Annecy - Reims (Division 1, 4e journée)

Ce week-end, le championnat reprenait ses droits et Reims se déplaçait à Annecy, contre qui les Phénix avaient toujours éprouvé des difficultés tant en Division 2 qu’en Division 1. Comme pour rajouter encore un peu d’incertitude à ce match, les Phénix se déplaçaient en terre savoyarde sans ses deux internationaux espoirs (Kévin Dusseau et Florian Sabatier), mais pouvaient compter sur leur dernier renfort venu de Yale, Christopher Cahill, tout fraîchement qualifié.

Et comme à Compiègne, les Rémois reprenaient leurs bonnes habitudes de début de rencontre du moment. Sur l’engagement initial, Martin-Whalen décalait son compère québécois Savoie, qui débordait et ajustait Pingry d’un maître-tir en lucarne (0-1, 00’39). Coup de froid sur Jean-Régis et les joueurs locaux, qui ne s’attendaient pas à un tel début. L’entraîneur local non plus et, suite à ce but, il décida même de remplacer son portier par Bossier ! Le match reprenait et Annecy partait à l’assaut des buts rémois pour tenter de refaire son retard le plus rapidement possible. Boldron et Catelin semaient une première alerte dans la défensive rémoise, mais tombaient sur un Kubis serein. Dès la 3ème Annecy bénéficiait d’un jeu de puissance, mais péchait dans la précision et les Rémois se sortaient sans souci de ce passage délicat.

Les débats restaient toutefois équilibrés entre les deux formations, néanmoins Annecy restait la plus menaçante. Il fallait même un Kubis vigilant sur quelques cafouillages en zone défensive, pour préserver l’avance des siens à la marque, comme avec cet arrêt magique de la mitaine face à un Billeras qui s’était retrouvé seul dans l’enclave à la 6ème. Les Phénix tentaient bien sur leur premier jeu de puissance (07’23) de récompenser le travail de leur gardien, mais invariablement Bossier venait contrarier les essais rémois, notamment de Savoie ou encore Vesely.
 
Dès lors Annecy sentait que c’était peut être le moment de niveler la marque. Les Chevaliers du Lac croyaient y parvenir à la 12ème, Pesce voyait son lancer frapper le dessous de la transversale et retomber devant la ligne de but. L’arbitre décidait d’abord d’accorder le but, mais après consultation avec son juge de ligne inversait sa décision à la grande colère des partisans d’Annecy. Un premier tournant dans ce match à coup sûr et quasi dans la foulée, l’attaque massive rémoise avait une nouvelle occasion de se mettre en valeur, sans toutefois parvenir à concrétiser ses occasions. Les Phénix cherchaient à faire le break en fin de tiers et après deux occasions de Jérémy Sabatier et Vrielynck, Rehor parvenait à glisser dans un angle fermé le puck au fond des cages savoyardes (0-2, 18’43). Ce but intervenait au meilleur moment pour Martin-Whalen et ses partenaires, qui parviendront à gérer leur avance jusqu’à la sirène.
 
Dès la reprise, Reims allait à nouveau assommer un peu plus son adversaire. A nouveau sur la première action, Vesely lançait Savoie, qui réalisait un petit numéro en solitaire en se débarrassant habilement de son garde du corps, puis déjouait Bossier d’un tir au ras de la glace (0-3, 20’20). Le top-scorer rémois inscrivait là un nouveau but éclair qui était synonyme de KO pour les locaux. Mais les Phénix tombaient dans l’indiscipline et donnaient l’occasion à Annecy de réduire son retard, offrant plusieurs supériorités, dont une double à la 26ème. Kubis réalisait alors des prouesses dans ses cages et annihilait une à une les opportunités des locaux qui ne savaient plus comment s’y prendre avec le gardien tchèque. Et quand ce dernier semblait battu, Vesely venait à sa rescousse pour éviter le but (33’50). Le sort était décidément favorable aux Rémois dans ce match, pour preuve encore ce nouveau but refusé aux Chevaliers du Lac, un de leurs joueurs se trouvant dans la zone du gardien au moment du tir victorieux.
 
De leur côté, les Rémois avaient également plusieurs supériorités à leur actif, mais connaissaient quelques ratés ou tombaient sur un Bossier solide. A trois minutes du terme de la période, l’attaque massive rémoise se voyait proposer une belle occasion de creuser un peu plus l’écart. Et comme tout souriait aux Rémois samedi soir, Savoie, décalé par Vesely, s’avançait et voyait son tir contré puis retomber dans les buts de Bossier, surpris sur le coup (0-4, 38’07). Le sniper québécois réalisait ainsi son premier hat-trick sous les couleurs rémoises et Annecy constatait, par la même occasion, que ses chances de retour étaient réduites à néant. Les Rémois ne s’arrêtaient pas en si bon chemin et trente secondes après, le néo-Rémois Cahill y allait de son petit but suite à un service de Vrielynck (0-5, 38’37). Le réalisme des Rémois en contre avait fait la différence au cours de ce tiers.
 
Au retour sur le glaçon, Reims n’avait plus qu’à gérer son avance et ne pas repartir avec des blessures ou d’éventuelles suspensions. Annecy, sans doute vexé de se faire fesser à domicile, mettait une touche un peu plus physique au match, mais les Rémois avaient du répondant face au défi proposé par leurs adversaires. Quelques accrochages étaient aussi à signaler, notamment entre Vrielynck et Billeras, mais le trio arbitral gérait bien les débats. Les Phénix laissaient les initiatives à Annecy et se contentaient de contres tranchants. Savoie, très en vue samedi soir, avait deux occasions en break d’alourdir la note, mais Bossier sortait les arrêts nécessaires pour éviter un score plus ample. Kubis, de son côté, gérait les affaires, notamment sur des infériorités et voyait se profiler un possible blanchissage. Hélas pour lui, Crettenand profitait d’une action confuse à la 56ème pour venir sauver l’honneur des locaux (1-5, 55’42).
 
La fin de match ne donnait pas lieu à d’autres changements à la marque et les Phénix pouvaient savourer un nouveau succès à l’extérieur après celui de Nice. Avec ce succès, Reims continuait sur sa dynamique victorieuse et se replaçait au classement, avant le match phare du week-end prochain face aux Drakkars de Caen, qui auront sans doute à l’esprit la rencontre de l’an passé et son dénouement.

Annecy - Reims 1-5 (0-3, 0-2, 1-0).
Samedi 10 octobre 2009 à 20h30 à Jean Régis. 450 spectateurs.
Arbitrage de Marc Mendlowictz assisté de Yannick Moreau et Frédéric Peurière.
Pénalités : Annecy 32' (4', 6', 12'+10'), Reims 34' (2', 10'+10', 12').
Évolution du score :
0-1 à 00'04" : Savoie assisté de Vesely
0-2 à 00'39" : Savoie assisté de Martin-Whalen
0-3 à 18’43" : Rehor assisté de Vrielynck
0-4 à 38‘07" : Savoie assisté de Vesely et Martin-Whalen (sup. num.)
0-5 à 38'37" : Cahill assisté de Vrielynck et Rehor
1-5 à 55'42" : Crettenand assisté de Barcelo et Pesce