Ligue Magnus : la chasse est ouverte

Rouen a retrouvé le chemin de la victoire, non sans mal. Lorsque Laurent Gras a marqué deux fois au deuxième tiers pour donner l'avantage à Chamonix sur la glace normande (2-3), les Dragons n'en menaient pas la large. Mais la ligne Desrosiers-Mallette-Salmivirta a craché le feu à la sortie des vestiaires avec quatre buts en moins de dix minutes, dont deux pour Carl Mallette lui-même. Un premier pas vers un ciel plus dégagé (7-3).

Les Dragons doivent maintenant partir en chasse car ils ont toujours trois points de retard sur un groupe de tête qui continue d'enchaîner les victoires. À commencer par le leader Angers. Le gardien Peter Aubry, finalement pas rétabli, avait cédé sa place au jeune Lucas Normandon, cueilli à froid par deux buts de Strasbourg en trois minutes. Les hommes de Heikki Leime ont trouvé les ressources morales pour n'en rien laisser paraître et s'imposer facilement malgré tout (7-2).

Carton plein aussi pour les deux autres favoris Briançon et Grenoble. Stéphane Gervais, malade dans la semaine, était présent pour les Diables rouges à Épinal, mais il n'a pas été directement impliqué sur les trois buts de son équipe, deux en supériorité numérique pour Terglav et Bernier et un en infériorité pour Groleau. Jan Simko n'a pu que sauver l'honneur en fin de match (1-3). Blanchissage raté de peu, donc, pour Sopko, en revanche Eddy Ferhi en a obtenu un dans le derby Grenoble-Villard (4-0).

Deux autres équipes inattendues comptent trois victoires. Morzine-Avoriaz s'est imposé 5-3 contre Gap qui a pourtant mené deux fois au score grâce au retour de blessure tonitruant du défenseur Jakub Suchanek (un but et une assist). Dijon a mis pour sa part plus de 48 minutes pour trouver la faille chez Henri-Corentin Buysse (par Luc Mazerolle), mais a arraché la victoire à deux minutes de la fin par Arnaud Hascoët. Le Mont-Blanc était alors réduit à trois par un surnombre combiné à une dureté de Subit, et il peut regretter d'avoir perdu un point précieux pour le maintien dans ce premier match au complet.

Avec 5 équipes à trois victoires mais aussi 4 équipes à trois défaites (Épinal, Mont-Blanc, Chamonix et Gap), les écarts se creusent très rapidement. Amiens a fait en sorte de bien se placer : les Gothiques continuent de gagner au Coliseum et ont explosé Neuilly-sur-Marne 11-3.