Neuilly - Rouen (Coupe de la ligue, 1re journée)

Rouen a connu des rencontres difficiles ici même en Coupe de France ces deux dernières années et a donc toutes les raisons de se méfier de cette entrée en matière officielle dans la saison. Un maximum de concentration est requis pour éviter l'embûche, et on comprend de suite que c'est le cas quand Carl Mallette ouvre le score après seulement seize secondes. Comment s'ouvrir un match facile...

Les Dragons continuent de mettre la pression en fond de zone et cela leur permet de doubler la mise par un lancer de Petri Virolainen dévié par un Luc Tardif. Le match reste à sens unique et une remontée de palet de Magnus Eriksson aboutit au troisième but. Tardif, décidément très en vue, se voit refuser un autre but pour une cage déplacée par Marco Emond. L'arbitre siffle deux minutes de pénalité, et Desrosiers transforme la supériorité numérique douze secondes plus tard. 0-4 en douze minutes, et cela aurait pu faire 0-5 si Salmivirta n'avait pas marqué avec la main sur un centre de Doucet. Il faut deux avantages numériques pour que Neuilly-sur-Marne puisse enfin mettre la pression sur la cage adverse.

Le match est donc plié et Doucet, retiré de l'alignement, peut ménager son mollet légèrement blessé. Après une première période difficile, Marco Emond résiste mieux dans les cages locales, et les Bisons dans leur ensemble tiennent bien le choc. Il faut qu'Emond perde son gant, gêné, pour que Jonathan Zwikel marque un cinquième but opportuniste. Nicolas Pousset s'en prend à l'arbitre et se voit infliger une méconduite. Kévin Dugas apaise la colère nocéenne en réduisant le score sur un rebond dans la minute qui suit.

Neuilly-sur-Marne joue trente secondes à 5 contre 3 au début du troisième tiers, mais le tir de Sébastien Dermigny, qui semble à l'aise dans un rôle de défenseur plus offensif que ces dernières années, est capté par Trevor Koenig, qui peut se rassurer dans ce match tranquille. Le score est clos par un lancer de la bleue de Magnus Eriksson après un surnombre local (1-7).

 

Commentaires d'après-match (dans le communiqué du RHE)

Christian Pouget (co-entraîneur de Rouen) : "On a gagné avec la manière. Ça aurait pu être le match piège, mais nous avons joué comme si c'était un match de play-offs. En fin de match, le jeu est devenu un peu plus hargneux des deux côtés et on a pris quelques pénalités stupides. Mais on va répéter aux joueurs que les arbitres sont très vigilants là-dessus cette année. Nous avons trois lignes bien homogènes. On a montré de belles qualités offensives et défensives. C'est très encourageant pour la suite."

Rodolphe Garnier (co-entraîneur de Rouen) : "On a réalisé un match sérieux. Ce n'est jamais facile de s'imposer ici. Nous n'avons pas pris le match à la légère et nous nous sommes facilité la tâche en marquant rapidement. C'est très encourageant, mais la saison est longue et l'objectif est clair : gagner chaque match, rencontre après rencontre. Le gardien a réalisé une bonne prestation. Les jeunes nous ont aussi prouvé leurs qualités. Tout le monde s'est donné à fond. On a montré qu'on était pas là pour plaisanter."

 

Neuilly-sur-Marne - Rouen 1-7 (0-4, 1-2, 0-1)

Mercredi 16 septembre 2009 à 20h30 à la patinoire municipale de Neuilly-sur-Marne. 203 spectateurs.

Arbitrage de Nicolas Barbez assisté de Matthieu Loos et Yann Furet.

Pénalités : Neuilly-sur-Marne 20' (2', 4'+10', 4'), Rouen 12' (2', 4', 6').

Évolution du score :

0-1 à 00'16" : Desrosiers assisté d'Öhberg et Thinel

0-2 à 04'06" : Tardif assisté de Virolainen

0-3 à 07'13" : Eriksson assisté de Desrosiers et Thinel

0-4 à 11'55" : Desrosiers assisté de Thinel (sup. num.)

0-5 à 36'02" : Zwikel (sup. num.)

1-5 à 36'40" : Dugas assisté de Leonard

1-6 à 39'05" : Thinel assisté de Mallette

1-7 à 46'15" : Eriksson assisté de Zwikel et Tardif (sup. num.)

 

Neuilly-sur-Marne

Gardien : Marco Emond.

Défenseurs : Sébastien Dermigny - Mathieu Wathier ; Luc Tanésie - Michael Steiner ; Alexis Birolini - Nicolas Pousset (C).

Attaquants : Seth Leonard - Karl Fournier - Kévin Dugas ; Jérôme Veret - Shawn Snider - Benjamin Galmiche ; Gaël Guilhem - Miroslav Kecka - Romain Gentilleau.

Remplaçant : Roman Svaty (G), Hugo Delecour, Jimmy Persico, Clément Rey, Pierre-Charles Hordelalay. Absent : Jérôme Wagner.

Rouen

Gardien : Trevor Koenig.

Défenseurs : Kai Öhberg – Daniel Babka ; Magnus Eriksson – David Holmqvist ; Petri Virolainen – Daniel Carlsson.

Attaquants : Julien Desrosiers – Carl Mallette – Marc-André Thinel ; Loïc Lampérier – Éric Doucet (C) puis Lionel Tarantino à 20'00" – Ilpo Salmivirta [puis Romand à 20'00"] ; Jérémie Romand [puis Salmivirta à 20'00"] – Jonathan Zwikel – Luc Tardif Jr.

Remplaçants : Michael Muller (G), Anthony Rech, Alexandre Mulle, Cédric Custosse.