Dunkerque - Asnières (amical)

Les Castors dans le Nord, épisode 1.

Après s'être échelonnés face à des adversaires de calibre supérieur, les Castors d'Asnières prennent la direction du Nord pour retrouver des eaux plus familières à l'occasion d'un double affrontement face à deux représentants de la division 2.

La première rencontre rappelle de doux souvenirs aux visiteurs, seuls à avoir quitté Michel Raffoux avec une victoire la saison dernière. Une fois de plus privés d'Antoine Amsellem, les hommes de Dimitri Fokine retrouvent Thomas Lhomme, toujours en attente de sa première présence lorsque Émilien Rouyer s'échappe vers le coin droit pour servir Olivier Ducam, isolé dans l'enclave (0-1 à 01'09"). La faute de N'Guyen permet à Jayson Zilkie de maintenir la pression, sur une action similaire vers Vigners, puis à la réception d'une ouverture millimétrée de Carl Holmberg, mais De Backer se rachète par deux fois.

La volonté de jouer vite vers l'avant et de trouver systématiquement un partenaire isolé gêne considérablement les locaux, jusque là dangereux par une accélération de François Rozenthal, et à leur tour en jeu de puissance. L'occasion de se rendre compte qu'avec l'ancien Morzinois, Karl Dewolf dispose d'une option de premier choix dans cette configuration, à condition de ne pas trop se découvrir devant Mellander. La vigilance et le placement d'Andrew Bonello limitent l'avancée des bleus. Toutefois, une longue passe de Derepper vers Destoop surprend le Canadien, ainsi que son partenaire Holmberg, pris à défaut.

BonelloAndrewDunkerque appuie donc sur l'accélérateur, par Thomas et Dewolf, en force dans des angles parfois difficiles, mais c'est Adam Briggs qui se fait peur tout seul sur une sortie ratée derrière la cage. À l'autre extrémité du glaçon, la sérénité n'est pas de mise dans les relances par moments risquées de la défense nordiste. Difficultés encore mises en exergue par le deuxième filet des Castors, oeuvre de Bonello, lui aussi bien seul devant la cage à la suite d'un bon pressing de Rolands Vigners (0-2 à 14'52").

Si Karl Dewolf permet à sa formation de recoller quelque peu avant la pause, en prenant de vitesse Franz Ehrhart (1-2 à 18'03"), les automatismes font défaut à ses hommes, par des transmissions et un dernier geste perfectibles. Les Castors, plus avancés dans leur préparation, confirment leurs bonnes dispositions, sur un raid de Rouyer, qui manque de lucidité en fin de course après avoir passé Derepper, une double occasion pour Sébastien Guillon devant De Backer et plus généralement grâce à l'aisance de Rolands Vigners. Le Letton, très en vue, se promène dans le coin droit, repique au centre, et glisse tranquillement la rondelle sous le corps du dernier rempart (1-3 à 25'20"). Il faut même un regain de vigilance de Grégory Dubois pour le priver du doublé dès la reprise.

Toujours à la recherche de bonnes positions pour lancer, Dunkerque retrouve de l'allant à la mi-match, sur un contre en infériorité de Clément Thomas, parfaitement mis sur orbite par François Rozenthal, mais Adam Briggs poursuit sa bonne prestation... jusqu'à un but de renard signé Christophe Eichenholc, au pressing suite à un lancer a priori anodin de Dewolf (2-3 à 30'18"), et un numéro en solitaire de Rozenthal, qui contourne la cage et permet à Benjamin N'Guyen d'égaliser (3-3 à 31'44").

Une minute plus tard, Guillon, posté derrière l'autre cage, sert Orlowski sur un plateau, pour une reprise en partie manquée mais qui surprend Arthur Legrand, suppléant de son compatriote dans les buts (3-4 à 32'42"). Toutefois, la domination est désormais nordiste, grâce à l'artilleur Dewolf, face à qui Briggs a juste le temps d'opposer la mitaine, et à Rozenthal et N'Guyen sur deux lancers de la droite.

