Présentation de la NHL 2009/10 : division Sud-Est

La Division Sud-Est est la plus faible de la Ligue nationale, et cette saison elle le restera encore. Les Washington de Capitals seront, et de très loin, les favoris de la division, comment peut-il en être autrement ?

Les Hurricanes de la Caroline devraient finir deuxièmes, mais, cette saison, ils devront éviter la baisse de régime car le Lightning de Tampa Bay s’est renforcé très intelligement cet été. Les Panthers de la Floride et les Trashers d’Atlanta, eux n’auront sans doute pas grand chose à espérer et semblent destiner à fermer la marche.

 

Washington Capitals

Arrivées notables : Brendan Morrison, C (Dallas), Mike Knuble, AD (Philadelphie).

Départs notables : Brent Johnson, GB (Pittsburgh), Donald Brashear, AG (New York Rangers), Sergei Fedorov, C (Metallurg Magnitogorsk - KHL), Viktor Kozlov, AD (Salavat Ioulaïev Oufa - KHL).

WashingtonLes Capitals de Washington n'ont pas beaucoup bougé à l'été. On a laissé filer deux vétérans russes vers la KHL, on a laissé partir le troisième gardien et finalement on a perdu "l'homme fort" de l'équipe. Mais les Capitals ont fait un joli coup en faisant venir Mike Knuble et Brendan Morrison. Autant dire que l'effectif a fait mieux que rester stable, il s'est légèrement amélioré. Les Capitals seront donc une nouvelle fois les très larges favoris de cette faible division Sud-Est.

Gardiens ****
La paire de gardiens de la saison dernière sera de nouveau présente dans l'effectif, José Théodore subira de nouveau la pression de Semion Varlamov. Le gardien québecois de 33 ans devrait être le gardien partant, mais attention à la défaillance ou à la blessure, le jeune Russe sera prêt à prendre et garder le poste. Entre un vétéran qui voudra prouver qu'il est un numéro 1 et un jeune loup qui voudra montrer qu'il mérite mieux que le rôle de second, les Capitals devraient donc pouvoir compter sur leurs cerbères cette saison.

Défense ****
Outre l'excellent Mike Green (73 pts en 68 matchs de saison régulière et finaliste du trophée Norris), la franchise de Washington pourra s'appuyer sur une défense plutôt homogène et profonde. La brigade défensive a subi de nombreuses blessures lors de la dernière saison (deux défenseurs seulement ont joué plus de 70 matchs), pourtant l'équipe n'a pas semblé trop dérangée par ce turn over assez important. L'absence d'un autre défenseur offensif, hormis peut-être Brian Pothier dont les blessures rendent l'apport hypothétique, pourrait toutefois porter un coup au rendement des Capitals.

Attaque *****
Quand on possède dans ses rangs Aleksandr Ovechkin, Nicklas Bäckström, Aleksandr Semin, Tomas Fleischmann, Brooks Laich, qu'on entoure ça de Brendan Morrison, Mike Knuble, David Steckel, on peut être sûr que l'on possède une attaque de haut niveau. Les Capitals vont encore faire mal, et le nombre de joueurs pouvant produire devrait être une bonne garantie pour maintenir le rythme sur la saison. Il ne serait pas étonnant de voir 5 ou 6 attaquants atteindre le plateau des 60 points tant il sera difficile de contrer les deux excellentes premières lignes qu'alignera l'équipe. Le départ, non remplacé, de l'homme fort de l'organisation (Donald Brashear) pourrait cependant jouer des tours à la franchise lors de certains matchs.

Entraîneur ****
Le récipiendaire du trophée Jack Adams en 2008 était sans doute l'homme qu'il fallait, au bon moment, pour l'organisation de la capitale américaine. Bruce Boudreau a montré, à travers son aventure jusqu'à la finale d'AHL avec les Hershey Bears (club ferme des Capitals) qu'il était un entraîneur dont les capacités de travail avec les jeunes n'étaient pas à remettre en doute. L'ancien coach de Cristobal Huet aux Manchester Monarchs doit donc apprécier de développer dans la grosse ligue des joueurs qu'il a connus dans la réserve. L'homme semble guider son effectif plus que le diriger et jusqu'à présent il n'a jamais cherché à briser l'enthousiasme de sa troupe.

