Neuilly-sur-Marne - Épinal (Ligue Magnus, 4e journée)

Wathier MathieuMalgré trois succès en coupe de la ligue, les Spinaliens sont toujours à la recherche de leur première victoire en championnat. Ils se déplacent à Neuilly-sur-Marne où ils avaient déjà été battus deux fois la saison passée. Or, les Bisons sont désormais plus forts, d'autant que, pour la première fois, tous leurs défenseurs jouent en défense ! Finies les piges en attaque pour Tanésie ou Steiner, maintenant que Jérôme Veret est revenu de blessure.

Pourtant, la première impression est favorable aux visiteurs. Dès la première accélération de Jan Simko, Mathieu Wathier est dépassé et commet une faute. Les Dauphins se ruent ainsi à l'attaque et mènent 7 tirs à 1... avant d'encaisser le premier but. Karl Fournier prend de la vitesse, dribble la défense et parvient à battre Stanislav Petrik au niveau de la jambière droite (1-0, 03'58").

Épinal ne se décourage pas. Une superbe passe en zone offensive de Benoît Quessandier sert Simko qui arrive lancé et se présente devant Marco Emond, qui bloque encore de la botte gauche (07'14"). Hordelalay accroche ensuite Chassard en zone neutre : la première supériorité numérique s'était déroulé en déviations ou en tirs de l'enclave, ce deuxième powerplay est tout en slaps. Quelle que soit la stratégie, le résultat est le même : Emond bloque tout. C'est peut-être ce soir que le gardien canadien donne enfin la pleine mesure de ses possibilités.

À trois minutes de la fin du premier tiers, Jan Hagelberg prend la première pénalité des visiteurs. L'occasion d'enfoncer le clou pour Neuilly-sur-Marne ? Tout le contraire... Mathieu Wathier, qui avait jusqu'ici dévoilé une belle qualité de passe, se fait intercepter une transversale en entrée de zone neutre. Le 2 contre 1 est parfaitement maîtrisé par Michal Petrak et Jan Plch, qui conclut au second poteau (1-1, 18'24"). Dommage pour Marco Emond qui avait retardé l'échéance en faisant face à vingt tirs en vingt minutes.

Les transitions de jeu rapides s'enchaînent dans les deux sens en deuxième période. Erwan Agostini, servi par Anthony Rapenne, s'échappe en contre-attaque et se fait accrocher par Jérôme Wagner : tir de pénalité. Jan Plch est envoyé le tenter, mais son tir du revers est arrêté par Emond (28'41"). Si la troisième ligne spinalienne a obtenu un penalty, la troisième ligne locale contribue pour sa part à la pression locale, assez soutenue à la mi-match. Gaël Guilhem essaie de reprendre une passe de derrière la cage de Gentilleau quand il est accroché par Tomi Karlsson. La supériorité numérique est transformée par un tir de la gauche de Seth Leonard dévié au premier poteau par Shawn Snider (2-1, 31'31").

Si le voyage à Neuilly avait été un des plus difficiles pour son ex-concurrent Väre l'an dernier, c'est aujourd'hui Stanislav Petrik qui ne donne pas tous les gages de sérénité. Son moment le plus délicat, il le vit en sortant de ses buts au-devant de l'attaquant sur un long dégagement nocéen en infériorité. Le gardien slovaque semble se coucher sur le palet... mais celui-ci s'échappe à côté de lui. Seth Leonard récupère cette rondelle en angle fermé alors que la cage est totalement vide, se recentre sur son revers, contourne un défenseur revenu faire barrage devant les filets et va tirer... au moment où Peter Slovak enlève le palet (et le joueur avec). Tir de pénalité, contesté par Petrik qui prend une méconduite. Il se ressaisit cependant pour détourner de la crosse la feinte de Leonard.

leonardsethL'avantage des Bisons reste donc limité à la pause à un but, vite évaporé à la suite d'une sortie de zone ratée par Michael Steiner qui est poussé à la faute. En effet, sur l'infériorité numérique, Emond capte d'une belle mitaine un slap bas de Chassard, mais s'incline sur un tir de Jan Simko parfaitement placé dans le haut du filet (2-2, 44'35").

Épinal est revenu au score... deux minutes, jusqu'à un tir de Fournier et un rebond pris dans l'enclave par Pierre-Charles Hordelalay (3-2, 46'48"). Chassard est pénalisé sur l'action suivante. Petrik, en danger sur un tir en angle de Shawn Snider, laisse un rebond sur un lancer de la bleue de ce même Snider. Là encore, les Bisons sont maîtres dans le slot et Leonard finit le travail (4-2, 49'09").

Même si Chipaux, omniprésent surtout dans les coins, vient frapper à la porte lors de la meilleure présence de son troisième trio, il est clair que les Dauphins comptent avant tout sur leur premier trio pour revenir. Ce temps mort à sept minutes de la fin trahit cette volonté de remettre en jeu le plus vite possible la ligne-phare. Malheureusement pour elle, elle est battue dans le combat par son homologue nocéenne et Snider convertit un nouveau rebond (5-2, 55'04"). La réduction du score attendue de la première ligne se produit bel et bien, mais trop tard : Simko envoie en cage ouverte une remise de Plch (5-3, 56'20").

