Rouen - Angers (amical)

2009-09-12-Rouen-AngersPas mal de talent mais des absences !

Les Rouennais ont cru avoir mis rapidement les choses au point dans ce second match amical à domicile. 3-0 dans les huit premières minutes de la rencontre pour le RHE 76, mais l’ASGA a fait mieux revenant à 3-3 en moins de trois minutes, à la fin du premier tiers, profitant d’un gros relâchement des joueurs locaux ! C’est finalement dans le deuxième tiers que les hommes du duo Garnier-Pouget ont définitivement pris les devants (3-0).

Dans le sillage d’un premier bloc et d’une ligne Thinel-Mallette-Desrosiers à la finition recouvrée à parité comme en supériorité (5 buts ce soir, dont trois en avantage et trois de Carl Mallette) les Normands étaient quasiment irrésistible à l’offensive.

Carl Mallette a ouvert la marque de près à ras la glace (1-0 à 01’23). Marc-André Thinel a surpris Peter Aubry qui n’a pas complété son arrêt. Le Québécois a été chanceux de voir son palet rebondir sur l’équipement de protection, passant au-dessus d’un gardien au lent replacement (2-0 à 03’10). A un homme de plus, après un bon lancer de Daniel Babka en haut de l’enclave, Julien Desrosiers s’est saisi du long rebond accordé et, d’une longue passe, a ouvert la cage au second poteau pour Carl Mallette (3-0 à 07’48). Imparable !

Cela faisait un peu trop et même beaucoup trop pour les joueurs d’Heikki Leime qui pourtant se sont sorti la tête de l’eau en fin de premier tiers grâce à la finition du junior venu de Grenoble, Mathieu Frecon. L’espoir a inscrit deux buts. Il a d’abord dévié un lancer de la bleue de Marko Kiprusoff (3-1 à 16’26). Le jeune ailier gauche a égalisé d’un tir frappé après tout un travail de Fortier (3-3 à 18’41). Entre deux, Daniel Babka n’a pas été couvert lorsqu’il luttait dur dans la bande à la bleue offensive avec Baluch. La rondelle a profité à Lauri Lahesalu qui s’est échappé seul vers un Koenig impuissant (3-2 à 17’17). Ainsi revenu au score, la deuxième période promettait coté angevin. Mais au contraire des Dragons, les Ducs se sont essoufflés dans cinq jeux spécifiques dont trois infériorités, malgré l’apport d’un bon Pierre-Luc Laprise (revenant de blessure et absent lors des présences à cinq contre cinq).

2009-09-12-Rouen-Angers2Les visiteurs vont ensuite prendre le vague du Mascaret (la marée seino-marine) coefficient 100. Dans une phase un peu folle – une succession de pénalités dans les deux camps – Julien Desrosiers a réussi son (grand) numéro à bâbord dans la neutre avec un slalom suivi d’un tour sur lui même dans la zone de prédilection (le slot), trouvant les filets en reprenant son propre rebond (4-3 à 31’34). Spectaculaire ! Après une sortie de zone magnifique - "une-deux" avec une passe arrière de Loïc Lampérier - Doucet a lancé Salmivirta à gauche et seul à mi distance l’ex-spinalien a trouvé le bas du cordage d’un tir rapide et ambitieux (5-3 à 33’10). En jeu de puissance, Carl Mallette a complété un bon centre de Kai Öhberg battant un gardien encore un peu en retard (6-3 à 37’53). Les Dragons mèneront même de quatre buts après le lancer de pénalité victorieux - accordé après une faute de Lahesalu - d’Éric Doucet (7-3 à 44’41).

Pierre-Luc Laprise rend l’addition moins salée en déviant le lancer rebondissant de Mihalik (7-4 à 47’40). En infériorité, Jonathan Zwikel s’échappe. Son long tir n’est pas parfaitement stoppé par Aubry, la rondelle s’arrêtant devant la ligne fatidique dans le dos du néo-Angevin. Le vétéran joueur de centre poussera le palet pour inscrire le dernier but de la partie pour les Dragons (8-4 à 49’40). Puis en toute fin de match, Matias Metsäranta, du revers dans le haut des lacets, réussira un lancer de pénalité rendant un peu de tenu à un des quatre prétendants au titre (8-5 à 59’33).

