Présentation de la 4e journée de Magnus

Briançon - Grenoble. C'est le grand jour. Celui du premier choc de la Ligue Magnus. L'affiche Briançon-Grenoble, remake de la dernière finale, a déjà eu lieu au match des champions et a donné le ton avec une confrontation serrée. Les Diables rouges sont toujours diminués : en défense, Szélig et Sjösten sont en rééducation et Gervais est amaigri par sa gastro-entérite, et surtout, leur buteur Lindlöf sera absent jusque fin novembre. Ils n'avaient pas réussi à percer la cuirasse iséroise à Mulhouse, mais ils comptent cette fois sur le soutien de leur public. De plus, la date tombe très mal pour les Grenoblois, qui jouent cette saison en effectif plus réduit : six juniors évoluent en effet avec l'équipe de France des moins de 20 ans à Courchevel, dont deux occupent habituellement des places de titulaire en club, Nicolas Arrossamena (qui a marqué 3 buts hier et 1 ce soir pour les Bleuets, dans leurs 7-0 et 7-1 contre la Pologne) et le défenseur Maxime Moisand. Cette fois, ce sont donc les deux adversaires qui sont amoindris...

La cote : Briançon 55 % / Grenoble 45%. Coup d'envoi ce samedi à 20h30.

Villard-de-Lans - Angers. Le leader du championnat est toujours redoutable offensivement mais a laissé entrevoir quelques failles défensives lors de la double confrontation en Coupe de la ligue face à Rouen. Ceci dit, Villard-de-Lans ne se compare décemment pas avec la puissance de feu des Dragons, surtout que son attaquant finlandais Tomi Sykkö est suspendu pour une incorrection envers les arbitres mardi. Angers se déplace donc en confiance. Baluch et Albert ont toujours leurs douleurs persistantes, mais Thiery Poudrier fait sa rentrée après une petite rhinopharyngite dans le courant de la semaine.

La cote : Villard-de-Lans 25 % / Angers 75%. Coup d'envoi ce samedi à 20h30.

Neuilly-sur-Marne - Épinal.  Les Dauphins sont l'équipe à qui la petite glace de Neuilly-sur-Marne réussit le moins. Ils ont été battus à la fois en championnat et en coupe de la ligue la saison passée. Pour leur redonner le moral, un petit souvenir : le compte-rendu de leur dernière victoire dans le 93... en D1 en septembre 2002 !

La cote : Neuilly-sur-Marne 50 % / Épinal 50 %. Coup d'envoi ce samedi à 18h30.

Dijon - Chamonix. Kristin est toujours blessé, et ce coup-ci, la révélation de 17 ans Nicolas Ritz, retenu en équipe de France 20 ans où il a mis un but à chaque match, ne pourra pas pallier son absence. Ceci dit, les Bourguignons ont encore une carte dans leur manche : l'international slovène Andrej Hebar, qui fera ses débuts. Il sera intéressant d'observer par ailleurs si Florian Hardy et la défense dijonnaise sauront contenir une équipe chamoniarde qui a inscrit 10 buts en trois journées, plus 7 mardi en coupe de la ligue contre Morzine.

La cote : Dijon 65 % / Chamonix 35 %. Coup d'envoi ce samedi à 20h30.

Strasbourg - Morzine-Avoriaz. C'est d'ailleurs cette défaite de mardi - concédée sans les défenseurs Bezeau et Jestin - qui alerte un peu le HCMA. Après avoir pris Rouen par surprise et gagné deux rencontres de championnat abordables, les Pingouins devront cette fois défendre leur place dans le groupe de tête lors d'un déplacement difficile à Strasbourg, qui a certes perdu en prolongation mardi contre Amiens (5-6) mais a fait la preuve à cette occasion de son efficacité offensive, qui manquait jusqu'ici.

La cote : Strasbourg 55 % / Morzine-Avoriaz 45 %. Coup d'envoi ce samedi à 17h30.

Mont-Blanc - Amiens.  Depuis leur tonitruante élimination lors des play-offs 2008, les Gothiques ont appris à se méfier de l'Entente Saint-Gervais/Megève. Même face à une équipe qui n'a encore remporté aucun match, l'instinct de survie et le talent offensif amiénois devraient suffire à éviter le pire dans le Palais des Sports de Megève.

La cote : Mont-Blanc 30 % / Amiens 70 %. Coup d'envoi ce samedi à 20h30.

 

Gap - Rouen. L'entraîneur gapençais André Svitac s'est occupé en son temps du hockey mineur rouennais, et il connaît donc parfaitement les adversaires du jour. Il sait donc mieux que quiconque combien ce sera difficile pour le promu. La dernière confrontation entre les deux équipes date de janvier 2006 et s'était soldée par un score-fleuve.

La cote : Gap 20 % / Rouen 80 %. Coup d'envoi ce samedi à 20h30.