Les dernières minutes ne peuvent donc rien changer, sinon la blessure à la lèvre d'un juge de ligne et une pelletée de glace rouge offerte aux cris révulsés des spectateurs (57'50"). Malgré les efforts spinaliens, la soirée trouve même une fin idéale pour Neuilly, un palet dégagé par Leonard vient mourir dans les filets déserts juste sur la sirène (6-3).

Deux rencontres à domicile en championnat, deux victoires : Neuilly-sur-Marne gère parfaitement son début de saison, au contraire d'Épinal qui reste planté à zéro point.

 

Commentaires d'après-match

Jérôme Pourtanel (entraîneur de Neuilly-sur-Marne) : "On a eu du mal à nous remettre de la défaite à Amiens (3-11), mais on sait qu'on avait des absents. Ce soir, on a joué à notre niveau. Ils nous ont bien pressés chez nous, mais finalement nous étions bien organisés, malgré des lacunes en powerplay et quelques risques inutiles à la ligne bleue. Emond nous apporte la victoire aujourd'hui, ce n'est pas un hasard qu'il fasse un gros match alors que les défenseurs étaient enfin bien placés. Avoir des duos clairs, c'est mieux pour le gardien."

Marco Emond (gardien de Neuilly-sur-Marne) : "C'est une victoire d'ensemble. La défense a fait du bon travail sur les premiers rebonds. [...] Après onze ans aux États-Unis, j'avais envie de changer. Le calendrier était trop chargé, surtout pour moi à 32 ans. En Amérique du nord, le jeu est plus physique mais plus cassé, des fois c'est dur pour un gardien. Ici les joueurs font le jeu qu'ils veulent, le jeu est plus créatif et plus beau à voir. Ce qui m'a le plus surpris, c'est la différence entre les grosses équipes et les moins bonnes. Mais on fait partie de cette ligue, il faut y aller."

Tommy Andersson (entraîneur d'Épinal) : "Nous leur avons donné la victoire. Nous avons beaucoup d'occasions, mais nous n'allons pas au combat. Sur le 3-2 et le 4-2, nos joueurs étaient placés, mais ils ne se battaient pas. Ils étaient plus agressifs, ils ont joué de façon très simple, avec plus de tempérament."

 

Neuilly-sur-Marne - Épinal 6-3 (1-1, 1-0, 4-2)

Samedi 10 octobre 2009 à 18h30 à la patinoire municipale de Neuilly-sur-Marne. 476 spectateurs.

Arbitrage de Nicolas Barbez assisté de Thomas Caillot et Yann Furet.

Pénalités : Neuilly-sur-Marne (4', 4', 4') ; Épinal 22' (2', 6'+10', 4').

Tirs : Neuilly-sur-Marne 36 (11, 13, 12) ; Épinal 46 (20, 11, 15).

Évolution du score :
1-0 à 03'52" : Fournier assisté de Kecka et Gentilleau
1-1 à 18'24" : Plch assisté de Petrak (inf. num.)
2-1 à 31'31" : Snider assisté de Leonard et Steiner (sup. num.)
2-2 à 44'35" : Simko assisté de Plch (sup. num.)
3-2 à 46'48" : Hordelalay assisté de Fournier et Pousset
4-2 à 49'09" : Leonard assisté de Snider et Galmiche (sup. num.)
5-2 à 55'04" : Snider assisté de Leonard et Galmiche
5-3 à 56'20" : Simko assisté de Plch et Hagelberg
6-3 à 59'59" : Leonard assisté de Pousset (cage vide)

 

Neuilly-sur-Marne

Gardien : Marco Emond.

Défenseurs : Sébastien Dermigny - Mathieu Wathier ; Luc Tanésie - Nicolas Pousset (C) ; Jérôme Wagner (A) - Michael Steiner.

Attaquants : Seth Leonard - Shawn Snider - Benjamin Galmiche (A) ; Pierre-Charles Hordelalay - Karl Fournier - Miroslav Kecka ; Jérôme Veret - Romain Gentilleau - Gaël Guilhem.

Remplaçants : Roman Svaty (G), Alexis Birolini, Hugo Delecour, Clément Rey, Kévin Dugas (a repris l'entraînement hier).

Épinal

Gardien : Stanislav Petrik [sorti de 58'11" à 59'12" et de 59'33" à 60'00"].

Défenseurs : Jan Hagelberg - Peter Slovak ; Benoît Quessandier (A) - Niko Mäntylä ; Lionel Simon.

Attaquants : Jan Simko - Michal Petrak - Jan Plch (C) ; Tomi Karlsson - Jussi Haapasaari - Guillaume Chassard (A) ; Anthony Rapenne - Tarik Chipaux - Erwan Agostini.

Remplaçants : Nicolas Ravel (G), Yvan Charpentier, Kévin Benchabane. Absents : Guillaume Papelier (rotule), Fabien Leroy (suspendu), Henrik Tojkander (hématome au visage, qui a heurté le genou d'un défenseur mardi), Nathan Ganz.