Joueurs à surveiller
Il n'y aura réellement pas de possibles révélations cette saison, l'effectif, jeune, est resté quasi-intact. L'apport de Mike Knuble sera toutefois intéressant à suivre. Varlamov, s'il hérite du titre de n°1, pourrait avoir un impact supérieur aux prévisions. Bäckström, quand à lui, pourrait aller chercher les 100 points.

Danger
Les Jeux Olympiques pourraient constituer un des obstacles des plus importants à la course à la Coupe. L'effectif des Capitals est parmi ceux qui pourraient être les plus concernés par la pause de Vancouver, et il ne faudrait pas que dans les derniers mètres, l'équipe souffre d'un manque d'énergie de ses cadres.

Évaluation
Une grosse équipe offensive dans une division faible, voilà à quoi il faudra s'attendre. Les points engrangés dans les 24 affrontements intra-division pourraient permettre à l'équipe de la capitale américaine d'aller chercher le premier rang à l'Est, et qui sait, le trophée du Président (meilleure équipe lors de la saison régulière).

 

Carolina Hurricanes

Arrivées notables : Stephane Yelle, C (Boston), Aaron Ward, D (Boston), Andrew Alberts, D (Philadelphie) , Tom Kostopoulos, AD (Montréal).

Départs notables : Dennis Seidenberg, D (Floride), Anton Babchuk, D (Avangard Omsk - KHL), Frantisek Kaberle, D (sans club), Patrick Eaves, AD (Detroit).

Carolina HurricanesLes Hurricanes de la Caroline ne sont jamais favoris, n'attirent jamais l'attention, mais souvent, ils surprennent les adversaires et se mettent en "mode séries éliminatoires" au bon moment. L'équipe avait paru un peu "légère" (physiquement parlant) la saison dernière, aussi a-t-on rajouté un peu plus de poids et d'aggressivité afin de mieux paraître en séries.

Gardiens ****
L'équipe de Raleigh (Caroline du Nord) s'appuiera une nouvelle fois sur Cam Ward. L'ancien récipiendaire du trophée Conn Smythe (MVP des playoffs 2006) aura de nouveau l'opportunité de garder près de 70 matchs de saison régulière. Le  poste de second gardien sera attribué à Michael Leighton qui, bien que plus âgé que Cam Ward (28 ans contre 25), ne possède qu'une expérience limitée (moins de 70 matchs en NHL). Il ne faudra donc pas que les Hurricanes perdent leur gardien titulaire.

Défense ****
La défensive de la Caroline est méconnue, voire inconnue, pourtant, sans stars, elle fait son travail. Joni Pitkänen et Joe Corvo seront les rampes de lancement de l'offensive, tandis que le reste de la brigade sera composée de joueurs comme Niclas Wallin ou Aaron Ward des vétérans défensifs. Les lignes défensives de la Caroline possède de l'homogénéité et de la profondeur mais l'absence de défenseur offensif d'impact restera un handicap sur l'attaque massive.

Attaque ****
L'attaque des Hurricanes sera une nouvelle fois bâtie autour de leur premier centre Eric Staal qui pourra compter sur Erik Cole. Rapatrié d'Edmonton avant la date limite des transferts, Cole s'est retrouvé dès son retour dans l'alignement (27 pts en 63 matchs avec Edmonton, puis 15 pts en 17 match avec la Caroline). Il faudra donc s'attendre à ce que Staal voit sa production augmentée grâce à ce retour. Ray Whitney devrait aussi assurer une bonne part de la production de l'équipe (meilleur marqueur avec 77 pts en 2009). L'attaque sera complétée par des joueurs de devoir qui devraient participer autant à l'offensive qu'à la défensive. Sans vraiment posséder une attaque flamboyante, il faudra toutefois se méfier de cette équipe qui est parfaitement rodée à son système de jeu.

Entraîneur ****
Paul Maurice est plus que l'entraîneur de la Caroline, c'est son entraîneur historique, l'homme qui lui a donné ce système, cette mentalité. Les Hurricanes ont 12 ans, et sur ces 12 ans, Maurice a été présent 8 fois. La franchise est donc allée le recherché après une première partie de saison très hasardeuse. En 57 matchs, l'entraîneur a obtenu 33 victoires et, sur sa lancée, a amené les Hurricanes en finale de conférence. Le recrutement effectué cet été va dans le direction prônée par le coach, des joueurs d'équipes, travaillants et dévoués. Sous la férule de Maurice, les Hurricanes seront donc de nouveau une équipe très difficile à jouer.

Joueurs à surveiller
L'équipe ne possedant pas de jeunes pouvant se révéler, il faudra encore une fois porter attention à la production d'Eric Staal et au comportement de Cam Ward dans les cages.

