Caen - Cergy (Division 1, 2e journée)

Sylvain MichaudCette première rencontre à Caen-la-mer a un petit parfum nostalgique. On a encore dans les mémoires la demi-finale jouée par Cergy et Caen aux scores pour le moins épiques (6-6 à l’aller à Cergy puis 9-6 à Caen). L’épopée des Jokers s’était arrêtée en Normandie après avoir accompli l’exploit contre Bordeaux. C’est donc à un face-à-face tendu entre deux prétendants au carré final qui se tient, et les matchs de préparation tendent à le confirmer.

Match référence ou match à oublier ?

Comme au début de la semaine contre Angers, les Drakkars mettent un peu de temps pour rentrer dans le match. Mais cette fois, il ne faut pas dix minutes pour qu’ils montent en puissance. Dès son arrivée sur la glace, Charles Geslain intercepte le palet à la ligne rouge. Sans perdre de temps, il part à l’offensive, capte les deux défenseurs et passe à Graham Avenel, complètement dégagé à sa droite pour tromper Sylvain Michaud (1-0 à 03’49"). Une fois démarrée, la machine ne s’arrête plus, même en infériorité numérique sur une belle vision de jeu de Boutin. Il anticipe la sortie de zone du palet et se retrouve tout seul avec la rondelle, force le gardien à faire le premier geste et augmente l’avance (2-0 à 07’52"). Et le jeu de puissance se porte tout aussi bien. Le palet circule jusqu’à Janil qui arme un gros slap. Lebey est à la déviation et trouve le chemin des filets (3-0 à 10’01").

C’est bel et bien acquis, les Drakkars sont en excellent ordre de marche. Et si le rythme des buts se calme, c’est en grande partie dû aux exploits de Michaud devant les filets de Cergy. Il se montre décisif en 1 contre 1. D’abord contre Lebey à la 12e minute mais aussi contre Mazie, qui vole un palet dans la zone de Cergy à la fin du match. Le score menace également de s’aggraver à la 32e minute. Oravec de retour de prison récupère le palet en contre et mène une offensive à 2 contre 1 avec Jonathan Avenel. L’action se solde par une transversale suivie d’un poteau.

Janil félicite GoëtzLe reste du match se poursuit au rythme d’un but par tiers. D’abord Geslain concrétise un bon match sur un slap puissant directement dans la lucarne droite, après l’engagement gagné par Da Costa (4-0 à 37’11"). Enfin, Graham Avenel qui double la mise en supériorité. Il feinte de contourner la cage par l’arrière mais au dernier moment il s’approche de la cage et rentre le palet entre le gardien et le poteau (5-0 à 55’31").

Dès le premier tiers, la domination caennaise est incontestable. Cergy, qui a entamé le match assez énergiquement, semble pris de court par la réaction des locaux et n’arrive pas à se montrer présent. Seul Michaud tire son épingle du jeu et évite à ses coéquipiers un score fleuve. Élément à décharge : Arnaud Goëtz signe une excellente prestation pour les Bas-Normands. Il réalise des plongeons décisifs dès la 10e minute. D’un tir initial de la bleue, Cergy prend le rebond au portier qui avait plongé et contourne par l’arrière de la cage. Mais le tir est stoppé par la mitaine du gardien qui avait plongé à l'autre poteau. Sa prestation est bien aidée par sa défense et la polyvalence des avants. Puis au troisième tiers, il gèle les palets et interdit le moindre rebond. De quoi énerver les Jokers et ajouter une pointe de combat au sein du match : Jonathan Avenel et Olivier Viennot en viennent aux mains et sont sanctionnés par le zèbre. Puis Lapierre fait les frais d’un échauffement contre Lebey et rentre prématurément au vestiaire. Si on regarde l’évolution du score, les pénalités ne sont pas pour rien au total des buts encaissés.

En conclusion, il s’agit d’un match sans pour Cergy. Un match où l’équipe n’a pas réussi à avoir prise sur son adversaire. Il tient maintenant aux Jokers de l’oublier très vite, ou d’en tirer les conclusions. Pour Caen, c’est l’inverse. La saison passée, l’équipe n’avait enregistré qu’un seul blanchissage. Ce revirement défensif est à confirmer pour que Goëtz puisse une nouvelle fois gratifier le public de sa danse de victoire...



Caen - Cergy 5-0 (3-0, 1-0, 1-0)

Samedi 19 Septembre 2009 à 20h00 à la patinoire de Caen la mer. 850 spectateurs environ.

Arbitrage de Stéphane Rousselin assisté de Charlotte Girard et Valentin Bury.

Pénalités : Caen 16’ (6’, 4’, 6’), Cergy 34’ (10’, 4’, 10’+10’).

Évolution du score :

1-0 à 03’49" : G. Avenel assisté de Geslain

2-0 à 07’52" : Boutin assisté de Vandecandelaere (inf. num.)

3-0 à 10’01" : Lebey assisté de Janil et Lafontaine (sup. num.)

4-0 à 37’11" : Geslain assisté de DaCosta

5-0 à 55’31" : G. Avenel (sup. num.)

 

Caen

Gardien : Arnaud Goëtz.

Défenseurs : Tommy Lafontaine ; Jonathan Janil ; Alexis Gomane(A) ; Slavomir Vorobel ; Olivier Vandecandelaere(C).

Attaquants : Jonathan Boutin - David Dostal - Julien Lebey ; Tomas Oravec - Jonathan Avenel (A) - Graham Avenel ; Charles Geslain - Kevin Da Costa - Pierre Mazie.

Remplaçants : Guillaume Depaixdecoeur (G), Hugo Deschamps, Mans Papaux. Absents : Udo Marie (épaule), Pierre Bennett (déchirure musculaire), Clément Fouquerel.

Cergy

Gardien : Sylvain Michaud.

Défenseurs : Milan Sejna - Ludovic Lachat ; Vincent Renaud - Vladimir Konopka ; Mickaël Kara - Erwan Personne.

Attaquants : Olivier Viennot (C) - Nelson Vargas Dias - Sebastien Gauthier ; David Lapierre (A) - Frédéric Hostein (A) - Roland Fontaine ; Tristan Lemaire - Nicolas Lachat - Thibaut Fromentin.

Remplaçants : Olivier Courally (G), Benoît Proutat.