Avignon - Courbevoie (Division 1, 2e journée)

Pour le compte de la deuxième journée de championnat, les Avignonnais effectuaient leur premier match à domicile de la saison et se sont imposés face à une équipe de Courbevoie qui n’a jamais rien lâché, donnant ainsi quelques gouttes de sueur aux supporters présents. Dans cette partie, Avignon était privé de son second gardien Julien Roullier et de l’attaquant Mickaël Marouillat.

 

Dans cette première période, Avignon n’est pas tombé dans le travers des matchs précédents et a débuté la rencontre de la meilleure des façons. Sur la première supériorité numérique, Ludovic Garreau ouvre le score pour les Avignonnais pour mener 1 à 0 dès la troisième minute. Quelques minutes plus tard, alors qu’Avignon joue en infériorité numérique, Jordane Fazende part seul en contre et se fait retenir au dernier moment par Sébastien Trabach. L’arbitre indique le rond central pour un tir de pénalité. Jordane Fazende se charge lui-même de le tirer, s’élance vers la cage et d’une jolie feinte trompe le portier Julien Figved pour le 2 à 0. Avignon continue sa domination dans ce tiers et obtient deux nouvelles supériorités numériques qui ne donneront rien. Les Castors repartent aux vestiaires avec une avance méritée de deux buts.
 
Dans la seconde période, Avignon tombe dans l’indiscipline en se faisant pénaliser à neuf reprises par le corps arbitral contre seulement deux petites pénalités contre Courbevoie. A plusieurs reprises, les Avignonnais se retrouveront à 3 contre 5 durant de nombreuses minutes, mais Johan Scanff et sa solide défensive vont se montrer héroïques lors de ces moments clef du match. Seul Alexandre Capet parviendra à tromper la vigilance de cette défense en réduisant la marque. Alors qu’Avignon joue une nouvelle fois en infériorité numérique, David Hennebert lance Carl Lauzon pour un tête à tête avec Julien Figved et l’attaquant avignonnais remporte son duel pour le 3 à 1.
 
Dans l’ultime période, Avignon croyait avoir fait le plus dur quand Jordane Fazende très en vue hier soir s’arrache derrière la cage et remet en retrait à Guillaume Ribourg qui marque et donne trois buts d’avance à Avignon. Mais c’est sans compter sur la détermination de Courbevoie, qui une minute plus tard réduit la marque par le nouveau venu Nicolas Therrien. Puis, sur une supériorité numérique, Maxime Pomerleau, autre recrue canadienne, réduit le score à 4 à 3. Tout est à refaire pour Avignon, l’équipe repart de l’avant et Ludovic Favret bien servi par Carl Lauzon marque et redonne deux buts d’avance. Sur la remise qui suit, Damien Ribourg se fait sanctionner et, sur la supériorité numérique de Courbevoie, le redoutable Daniel Sevcik dans un trou de souris réduit à nouveau le score à 5 à 4. Il faudra un dernier arrêt déterminant de Johan Scanff dans les dernières minutes du match pour conserver le résultat.
 
Avignon s’impose donc 5 à 4 contre une équipe de Courbevoie qui a couru après le score tout au long du match mais s’est heurté à une solide défense, notamment en seconde période, et au réalisme des attaquants avignonnais. L’essentiel de ce match était de remporter les deux points de la victoire, chose faite. Pour la semaine prochaine, Avignon se déplace à Amnéville, qu'il ne faudra pas prendre à la légère, une équipe qui a subi deux courtes défaites face aux favoris Caen et Brest. Mais avant ça, Avignon reçoit mardi soir la prestigieuse équipe de Briançon pour la seconde journée de la Coupe de la Ligue.

Avignon - Courbevoie 5-4 (2-0, 1-1, 2-3).
Samedi 19 septembre 2009 à 18h00 au Palais de la Glace.
Arbitrage de Laurent Garbay assisté de Yannick Moreau et Guillaume Barthe.
Pénalités : Avignon 26' (4', 18', 4'), Courbevoie 16' (6', 4', 6').
Évolution du score :
1-0 à 02'50" : Garreau assisté de Becuwe et Lauzon (sup. num.)
2-0 à 10’42" : Fazende, tir de pénalité (inf. num.)
2-1 à 36‘03" : Capet (sup. num.)
3-1 à 39’06" : Lauzon assisté de Hennebert et Garreau (inf. num.)
4-1 à 44‘08" : G. Ribourg assisté de Fazende et Bernier
4-2 à 45’08" : Therrien assisté de Place
4-3 à 50‘20" : Pomerleau assisté de Therrien et Sevcik (sup. num.)
5-3 à 56’09" : Favret assisté de Lauzon
5-4 à 57‘00" : Sevcik assisté de Pomerleau (sup. num.)