Danger
La dépendance à Staal et Ward sera vraiment le point noir de la franchise.

Évaluation
Evoluant dans la division Sud-Est, sans incidents majeurs, les Hurricanes ne devraient pas avoir trop de difficulté à amasser des précieux points qui devraient les mettre en position pour participer aux playoffs, mais attention, des pertes de joueurs majeurs pourraient aisément les sortir de la course.

 

Tampa Bay Lightning

Arrivées notables : Alex Tanguay, AG (Montréal), Antero Niittymäki, GB (Philadelphie), Kurtis Foster, D (Minnesota), Stephane Veilleux, AG (Minnesota), Matt Walker, D (Chicago), Mattias Öhlund, D (Vancouver), Drew Miller, AG(Anaheim), Victor Hedman, D (MODO, Suède).

Départs notables : Radim Vrbata, AD (Phoenix), Vaclav Prospal, AD (New York Rangers), Evgeny Artyukhin, AD (Anaheim), Cory Murphy, D (New Jersey).

Tampa Bay LightningIl est difficile de dire que ça va aller mieux du côté de la franchise de Tampa tant on parle plus des problèmes de finances. Cependant, sur la glace, effectivement l'équipe devrait connaître une petite révolution. Les arrivées sont nombreuses, et cumulées à la présence du deuxième choix de la dernière draft (Victor Hedman), l'équipe ressemble beaucoup plus à une fomation de NHL que ces dernières années, surtout défensivement. Le Lightning est loin d'être devenu un favori mais l'affronter ne sera plus une partie de plaisir.

Gardiens ****
Cette saison, le Lightning de Tampa Bay pourra compter sur deux bons gardiens pour protéger la cage. À l'intersaison, la direction a "aidé" Philadelphie à se débarrasser de ses gardiens en faisant venir Antero Niittymäki. Même s'il est promis à être second, il sera une excellente garantie en cas de besoin. Le rôle de gardien partant sera confié à Mike Smith qui devra démontrer qu'il s'est bien remis de sa commotion de la saison dernière (seulement 41 matchs). L'amélioration évidente de la brigade défensive devrait grandement faciliter la tâche de la paire de gardiens.

Défense ****
Les nouveaux joueurs ont changé complètement l'allure de la défense du Lightning cet été. Bien sûr, "grâce" à une nouvelle mauvaise saison, la franchise a récupéré le très intéressant Victor Hedman : grand, gros, mobile, possédant un bon sens du hockey, mais cette arrivée a été accompagné d'un geste très intelligent de la part du manager général de l'organisation. Ce geste porte un nom : Matthias Öhlund, le vétéran défensif de 33 ans, est donc arrivé en Floride. Non seulement la brigade défensive y gagne un gros apport, mais, et c'est surtout là que le geste est fin, il sera aussi le tuteur d'Hedman. Le Lightning possédera donc une paire défensive très intéressante pour supporter les stars offensives de l'équipe mais aussi pour protéger le gardien. À ces deux joueurs s'ajouteront les nouveaux Matt Walker et Kurtis Foster, permettant ainsi à la franchise de posséder une très intéressante profondeur à la défense.

Attaque ****
Avec une brigade défensive nettement améliorée, il faudra donc s'attendre à un rendement supérieur des joueurs d'avant. La "French connection" (Vincent Lecavalier, Martin Saint-Louis, Alex Tanguay) devrait fournir la plupart des points de l'équipe. Les trois joueurs, même s'ils ne devraient pas être associés, possèdent le potentiel pour aller chercher le plateau de 80 points. L'attaque sera vraisemblablement formé de deux paires de qualité qui devraient bien fonctionner, Lecavalier-Tanguay d'un côté, St-Louis et Steven Stamkos de l'autre. Ryan Malone et Drew Miller devraient compléter les trios. La production devrait s'arrêter à ces deux trios car l'équipe manque de profondeur à l'attaque.

Entraîneur *
Il est difficile de juger la qualité d'entraîneur de Rick Tocchet tant son passage d'entraîneur-adjoint à entraîneur-chef s'est fait avec une équipe en dessous de tout. Son contrat de deux ans l'a confirmé dans son rôle mais il a encore tout à prouver. L'équipe s'étant nettement améliorée, même si cela ne pouvait qu'être le cas, il devra démontrer qu'il a sa place dans la ligue en tant que head coach, en particulier après le scandale des paris auquel il a été associé.

