Rouen - Angers (Coupe de la ligue, 4e journée)

rhe-asga-124Rouen prolonge l’embellie !

Entre des Dragons contrarié en ligue Magnus mais sur la lancée d’un énorme dernier tiers face à Chamonix et des Ducs parfaitement maîtres du jeu (3 matches, 3 victoires) en championnat, on annonçait un match sous haute tension et placé sur le mode haut de tableau. Personne n’a déçu dans cette rencontre. Le public normand moins épars ce soir ne l’a pas été non plus. Quel match ! Quelle intensité ! Quel rythme (surtout dans les deux premiers tiers) dans ce qui n’était pourtant qu’un match de coupe de la ligue d’ordinaire souvent étiqueté au mieux de sympathique. Il faut grandement féliciter les deux équipes pour le spectacle offert dans un match sans enjeu sportif où seul l’honneur et l’ascendant psychologique de la victoire importait.

Angers était privé de trois titulaires (Baluch, Poudrier et Albert) et pour pallier ces trois absences en attaque, Simon Lacroix a évolué au poste d’ailier sur la deuxième ligne des visiteurs. C’est le top scoreur de ces derniers, Pierre-Luc Laprise, qui a lancé les débats (0’49). Eric Doucet lui a répondu en supériorité numérique (2’12). Rouen était un peu mieux en ce tout début de match (5 occasion contre 3 avant l’ouverture du score). Et au jeu des supériorités le RHE 76 s’est montré supérieur. Ilpo Salmivirta a repiqué dans le slot pour dévier dans les filets une forte passe venu de Julien Desrosiers dans la bande à droite lors d’un jeu installé (1-0 à 16’54).

Le tout début de la période médiane confirmait le léger ascendant des joueurs du duo Garnier-Pouget. Kai Öhberg a relancé de sa zone, le palet a été dévié (Salmivirta ?) en zone neutre vers l’attaque où Julien Desrosiers se rendait plein pot oublié sur la droite par la défensive de l’ASGA. Le Québécois a défié Peter Aubry et a superbement trouvé le haut des résilles (2-0 à 21’19). Heureusement pour le spectacle – quoiqu’Angers et Bellemare hier soir n’auraient sans doute pas si facilement abdiqué – les "Noirs-et-Jaunes" n’ont pas tué le match aussitôt sur les chances d’Éric Doucet (22’17) et de Luc Tardif (23’51) tout deux frustrés par un Aubry étincelant. Les hommes d’Heikke Leime se ressaisiront pour annihiler une infériorité numérique pendant laquelle ils se procurent une occasion (25’15).

rhe-asga-169Ensuite, les Ducs se déchaînent. Simon Lacroix voit sa déviation déroutée par un bon Koenig (26’22). Marko Kiprusoff et Jonathan Bellemare buttent sur un royal Koenig dans un même enchaînement d’actions époustouflantes (31’55). Le gardien local a été aidé par une faute de Petri Virolainen et comme Marc André Thinel s’énerve à quatre contre cinq, l’arbitre condamne les Dragons à évoluer en double infériorité pendant une minute et trente-neuf secondes ! Malgré une bonne résistance normande (plus d’une minute d’opposition), les Angevins ne manque pas l’occasion de réduire la marque. Simon Lacroix enfile de l’oreille gauche (2-1 à 32’48). Moins de trois minutes plus tard, Daniel Babka et Luc Tardif font une sortie de zone admirable, le Slovaque lance Éric Doucet qui déborde sur la gauche en apercevant Marc André Thinel au second poteau. L’ailier droit détourne dans le but le centre du vétéran (3-1 à 35’27). Moins de vingt secondes après, Jonathan Bellemare vole la rondelle à Carl Mallette lors d’une amorce de sortie de zone. Le capitaine trouve Pierre-Luc Laprise qui rode seul devant la cage. L’arme fatale des Ducs reprend son propre rebond et marque (3-2 à 35’46). Les joueurs de l’ASGA finissent fort. Simon Lacroix ne cadre pas (37’33). Pierre-Luc Laprise a bien failli égaliser mais Trevor Koenig s’y est admirablement opposé (38’21). Une faute d’Éric Fortier ne permettra pas aux Angevins d’aller au bout de leurs intentions. Ce sont même les Normands qui auraient pu trouver de nouveau l’ouverture sur ce jeu de puissance. Mais Peter Aubry s’est solidemnt interposé sur le tir d’Éric Doucet (39’58).