Ce fut une rencontre amicale, avec tout de même quelques mises en échec complétées, très spectaculaires. S’il est encore trop tôt pour se faire un avis définitif sur Angers, il faut reconnaître que cette défaite doit être compliquée à vivre chez les Ducs. Néanmoins, les hommes forts sont toujours Jonathan Bellemare (nouveau capitaine après les départs de Jodoin et le retraite de Martin Lacroix), Éric Fortier, Thomas Baluch, Matias Metsäranta et le trop rarement aperçu Pierre-Luc Laprise. Peter Aubry n’a pas totalement convaincu. Thiery Poudrier et Marko Kiprusoff - qui a plus apporté en défense qu'en supériorité numériqure - ne sont pas ressortis du lot. Pour l’instant. Encore un déplacement à Caen en coupe de la ligue mardi soir et Angers aura terminé son rodage pour accueillir Chamonix au Haras lors de la première journée de la ligue Magnus.

À Rouen, l’offensive a bien fonctionné. La première équipe spéciale aussi. Il reste à s’habituer au style de Trevor Koenig qui, handicapé ce soir par une blessure à la main gauche, ne peut être jugé. Il ne faudra pas reproduire les absences de la fin du premier tiers, ainsi qu’une indiscipline prononcée en fin de match. Par contre, il semble que Daniel Babka soit la recrue qui s’acclimate le plus vite aux bords de Seine. La confirmation devra se faire à Neuilly-sur-Marne en coupe de la ligue avant d’aller à Morzine pour l’ouverture d’un championnat qui sera tout sauf une balade de santé pour le futur champion.

 

Rouen - Angers 8-5 (3-3, 3-0, 2-2)

Samedi 12 septembre 2009 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 1900 spectateurs.

Arbitrage de Nicolas Barbez.

Pénalités : Rouen 12' (2', 4', 6') ; Angers 24' (4', 10'+10', 0').

Évolution du score :

2009-09-12-Rouen-Angers31-0 à 01'23" : Mallette assisté de Thinel et Desrosiers

2-0 à 03'10" : Thinel assisté de Desrosiers

3-0 à 07'48" : Mallette assisté de Desrosiers et Babka (sup. num.)

3-1 à 16'26" : Frecon assisté de Kiprusoff et Fortier

3-2 à 17'17" : Lahesalu assisté de Baluch

3-3 à 18'41" : Frecon assisté de Fortier

4-3 à 31'34" : Desrosiers assisté de Thinel (sup. num.)

5-3 à 33'10" : Salmivirta assisté de Doucet et Lampérier

6-3 à 37'53" : Mallette assisté de Öhberg et Thinel (sup. num.)

7-3 à 44'41" : Doucet (tir de pénalité)

7-4 à 47'40" : Laprise assisté de Mihalik et Bellemare

8-4 à 49'40" : Zwikel (inf. num.)

8-5 à 59'33" : Metsäranta (tir de pénalité)

 

Rouen

Gardien : Trevor Koenig.

Défenseurs : Kai Öhberg – Daniel Babka ; Magnus Eriksson – David Holmqvist ; Petri Virolainen – Daniel Carlsson.

Attaquants : Julien Desrosiers – Carl Mallette – Marc-André Thinel ; Loïc Lampérier – Éric Doucet (C) – Ilpo Salmivirta ; Jérémie Romand – Jonathan Zwikel – Luc Tardif Jr ; puis à 45'30" Lionel Tarantino – Anthony Rech – Alexandre Mulle.

Remplaçants : Adrien Fénart (G), Aurélien Gréverand et Cédric Custosse.

Angers

Gardien : Peter Aubry.

Défenseurs : Pavol Mihalik – Simon Lacroix ; Marko Kiprusoff – Lauri Lahesalu ; Per Braxenholm – Kévin Igier.

Attaquants : Mathieu Frecon – Jonathan Bellemare (C) – Éric Fortier ; Tomas Baluch – Matias Metsäranta – Hermanni Vidman ; Juho Jokinen – Thiery Poudrier – Julien Albert ; Pierre-Luc Laprise.

Remplaçants : Lucas Normandon (G), Nicolas Primout et Clément Genièvre.