République Tchèque - Suède

Match comptant pour les Czech Hockey Games, première manche de l'Euro Hockey Tour.

Les Tchèques mettent la barre haut

Les deux équipes ont gagné leur premier match et visent la victoire dans le tournoi avec des effectifs solides. Les Tchèques ont l'avantage de la glace et essaient de mettre la pression sur leurs adversaires. Après cinq minutes de jeu, le palet est le long de la bande en zone suédoise. Per Åslund dégage en aveugle dans son dos mais Petr Kumstat est sur la trajectoire et envoie au but. Au rebond, Josef Melicharek marque son premier but en équipe nationale dans une cage grande ouverte. C'est ensuite au tour de Jiri Novotny, joueur de NHL toujours sans club pour cette saison, de s'essayer, mais Johan Holmqvist s'interpose.

En dépit d'une contre-attaque de Roman Cervenka lancé par Jaroslav Bednar pendant une infériorité numérique, la Suède se montre surtout dangereuse sur son premier jeu de puissance, mais le tir d'Åslund ne trouve pas le cadre. En fin de tiers, Bednar prend 2'+10' pour une charge dans le dos, et cette fois c'est vraiment la panique dans la défense tchèque. Zdenek Kutlak se retrouve couché dans la zone de son gardien et essaie d'intercepter le centre de Lars Jonsson. Le palet ne fait que ricocher sur sa crosse, et Zackrisson et Harju n'ont plus qu'à conclure dans la cage vide puisque Holmqvist, gêné par son défenseur, ne peut se replacer (1-1).

La deuxième période est à sens unique en faveur des Tchèques qui enfilent trois buts sans la moindre réplique : une parfaite passe transversale de Rolinek pour Bednar qui fête sa sortie de prison, un festival technique personnel de Jiri Hudler qui met dans le vent le défenseur Oscar Hedman puis le gardien, d'un revers fusant entre ses jambières, et enfin un but plus controversé juste avant la pause. Après un lancer de la bleue de Caslava, le gardien Holmqvist a repoussé le palet dans les airs, où Vasicek l'a rabattu avec la crosse très haute. Trop ? Il semble l'avoir au-dessus de ses épaules, mais le ralenti semble montrer que le palet a été touché juste en dessous du niveau de la barre transversale, seule référence pour savoir si un but est valable. La décision est millimétrique, mais le juge vidéo s'est prononcé : 4-1.

Ce score n'empêche pas Linus Omark de faire encore le spectacle en reprenant en déséquilibre un centre de Daniel Tjärnqvist, malgré Rolinek sur son dos. Ce but rapide permet à la Tre Kronor d'y croire, et elle domine toute la troisième période, sans parvenir à tromper Jakub Stepanek, même à 5 contre 3. À une minute de la fin, Tärnström se fait contrer par Kumstat qui va jusqu'aux filets déserts, et le score est soldé à 5-2.

Résumé vidéo du match.

 

Commentaires d'après-match

Vladimir Ruzicka (entraîneur de la République Tchèque) : "Je pense que ce match était équilibré et que l'équipe de Suède a montré qu'elle était très forte. Le résultat n'en a que plus de valeur. Nous avons cessés d'être actifs en troisième période, nous ne nous attendions pas à ce que les Suédois jouent aussi bien en troisième période, et il est important que notre gardien ait tenu à 4-2. Nous sommes meilleurs en infériorité numérique que l'an passé, plus concentrés."

 

République Tchèque - Suède 5-2 (1-1, 3-0, 1-1)

Samedi 5 septembre 2009 à 17h00 à la KV Arena de Karlovy Vary. 5295 spectateurs.

Arbitrage de Konstantin Olenin et Aleksei Ravodin (RUS) assistés de Jaromir Blaha et Tomáš Pešek (TCH).

Pénalités : République Tchèque 26' (4'+10', 6', 6'), Suède 16' (2', 10', 4').

Tirs : République Tchèque 27 (8, 14, 5), Suède 31 (8, 6, 17).

Évolution du score :

1-0 à 05'11" : Melichar assisté de Kumstat

1-1 à 17'52" : Harju assisté de Zackrisson et Jonsson

2-1 à 32'46" : Bednar assisté de Rolinek

3-1 à 33'51" : Hudler assisté de Rachunek

4-1 à 39'16" : Vasicek assisté de Hubacek

4-2 à 41'34" : Omark assisté de D. Tjärnqvist

5-2 à 59'03" : Kumstat (cage vide)

 

République Tchèque

Gardien : Jakub Stepanek.

Défenseurs : Petr Caslava (2') - Karel Rachunek (A) ; Miroslav Blatak - Ondrej Nemec (2') ; Josef Melichar - Zdenek Kutlak ; Jakub Cutta - Angel Krstev.

Attaquants : Jakub Klepis (2') - Jiri Hudler - Pavel Brendl ; Tomas Rolinek (C) - Roman Cervenka (2') - Jaroslav Bednar (A, 4'+10') ; Jiri Hubacek - Josef Vasicek - Petr Kumstat ; Frantisek Lukes - Jiri Novotny (2') - Tomas Kurka (2').

Remplaçant : Lukas Mensator (G). En réserve : Petr Vampola.

Suède

Gardien : Johan Holmqvist [sorti de 57'57" à 59'03"].

Défenseurs : Sanny Lindström - Magnus Johansson (C) ; Daniel Tjärnqvist - Oscar Hedman ; Dick Tärnström (A) - Lars Jonsson (2') ; Fredrik Lindgren.

Attaquants : Per-Johan Axelsson (A) - Tony Mårtensson - Mattias Weinhandl (4') ; Per Åslund - Andreas Falk - Fredrik Warg ; Patrik Zackrisson - Johan Harju (2') - Linus Omark ; Niklas Persson (4') - Johan Andersson (2') - Mathias Tjärnqvist (2').

Remplaçants : Mikael Tellqvist (G), Fredrik Pettersson.