Logiquement le rythme a un peu baissé dans ce dernier tiers mais l’intensité n’a pas baissé et le jeu est toujours très plaisant et offensif. Les Dragons malgré une infériorité démarrent mieux. À un de moins, ils héritent d’un contre surnuméraire. Peter Aubry fait son show devant Carl Mallette (40’55). Loïc Lampérier après un excellent travail de Zwikel dans la bande bute sur le gardien des visiteurs (44’24). Tout comme Luc Tardif (45’28) puis Ilpo Salmivirta après tout un travail de Desrosiers (46’25). Après une faute de Simon Lacroix sur Kai Öhberg on pouvait penser que les hommes du président "courte mèche" (Thierry Chaix) concrétiseraient leur domination en supériorité. C’était sans compter sur l’énorme défensive angevine disposant encore d’énergie.

rhe-asga-256Le staff rouennais souhaite une équipe qui peut marquer sur chacune de ses lignes, c’est la troisième (encore muette jusque là) qui va conforter leur choix. Jonathan Zwikel dans l’enclave dévie une passe de Jérémie Romand adressée de la droite (4-2 à 50’32). Seulement les Ducs se soir défendent chèrement leurs peaux. Lors d’une attaque massive (alors que Virolainen a été sévèrement invité au cachot pour une fictive sur Metsäranta), Pierre-Luc Laprise, encore lui, reprend un palet dans le slot de Bellemare après un tir de la pointe de Simon Lacroix (4-3 à 53’10). L’incertitude règne. Marko Kiprusoff manque le cadre sur une chance d’égaliser (55’17). David Holmqvist commet une faute salvatrice sur Éric Fortier qui aurait pu marquer (55’22). Le Suédois écope logiquement d’une prison mais les Angevins n’en profite pas. Car une seconde après cette supériorité Ilpo Salmivirta entre en zone offensive servit par Julien Desrosiers. À l’oreille gauche, le Finlandais trouve le filet d’un lancer balayé entre les jambières du gardien adverse (5-3 à 57’23). La victoire rouennaise est appelée. Le public l’a compris et scande le prénom de l’ex-Spinalien !

Rouen s’est reconstruit ce soir et a emmagasiné de la confiance. Le RHE 76 a gagné face à une équipe d’Angers qui, malgré ses absents, a fait bien plus que résister et arrivait sur l’île Lacroix avec de grosses envies et possibilités de victoires. Si le collectif avec tous les Dragons au four et au moulin sur la glace a parfaitement répondu, la victoire a basculé aussi par quelques arrêts à répétition de Trevor Koenig qui a remporté son match contre son vis-à-vis Peter Aubry.

Angers a parfaitement négocié un match qui lui offre une bonne rampe de lancement pour les journées à venir. Pour les Ducs, ce match prouve qu’ils sont dans le coup, même avec un trio de blessés. Toute la ligue Magnus est prévenue, il faudra encore compter sur le formidable talent de Bellemare et le sens du but de Laprise.

 

Rouen - Angers 5-3 (1-0, 2-2, 2-1)

Mardi 6 septembre 2009 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2321 spectateurs.

rhe-asga-133Arbitrage de Frédéric Bachelet assisté de Nicolas Piedigrossi et Yann Furet.

Pénalités : Rouen 14' (4', 4', 6') ; Angers 14' (6', 4', 4').

Évolution du score :

1-0 à 16'54" : Salmivirta assisté de Desrosiers et Mallette (sup.num.)

2-0 à 21'19" : Desrosiers assisté de Salmivirta et Öhberg

2-1 à 32'48" : Lacroix assisté de Fortier et Kiprusoff (double sup.num.)

3-1 à 35'27" : Thinel assisté de Doucet et Babka

3-2 à 35'46" : Laprise assisté de Bellemare

4-2 à 50'32" : Zwikel assisté de Romand

4-3 à 53'10" : Laprise assisté de Bellemare et Lacroix (sup.num.)

5-3 à 57'23" : Salmivirta assisté de Desrosiers (inf.num.)

 

Rouen

Gardien : Trevor Koenig.

Défenseurs : Petri Virolainen – Daniel Babka ; Magnus Eriksson – David Holmqvist ; Kai Öhberg – Daniel Carlsson.

Attaquants : Jérémie Romand – Jonathan Zwikel (A) – Loïc Lampérier ; Luc Tardif Jr – Éric Doucet (A) – Marc-André Thinel ; Julien Desrosiers – Carl Mallette (C) – Ilpo Salmivirta.

Remplaçants : Mickael Muller (G), Aurélien Gréverand, Cédric Custosse, Lionel Tarantino, Anthony Rech et Alexandre Mulle.

Angers

Gardien : Peter Aubry.

Défenseurs : Marko Kiprusoff – Lauri Lahesalu ; Per Braxelhom – Pavol Mihalik ; Kévin Igier (A).

Attaquants : Pierre-Luc Laprise – Jonathan Bellemare (C) – Eric Fortier ; Simon Lacroix – Matias Metsaranta – Hermanni Vidman ; Juho Jokinen (A) – Mathieu Frecon – Nicolas Primout.

Remplaçants : Lucas Normandon (G), Vincent Jacquemin et Clément Genièvre. Absents : Tomas Baluch (cheville), Thiery Poudrier (malade), Julien Albert (épaule), Charlie Doyle (équipe de France 20 ans).