Joueurs à surveiller
Le Lightning possède plusieurs joueurs à surveiller pour différentes raisons. Les trois attaquants québecois sont concernés : Lecavalier voudra montrer que ses derniers pépins physiques ne remettent pas son statut de star en question, Tanguay voudra prouver que non seulement les blessures ne l'ont pas ralenti mais qu'il mérite mieux qu'un contrat de 2,5 M$ pour un an, et Saint-Louis voudra prouver qu'il a sa place dans l'équipe olympique canadienne. Du côté des jeunes, il faudra porter attention à Steven Stamkos qui a vu sa production augmenter avec son temps de jeu suite à l'arrivée de Tocchet en cours de championnat. Sa deuxième saison devra être de qualité, il devra surtout éviter la malédiction des sophomores. L'autre jeune à surveiller sera Victor Hedman qui, avec devant lui une excellente ligne et un excellent mentor, devrait pouvoir être dans les finalistes du trophée Calder (recrue de l'année).

Danger
Il faudra surtout éviter les blessures parmi les attaquants réputés fragiles (Lecavalier, Tanguay) car malheureusement ce sont aussi sur eux que sera basée l'offensive du Lightning. L'absence de profondeur porterait un coup de frein à une reconstruction prometteuse.

Évaluation
Cette saison, il ne faudra peut-être pas compter sur une qualification pour les séries éliminatoires qui reste cependant possible, mais si tout va bien, la franchise devrait pouvoir profiter de période de creux de certains adversaires.

 

Florida Panthers

Arrivées notables : Dennis Seidenberg, D (Caroline), Ville Koistinen, D (Nashville), Scott Clemmensen, GB (New Jersey), Steven Reinprecht, C (Phoenix), Jordan Leopold, D (Calgary).

Départs notables : Steve Eminger, D (Anaheim), Ville Peltonen, AG (Dynamo Minsk - KHL), Nick Boynton, D (Anaheim), Anthony Stewart, AD (Atlanta), Karlis Skrastins, D (Dallas), Craig Anderson, GB (Colorado), Jay Bouwmeester, D (Calgary), Richard Zednik, AD (Lokomotiv Yaroslavl - KHL).

Florida PanthersComme beaucoup de franchises du sud, l'état des finances des Panthers n'est pas des plus brillant, l'absence de l'équipe en séries éliminatoires depuis 2001 n'aide pas à fidéliser des spectateurs. L'émergence de nombreux jeunes ne cache malheureusement l'état fragile de la franchise. Suite au départ de Jay Bouwmeester (futur gros salaire), la défense a été largement remaniée, les clés devraient de nouveau être données aux jeunes mais il ne faudra pas attendre monts et merveilles cette saison, encore une fois.

Gardiens ****
La franchise de Sunrise s’en remettra de nouveau à Tomas Vokoun pour grappiller des points. L’arrivée de Scott Clemmensen, gardien révélation des New Jersey Devils mais barré par Martin Brodeur, assure à la franchise un second gardien de qualité. Les Panthers auront besoin que ces deux gardiens produisent du grand ouvrage pour leur éviter de sombrer dans une année noire.

Défense ***
La franchise de la Floride a joué au jeu des chaises musicales cet été, la moitié des joueurs a donc changé. Si à l’heure actuelle personne n’est capable de remplacer la production de Bouwmeester, la défense a légèrement gagné en homogénéité. Keith Ballard devra donc assumer la succession en compagnie du vétéran et capitaine Brian McCabe. Cependant la longueur de banc pourrait vite poser problème.

Attaque ***
L’absence de joueur vedette va de nouveau permettre à la jeune attaque des Panthers d’essayer de se mettre en valeur. Seul trois avants sont âgés de plus de 26 ans, il faudra donc s’attendre à ce que Michael Frolik, Stephen Weiss, David Booth, Nathan Horton prennent beaucoup de temps de jeu, encadrés par des vétérans trentenaires que sont Cory Stillman, Steven Reinprecht et Radek Kvorak. Comme pour la défense, la longueur de banc pourrait poser problème.

Entraîneur **
Peter DeBoer aura de nouveau la "chance" de ne pas avoir de pression de résultat. Celui qui a presque qualifié l’équipe en séries lors de la saison dernière, essaiera de renouveler l’exploit. La tâche sera difficile, très difficile, mais il pourra poursuivre le développement de sa jeune brigade offensive.

