Brest - Amnéville (D1, 2e journée)

Victoire brestoise dans cette rencontre comptant pour la deuxième journée du championnat de D1. Mais ce ne fut pas sans mal… Ls spectateurs venus en masse au Rinkla stadium attendaient beaucoup de leur équipe suite à leur victoire face à Rouen en match de préparation. Les Albatros se devaient d'effacer leur défaite à Bordeaux et de se racheter pour ce premier match à domicile.

À l’entame du premier tiers, les Amnévillois se montrent bien plus incisifs face à une équipe brestoise paraissant ne pas être encore rentrée dans son match. Les visiteurs multiplient les incursions dans la défense locale et les tirs puissants de la ligne bleue fusent de toutes parts. À la cinquième minute, la première pénalité de la partie sanctionne un "faire trébucher" de Holik. Les Amnévillois installent bien leur power-play face à une défense brestoise bien fébrile, mais le score restera vierge.

La suite de ce tiers reste du même acabit, les Albatros ne réussissant que très peu à se trouver sur la glace tandis que, sans un Mojmir Bozik des grands soirs, les visiteurs auraient certainement ouvert le score depuis bien longtemps... Brest obtient sa première supériorité à la 10e minute mais n’arrive pas à s’installer dans la zone adverse.

L’entraîneur brestois effectue quelques modifications dans ses alignements au deuxième tiers en intervertissant les centres des 1re et 2e lignes. Less locaux semblent décidés à prendre le match à leur compte, mais à la 6e minute, Miroslav Fiser profite d’un dégagement totalement loupé de Volkov pour crucifier le gardien local à bout portant. Deux supériorités brestoises ne donneront rien, le jeu de puissance, malgré une bonne circulation du palet, se heurtant à une solide défense amnévilloise.

Il faut attendre la 37e minute pour voir enfin Brest égaliser. En infériorité numérique suite à une obstruction de Motreff, Vladimir Holik récupère le palet et lance Andrejs Ignatovics mystérieusement oublié le long de la ligne bleue adverse. Ce dernier intercepte la passe, se présente face au gardien, le feinte et réduit le score d’un revers sous la barre. Cette remontée au score réveille un peu les Brestois. Le jeu est alors plus équilibré entre deux équipes ne voulant rien lâcher. Dans la dernière minute, Ludek Krayzel, mal positionné pour tirer, remet en retrait pour Ignatovics qui double la mise d’un lancer dans la lucarne gauche du but.

Pour le 3e tiers, le coach brestois procède à un nouveau changement, permutant les centres des 2e et 3e lignes. Brest, boosté par son court avantage, produit enfin du jeu. Leurs efforts sont payés dès la 34e minute, lorsque Prosvic et Kaspar se présentent en 2 contre 1. Prosvic loupe totalement sa passe, imité par le défenseur amnévillois qui bien malgré lui donne le palet à Kaspar. Ce dernier ajuste son tir et porte l’avance brestoise à 2 buts...

Le réveil brestois est flagrant dans cette dernière période. Seules quelques belles bourdes défensives, bien réparées par moult arrêts décisifs du portier local, viennent entacher cette embellie. Le jeu devient plus haché, les occasions des deux équipes peinant à être concrétisées. Un frisson parcourt la patinoire lorsqu’à la 54e minute un joueur d’Amnéville part en contre et se présente seul face à Bozik. Ce dernier, venu à la rencontre de l’attaquant, lui ferme bien l’angle et stoppe le tir en deux temps. Le reste du match voit les visiteurs marquer le coup. Le rythme est cassé par les nombreux arrêts de jeu. Dans la dernière minute, Amnéville demande un temps mort mais le score ne changera pas...

Ce match fut surtout agréable lors du 3e tiers. Amnéville sera une équipe à prendre au sérieux. Leur jeu est rapide, usant beaucoup des contres et n’hésitant pas à frapper de la bleue. Landy Macrez est un excellent gardien, qui aura donné bien du fil à retordre aux attaquants brestois.

Les Albatros ont plus déçu. Dans la foulée de ce qu’ils avaient montré face à Rouen, on s’attendait à bien mieux de leur part ! Ils mettent bien trop de temps à rentrer dans leur match et la défense est bien trop hésitante. Dangereusement hésitante, parfois. La victoire brestoise est avant tout due à la grande performance de Mojmir Bozik. Sans un tel goalie, le score aurait indéniablement été, et de beaucoup, à l’avantage des Amnévillois.


Brest - Amnéville 3-1 (0-0, 2-1, 1-0)

Samedi 19 septembre 2009 au Rinkla stadium.

Arbitrage de Stéphane Peronnin assisté de Jérémy Douchy et Romain Herault.

Pénalités : Brest 12' (6', 2', 4'), Amnéville 26' (4', 4', 8+10').

Évolution du score :

0-1 à 26’09" : Fiser

1-1 à 36'19" : Ignatovics assisté de Holik (inf. num.)

2-1 à 39'37" : Ignatovics assisté de Volkov et Krayzel

3-1 à 43'47" : Kaspar assisté de Prosvic



Brest

Gardien : Mojmir Bozik.

Défenseurs : Aleksei Volkov - Ivan Borzik ; Vladimir Holik - Peter Macek ; Juraj Sadlon - Lilian Prunet.

Attaquants : Mathieu Brunelle - Serge Toukmatchev [Krayzel à 20'] - Andrejs Ignatovics ; Jaroslav Prosvic - Ludek Krayzel [Toukmatchev à 20’, Kaspar à 40’] - Matej Kiska ; Juraj Ocelka - Tomas Kaspar [Toukmatchev à 40'] - Nicolas Motreff.

Remplaçants : Antoine Olivet (G), Clément Goncalves, Maxime L'Arvor, Julien Legall, William L'Arvor. Absents : Jérémy Cormier (blessure à un doigt), Guillaume Fournier (entorse).

Amnéville

Gardien : Landry Macrez

Défenseurs : Daniel Reiss - Filip Vychodil ; Stefan Wiktorsson - Andrej Penxa ; William Richard.

Attaquants : Miroslav Fiser - Antoine Thomas - Johan Chang ; Frédéric Loureiro - Arnaud Disnard - Gaël Jeanbourquin ; Jérémy Quillier - Timothée Franck - Adrien Maurer.

Remplaçants : Philippe Lepage (G), Charles Joly.