Asnières parvient à maintenir son avantage jusqu'à la deuxième sirène, mais cède rapidement sur un contre de Destoop, bien servi par Folcke (4-4 à 41'56"). L'efficacité des locaux en infériorité numérique leur permettra d'égaliser une seconde fois, suite à une passe lumineuse de Dewolf vers Thomas (5-5 à 52'47"). Car, entre-temps, Jean-Christian Fornero, du revers, avait profité de la sortie temporaire de Péan (4-5 à 45'50"). La seule réussite des Castors avec un homme supplémentaire, car ils ne profitent pas de l'indiscipline de leurs adversaires en fin de match.

Les sorties de Bonello, qui a entre-temps cassé sa crosse de rage contre la balustrade (pour préparer du petit de bois en prévision d'un hiver qu'il croit plus rigoureux sur le Vieux-Continent ?), et du talentueux Vigners à l'orée de l'ultime période privent Dimitri Fokine de deux armes pour le jeu de puissance, confiné aux seuls lancers de la bleue de Carl Holmberg. Arthur Legrand veille et met en échec les tentatives successives du Suédois.

C'est même Dunkerque qui prend pour la première fois les devants, sur une déviation de Folcke (6-5 à 58'56"). Une victoire longue à se dessiner, mais les Corsaires, sortis d'une préparation physique dans la nature du sud du département, s'en contenteront.

 

Dunkerque - Asnières 6-5 (1-2, 2-2, 3-1)

Samedi 12 septembre 2009 à 18h45 à la patinoire Michel-Raffoux.

Arbitrage d'Alexandre Hauchart et Steve Bataillie.

Pénalités : Dunkerque 42' (4'+10', 4', 14'+10'), Asnières 10' (6', 4', 0').

Évolution du score :

0-1 à 01'09" : Ducam assisté de Rouyer

0-2 à 14'52" : Bonello

1-2 à 18'03" : Dewolf assisté d'Argiolas

1-3 à 25'20" : Vigners

2-3 à 30'18" : Eichenholc assisté de Dewolf

3-3 à 31'44" : N'Guyen assisté de Rozenthal et Dewolf

3-4 à 32'42" : Orlowski assisté de Lhomme et Guillon

4-4 à 41'56" : Destoop assisté de Folcke (inf. num.)

4-5 à 45'50" : Fornero assisté de Mellander et Holmberg (sup. num.)

5-5 à 52'47" : Thomas assisté de Dewolf (inf. num.)

6-5 à 58'56" : Folcke assisté de Destoop

 

Dunkerque

Gardien : Bram De Backer puis Arthur Legrand à 30'18".

Défenseurs : Grégory Dubois (C) - Karl Dewolf (A) ; Benjamin Louf - Clément Derepper ; Alexandre Delmotte - Sébastien Maison.

Attaquants : Clément Thomas - Benjamin N’Guyen (A) - François Rozenthal ; Ghislain Folcke - Loïc Destoop - Arnaud Péan ; Barthélémy Cousein ou Aurélien Zajac - Christophe Eichenholc - Camille Argiolas.

Remplaçant : Grégory Renaux. Absent : Benjamin Denis (blessé à l'oeil).

Asnières

Gardien : Adam Briggs.

Défenseurs : Carl Holmberg (A) - Andrew Bonello [puis Bruno Rivero à 40'] ; Gaëtan Tourte - Olivier Ducam (C) ; Arthur Cuzin - Guillaume Pfeiffer.

Attaquants : Rolands Vigners [Fornero à 40'] - Johan Mellander - Jayson Zilkie ; Jean-Christian Fornero [Lhomme à 40'] - Émilien Rouyer - Franz Ehrhart ; Sébastien Guillon - Thomas Lhomme [Felbom à 40'] - Louis Orlowski ; Ian Felbom.

Remplaçant : Arthur Rabany (G). Absent : Antoine Amsellem (côte fêlée).