Asnières - Neuilly-sur-Marne

Match amical comptant pour le Challenge d'Asnières.

photo de Caroline Landré

Pour Asnières, après une défaite 1-5 hier contre Reims, c'est le match le plus difficile de "son" tournoi qui s'annonce, en raison des deux divisions d'écart. Pour se rassurer, les Castors pourront se dire qu'il manque encore quatre attaquants à Neuilly-sur-Marne, dont les deux principaux renforts étrangers, et que les Bisons alignent leur troisième gardien, Eddy Persico.

Dès les premières minutes, le rythme de jeu est bien meilleur que pour Mulhouse-Reims plus tôt dans l'après-midi. La présence d'une équipe de Ligue Magnus y est pour quelque chose : Romain Gentilleau ouvre le score après seulement deux minutes en reprenant un palet contré pour un lancer masqué. La surprise, c'est qu'Asnières élève son propre niveau et répond : Johan Mellander glisse sur le côté du but et prend son propre rebond (1-1, 04'24").

Dermigny succède à Guilhem en prison, et à force d'essayer en supériorité numérique, les rouges prennent même l'avantage en défiant tous les pronostics : lancer de la bleue de Carl Holmberg et rebond dans le slot d'Émilien Rouyer. Piqué dans son orgueil, Neuilly réagit immédiatement : une accélération de Gentilleau, et Kecka égalise (2-2, 09'06").

Asnières résiste toujours. Même pendant deux pénalités de Mellander et Vigners à 17 secondes d'intervalle, le défenseur junior canadien Andrew Bonello abat un excellent travail à 3 contre 5. Il patine fort, contre un premier tir, et finit par intercepter le palet. Les Castors auraient mérité de rejoindre les vestiaires à parité, mais deux minutes avant la pause, la dernière recrue nocéenne Shawn Snider enfile le palet dans le haut du filet (2-3, 18'08").

photo de Caroline Landré

En deuxième période, Asnières concède des pénalités, mais le jeu de puissance de Neuilly est toujours à la peine : deux supériorités infructueuses, et la troisième s'annonce encore pire face à des rouges toujours actifs. Vigners place un contre, puis Erhart intercepte le palet à la bleue. Mais à la troisième installation des Bisons, Franz Ehrhart n'arrive pas cette fois à dégager le palet de son camp sur un rebond. Snider récupère et tire, et Miroslav Kecka n'a plus qu'à envoyer le palet dans la cage ouverte (2-4, 35'23"). Arthur Cuzin prendra encore 2'+10' pour avoir grossièrement bougé la cage, mais sans que Neuilly-sur-Marne ne profite de ce nouvel avantage numérique.

Asnières continue de prendre crânement sa chance au troisième tiers, à l'instar de Louis Orlowski qui dribble Pousset en 1 contre 1 et arrive au but. C'est encore Orlowski qui enverra en breakaway son jeune collègue de la troisième ligne Sébastien Guillon qui dribble le gardien Eddy Persico par la gauche et marque (3-4, 50'44"). Jusqu'à la sirène finale, à 6 contre 4 après une obstruction de Gentilleau en zone offensive, les Castors feront le siège de la cage adverse et tenteront tout pour égaliser.

Prestation très encourageante pour Asnières, avec un bon match d'ensemble de ses jeunes attaquants français. Chez les renforts étrangers, le plus précieux est sans doute le défenseur suédois Carl Holmberg, un bon patineur qui oriente le jeu par ses bonnes premières passes et tient les supériorités numériques à la ligne bleue.

(photos de Caroline Landré)

 

Commentaires d'après-match

Dimitri Fokine (entraîneur d'Asnières) : "Neuilly a joué tranquille et n'a pas accéléré à fond. Nous étions à notre maximum, mieux qu'hier où nous avions été lents partout. La troisième ligne n'a pas pas joué beaucoup parce qu'il y a eu pas mal de prisons mais a fait de bons efforts à la fin. [...] Les étrangers se sont bien intégrés. C'est important d'en avoir un comme assistant, j'ai choisi Holmberg parce que c'est un bon défenseur calme. [...] En arrivant à Asnières, j'avais trouvé un hockey cool. J'ai voulu animer le hockey parisien. C'est pour ça que j'ai proposé à Christophe [Cuzin] d'organiser ce tournoi."

Jérôme Pourtanel (entraîneur de Neuilly-sur-Marne) : "Avec l'arrivée de Snider lundi dernier, nous avions l'organisation des lignes à faire. Je l'ai dit aux joueurs, nous n'avons pas encore trouvé nos trios. Nous avons pressé sur grande glace parce que nous étions censés être l'équipe la plus forte, ce n'est probablement pas une tactique que nous appliquerons cette saison. Avec la préparation dans les pattes, c'est difficile de devoir se replier quand on est à trente mètres de son but. Pas sûr que nous presserons demain contre Mulhouse. Nous les laisserons peut-être venir vu qu'ils sont en tête du tournoi. S'ils font de même, cela risque de ne pas être plaisant pour les spectateurs, désolé."

 

Asnières - Neuilly-sur-Marne 3-4 (2-3, 0-1, 1-0)

Samedi 5 septembre 2009 à 18h00 à la patinoire d'Asnières-sur-Seine. 140 spectateurs.

Arbitrage de Damien Bliek assisté d'Éric Bouguin et Jérémy Metais.

Pénalités : Asnières 26' (4', 8'+10', 4'), Neuilly 14' (8', 0', 6').

Tirs : Asnières 41 (14, 13, 14), Neuilly 35 (10, 17, 8).

Évolution du score :

0-1 à 02'13" : Gentilleau assisté de Kecka et Steiner

1-1 à 04'24" : Mellander assisté de Vigners

2-1 à 08'44" : Rouyer assisté de Holmberg (sup. num.)

2-2 à 09'06" : Kecka assisté de Gentilleau

2-3 à 18'08" : Snider assisté de Galmiche

2-4 à 35'23" : Kecka assisté de Snider

3-4 à 50'44" : Guillon assisté d'Orlowski et Pfeiffer

 

Asnières

Gardien : Adam Briggs.

Défenseurs : Carl Holmberg (A) - Andrew Bonello ; Gaëtan Tourte - Olivier Ducam (C) ; Arthur Cuzin - Sylvain Bourcet ; Bruno Rivero.

Attaquants : Rolands Vigners - Johan Mellander - Émilien Rouyer [puis Zilkie à 40'] ; Jean-Christian Fornero - Jayson Zilkie [puis Rouyer à 40'] - Franz Ehrhart ; Sébastien Guillon - Ian Felbom - Louis Orlowski ; Guillaume Pfeiffer.

Remplaçant : Mickaël Morgant (G). Absents : Antoine Amsellem (côte fêlée), Thomas Lhomme (élongation).

Neuilly-sur-Marne

Gardien : Eddy Persico.

Défenseurs : Sébastien Dermigny - Mathieu Wathier ; Luc Tanésie [passe attaquant à 20', la défense jouant à cinq] - Nicolas Pousset (C) ; Jérôme Wagner (A) - Michael Steiner.

Attaquants : Gaël Guilhem - Jimmy Persico - Hugo Delecour [puis Tanésie à 20'] ; Kevin Dugas - Shawn Snider - Benjamin Galmiche (A) ; Jérôme Veret - Miroslav Kecka - Romain Gentilleau.

Remplaçant : Roman Svaty. Absents : Marco Emond (G), Clément Rey (acromio-claviculaire, premier degré), Pierre-Charles Hordelalay (ligament interne du genou), Seth Leonard (arrive lundi), Alexis Birolini.