Publicité

Début du championnat de Finlande

Après avoir remporté le titre finlandais, le petit club du JYP Jyväskylä a vu s'exiler deux joueurs-clés, sa vedette offensive Jarkko Immonen (Kazan) et son pilier défensif Ville Mäntymaa (Frölunda). Fatalement, il lui sera difficile de confirmer. La conquête de la SM-liiga, qui commence aujourd'hui, aiguise donc d'autres appétits.

Le favori désigné, c'est le Jokerit Helsinki. Les jokers, eux, ont fait revenir des internationaux renommés de Russie (Esa Pirnes et Jukka Hentunen) ou de Suède (le plus vieillissant Antti-Jussi Niemi). La décision du milliardaire Harkimo de renoncer aux étrangers n'est donc pas synonyme de repli des ambitions. Même l'ex-entraîneur canadien Glen Hanlon, pas rancunier, y a un peu contribué : en constituant son Dynamo Minsk à partir de ses connaissances finlandaises, il s'est certes servi dans son ancien effectif en emmenant avec lui Mikko Jokela à Minsk, mais il a aussi pioché chez les concurrents avec Geoff Platt (Ilves), Mika Oksa (KalPa), Jussi Makkonen (HPK), Josef Boumedienne et Jonas Andersson (tous deux de Kärpät).

La "dynastie" Kärpät est donc affaiblie malgré l'arrivée du défenseur offensif Teemu Aalto et de l'attaquant tchèque Pavel Rosa. Quant au challenger des Blues d'Espoo, les années folles sont terminées puisqu'il a diminué son budget de 25%. Des places à prendre, alors ?

Les supporters de l'ancienne lanterne rouge, le KalPa Kuopio, après avoir goûté à la médaille de bronze grâce à un phénoménal leader - et co-propriétaire du club - nommé Sami Kapanen, se prennent même à rêver au titre. Le nouveau gardien Ari Ahonen n'était-il pas un grand espoir avant de se morfondre cinq longues années en AHL dans l'équipe-ferme des New Jersey Devils (comme s'il y avait un quelconque poste à prendre derrière Martin Brodeur...) ? La défense, très stable, a été dotée du seul renfort étranger de l'équipe, le Suédois Adam Andersson. Et surtout, Kapanen fait des émules puisque deux beaux attaquants reviennent dans leur club formateur quitté il y a longtemps : Tommi Miettinen, un excellent technicien exilé en Suède (Luleå), et Kalle Kerman, sélectionné en équipe de Finlande aux derniers championnats du monde.