Rouen - Caen (Coupe de la ligue, 2e journée)

2009-09-22-Rouen-CaenDu travail, du travail, encore du travail

Battus à Morzine pour la première journée de ligue Magnus sans leur capitaine emblématique Éric Doucet, les Rouennais n'avaient pas le choix. Avec deux premiers blocs recomposés, un impératif : s'imposer sur Caen et avec la manière si possible pour se mettre dans la peau d'un prétendant au titre...

Après un premier tiers confus – Rouen pourrait l’avoir perdu aux points (une occasion contre deux pour Caen) – changement de décor au premier retour sur la glace. La pause a visiblement fait du bien aux joueurs du président Chaix.

Finalement, les Drakkars ont concédé un écart final de 4 buts à l’île Lacroix. Logique et implacable. Mais il ne faudra pas oublier que les Bas-Normands jouent une division en dessous des Dragons et que cela ne s’est pas vu pendant les vingt premières minutes. Les joueurs locaux inscrivaient le premier but en infériorité : Magnus Eriksson gagnait un palet en zone neutre puis lançait Marc-André Thinel en breakaway. L’ailier droit ouvrait la marque entre les jambières du gardien (1-0 à 04’56). Profitant d’une supériorité et d’une légère déconcentration des Rouennais à la ligne bleue, les Caennais recollaient au score : après une superbe diagonale en zone neutre de Tommi Lafontaine, David Dostal égalisait seul face à Koenig dans le haut des filets (1-1 à 07’07). Dynamisés par les arrêts d’Arnaud Goetz, les Caennais tenaient la dragée haute à un RHE 76 assez timoré il faut bien le dire.

2009-09-22-Rouen-Caen2

Avec Éric Doucet de retour sur la glace, sans doute encore un peu convalescent, les Dragons avaient largement les moyens de prendre la mesure de leurs adversaires et de les user. C’est ce qui va tuer petit à petit le HCC. Un peu à bout de souffle, avec des rotations moins performantes, les voisins de Normandie, de nouveau menés d’un but encore encaissé en avantage numérique – Carl Mallette déviait une forte passe de Thinel lors d’un deux-contre-un (2-1 à 23’13) – perdaient pied petit à petit sur la mi-match. Après le troisième but des Rouennais (3-1 à 30’43, Salmivirta), la messe était dite pour de bon.

Rouen déroulait. Lionel Tarantino, rentré à la place de Loïc Lampérier à l’entame du dernier tiers, frappait fort juste au dessus du casque de Goetz après tout un travail et une passe excellence de Julien Desrosiers (4-1 à 51’03). Par ailleurs, ce dernier explosait tout sur son passage. En double supériorité, Carl Mallette au second poteau signait un doublé en reprenant une passe de Thinel (5-1 à 54’00). Luc Tardif s’octroyait un nombre incalculable d’occasions, mais sans marquer.

Caen n’a pas joué sa vie sur ce match, mais il faudra capitaliser sur la bonne résistance de début de match. Pour Rouen, un peu de laisser-aller sur la première période qui n’a pas dû trop plaire au duo de coaches Rodolphe Garnier et Christian Pouget, et un jeu en supériorité numérique encore peu productif ne facilitera pas la tâche aux Dragons qui ont bien du travail à faire en ce début de saison.

 

Rouen - Caen 5-1 (1-1, 2-0, 2-0)

Mardi 22 septembre 2009 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 1825 spectateurs. 

Arbitrage de Damien Bliek assisté de Thomas Caillot et Benjamin Gremion.

2009-09-22-Rouen-Caen3Pénalités : Rouen 14’ (4’, 2’, 8’) ; Caen 12’ (4’, 2’, 6’).

Évolution du score :

1-0 à 04’56" : Thinel assisté d'Eriksson (inf. num.)

1-1 à 07’07" : Dostal assisté de Lafontaine et Boutin (sup. num.)

2-1 à 23’13" : Mallette assisté de Thinel (inf. num.)

3-1 à 30’43" : Salmivirta assisté de Desrosiers

4-1 à 51’03" : Tarantino assisté de Desrosiers

5-1 à 54’00" : Mallette assisté de Thinel et Eriksson (double sup. num.)

 

Rouen

Gardien : Trevor Koenig.

Défenseurs : Magnus Eriksson – David Holmqvist ; Kai Öhberg – Daniel Babka ; Petri Virolainen – Daniel Carlsson.

Attaquants : Éric Doucet (A) – Carl Mallette (C) – Marc-André Thinel ; Ilpo Salmivirta – Loïc Lampérier puis Lionel Tarantino à 40’00" – Julien Desrosiers ; Jérémie Romand – Jonathan Zwikel (A) – Luc Tardif Jr.

Remplaçants : Adrien Fénart (G), Aurélien Gréverand, Cédric Custosse et Quentin Berthon.

Caen

Gardien : Arnaud Goetz.

Défenseurs : Slavomir Vorobel – Alexis Gomane (A) ; Tommy Lafontaine – Jonathan Janil ; Hugo Deschamps – Olivier Vandecandelaere (C).

Attaquants : Tomas Oravec – Graham Avenel  – Jonathan Avenel (A) ; Julien Lebey – David Dostal – Jonathan Boutin ; Mans Papaux – Raphaël Mazie – Kevin Da Costa.

Remplaçants : Clément Fouquerel (G) et Charles Geslain.