Joueurs à surveiller
Étant donné le temps de glace disponible pour les jeunes joueurs, plusieurs pourraient confirmer leurs bonnes prestations de la saison dernière. Frolík, Booth et Horton auront donc de multiples occasions de se mettre en valeur sur les deux premiers trios.

Danger
Les Panthers n’auront pas grand chose à craindre, la franchise est en reconstruction, et le danger est évidemment plus grand hors glace.

Évaluation
Il est très difficile de placer les Panthers dans les 10 premiers au classement à l’Est, cette année il sera difficile pour eux d’aller chercher des points chez les voisins de Tampa, il faudra donc s’attendre à voir les Panthers participer à la loterie de la Draft.

 

Atlanta Trashers

Arrivées notables : Nik Antropov, C/AD (New York Rangers), Pavel Kubina, D (Toronto), Maksim Afinogenov, AD (Buffalo).

Départs notables : Garnet Exelby, D (Toronto).

Atlanta ThrashersLa question principale de cette saison à Atlanta est... Ilya Kovalchuk va-t-il rester ? Au-delà de ça, il y aura peu d’autres questions à se poser. Les Trashers ont tenté de convaincre la vedette russe en faisant venir Nik Antropov et en dernière minute Maxim Afinogenov, mais cela persuadera-t-il la star de l’équipe qu’Atlanta va quelque part ? La venue d’un joueur d’origine afro-américaine (Evander Kane) dans une région à dominance afro-américaine ne devrait pas suffire à convaincre les spectateurs de venir en masse et de "sauver" une franchise en danger.

Gardiens ***
Il ne fait aucun nul doute que Kari Lehtonen aura du travail devant les cages d’Atlanta. Le titre de meilleur gardien aux Mondiaux de 2007 prouve que le gardien finlandais est talentueux, depuis plusieurs blessures ont mis à mal sa fiche. Johan Hedberg assurera le rôle de second gardien. Même s’il a de l’expérience, il faudra souhaiter pour les Trashers que Lehtonen ait une bonne saison et complète.

Défense **
La défense des Trashers sera encore une fois très juste. Deux lignes sont composés de bons joueurs polyvalents (Zach Bogosian, Tobias Enström, Ronald Hainsey, Pavel Kubina), mais au-delà de ces quatre-là, la franchise va mal paraître, les blessures aggraveraient la situation. Aussi il ne faudra pas s’étonner que la franchise alloue à ces 4 défenseurs un maximum de temps de jeu, d’autant que deux d’entre eux sont gauchers et les deux autres droitiers.

Attaque ***
ÀA qui d’autre qu’Ilya Kovalchuk, le capitaine, peut-on confier l’attaque d’Atlanta ? Bien sûr, il n’est pas seul, mais quand un joueur est présent sur 35% des buts de son équipe, on ne peut parler que de dépendance. Des joueurs très intéressants sont présents dans l’attaque des Trashers (Todd White, Bryan Little, Vyacheslav Kozlov, Colby Armstrong), mais Kovalchuk les a fait briller plus qu’ils n’ont aidé Kovalchuk à briller. L’ajout d’Evander Kane et de Nik Antropov devrait permettre à l’attaque de produire, et il faudra qu’elle produise beaucoup pour espérer éviter le dernier rang.

Entraîneur **
John Anderson devra de nouveau confier la boutique à son capitaine russe et possède tout de même des joueurs intéressants, mais un banc court, très court. Cependant, l’entraîneur aura à compter avec les positions de la Direction qui naviguera entre présent, futur, résultats sportifs et économie.

Joueurs à surveiller
Plusieurs jeunes intéressants font partie de l’organisation. Tout d’abord le nouveau venu, Evander Kane. Le jeune joueur de 18 ans aura l’occasion de faire ses armes dans la ligue nationale dans une franchise sans trop de pression et où on voudra le mettre en évidence pour attirer des spectateurs. Le défenseur Zach Bogosian sera aussi à surveiller, il devra confirmer la bonne impression laissée la saison dernière bien qu’ayant subi une fracture de la jambe. Bryan Little, 21 ans, sera aussi à suivre, lui qui vient de sortir d’une saison de 51 points.

Danger
Les Trashers disposent de deux lignes, tenir une saison complète et les JO pour certains est juste, très juste, trop juste.

Évaluation
Les Trashers d’Atlanta n’arriveront pas à sortir du dernier tiers de l’Est, pourtant une "bonne" saison pourrait convaincre Kovalchuk de rester.