté deux titres avec Pittsburgh en 1991 et 1992. Pour Malkin, parfois critiqué en play-offs au tout début de sa carrière NHL, le trophée Conn-Smythe de meilleur joueur des play-offs est une consécration. Crosby, lui, a vécu cette fin de saison sur le banc. Blessé au genou sur une mise en échec de Johan Franzén au cours de la deuxième période, il n'est revenu qu'une fois sur la glace au troisième tiers pour un essai non concluant. Il n'a pas pu aider ses coéquipiers à ce moment, mais ceux-ci ont permis à l'enfant chéri du Canada, à 21 ans seulement, de devenir le plus jeune capitaine à remporter la Coupe Stanley depuis... 1895 !