Français Volants - Viry-Châtillon (Division 2, 2e journée)

2009-10-03-FV-Viry3

En ce samedi 10 octobre 2009 le vieil adage "jamais deux sans trois" se confirme à nouveau. En effet, après les avoir accueilli en match amical de pré-saison et lors du premier tour de la coupe de France, les Français Volants reçoivent à nouveau les Jets de Viry-Châtillon, ex-pensionnaire de division 1. Menant 2 à 0 au niveau des victoires avant ce match, les Volants vont-ils, là encore, confirmer cet adage ?

Après deux minutes anodines, un but marqué de la main est logiquement refusé pour les Français Volants à 2'07". Les locaux dominent avec de meilleures transmissions de palet et combinaisons. La première pénalité du match contre les Jets (4'30" / Yvan Kerneis pour retenir) va permettre le déblocage du score : Frédérick Brodin décoche un gros tir de la bleue qui finit dans la lucarne. S'ensuivent trois minutes brouillonnes marquant un retour progressif des Jets dans le jeu.

À 9'42" survient la première pénalité contre les Volants (Arnaud Mazzone pour cinglage). Celle-ci sera très rapidement exploitée par les Jets avec un but 16 secondes plus tard de Zdenko Sarnovsky (9'59") concluant de bonnes passes de la droite vers la gauche avec un but dans la lucarne opposée de Backö. Les Jets rendent la monnaie de leur pièce aux Volants en transformant eux aussi leur première supériorité numérique.

Les dix minutes suivantes marquent une montée en régime progressive et constante des Jets qui installent peu à peu une certaine mainmise sur la partie. Ces derniers se procurent plusieurs grosses occasions permettant à Backö de s'illustrer à 16'10". Si le début de ce premier tiers a plutôt été à l'avantage des Français Volants, les Jets se sont progressivement libérés et ont dominé la seconde partie. Le score de parité reflète assez bien la physionomie de ce tiers, les occasions les plus tranchantes étant du côté des Jets, le nombre d'entre elles pour les Volants.

Dès l'entame du deuxième tiers, suite à un nouveau gros slap à la bleue de Frédérick Brodin, but de Einar Engstrom (20'59"). Les Français Volants pensent reprendre le jeu à leur compte mais un cinglage est sifflé à l'encontre de Tim MacLean à 22'56" et Hugo Vinatier profite d'une erreur d'appréciation de Backö. Ce dernier a fait un premier arrêt sur le shoot de Yvan Kerneis mais laisse le palet libre... Les Jets égalisent justement. Dans la foulée, ils prennent pour la première fois l'avantage au score à 25'10" suite à une nouvelle erreur défensive locale. Mickaël Denis marque un fort joli but en pivot.

Ce premier avantage au score permet aux Jets d'effectuer une certaine pression dans le jeu pendant les cinq minutes suivantes. Mais, progressivement, les Volants reprennent le match en main et se procurent quelques belles occasions toutes arrêtées par le gardien des Jets (plus particulièrement sur des tirs des deux recrues suédoises Linus Eriksson et Einar Engström à 34'17" et 38'17").

Ce deuxième tiers a vu le scénario inverse du premier : une première moitié à l'avantage des Jets qui ont su profiter du laxisme défensif des Volants en marquant deux buts coup sur coup, et une seconde moitié à l'avantage des Volants mais dont la domination est plutôt stérile. L'avantage est mérité pour les Jets de Viry-Châtillon à l'entame du dernier tiers.

Les sept premières minutes de cette troisième période n'apportent guère de commentaires tellement le jeu est anodin des deux côtés. Seuls les supporters des Volants peuvent bien se demander comment leur équipe va pouvoir s'en sortir ce soir. Survient alors l'obstruction de Guillaume Jeannette. Cette pénalité va se révéler importantissime puisque qu'il ne faut que 21 secondes à Yann Morette pour égaliser (47'40"). Ce dernier ajuste le portier des Jets sur un tir plein axe qui file vers la lucarne gauche.

Dès lors, les occasions se multiplient pour les Volants et seule une superbe occasion à 51'36" est à mettre au crédit des visiteurs : Backö réalise un bel arrêt face à une combinaison de deux Jets (passe de la gauche vers la droite et tir en lucarne opposée). Les locaux reprennent l'avantage à 52'12" suite à un tir sur la transversalle de Arnaud Mazzone repris victorieusement par Nicolas Gosset.

Un pari est entrepris par l'entraîneur de Viry-Châtillon à 55'05" : suite à un arrêt de Backö après une très belle infiltration à 4 contre 4, celui-ci décide de retirer son gardien pendant vingt secondes pour avoir un avantage numérique pendant la remise en jeu en zone offensive.

À 56'34", but des Volants suite à un tir de Mazzone de la gauche vers la droite repoussé par le gardien qui ne peut éviter le rebond : celui-ci profite à Brendan Martial. Le break est fait et les Jets plient définitivement à 57'44" sur un superbe but en pivot de Charles-André Outin : le gardien ne peut strictement rien faire.

Ce score final de 6 à 3 en faveur des Français Volants est plutôt flatteur et en trompe l'oeil sur la physionomie du match. Si les Jets ont craqué après l'égalisation locale dans le dernier tiers, ils n'avaient pas démérité auparavant, bien au contraire. Il n'empêche que le collectif des Volants est bien huilé et supérieur à celui de leur adversaire du jour. C'est probablement lui qui a usé sur la fin l'équipe des Jets. Les matchs qui vont suivre et plus particulièrement le prochain à domicile contre l'autre co-leader de la poule B Cholet permettra probablement de situer le vrai niveau des Volants.

(photo de Philippe Rivier)

 

Français Volants - Viry-Châtillon  6-3 (1-1, 1-2, 4-0)

Samedi 10 octobre 2009 à 18h45 à la patinoire Sonja Henie du POPB. 102 spectateurs.

Pénalités : Français Volants 24' (6', 6'+10', 2') ; Viry-Châtillon 8' (4', 0', 4').

Évolution du score :
1-0 à 06'09" : Brodin assisté de Engstrom (sup. num.)
1-1 à 09'58" : Sarnovsky assisté de Vinatier et Gautron (sup. num.)
2-1 à 20'59" : Engstrom assisté de Brodin
2-2 à 24'06" : Vinatier assisté de Kerneis (sup. num.)
2-3 à 25'10" : Denis assisté de Mistrik et Denis
3-3 à 47'40" : Morette assisté de Gosset (sup. num.)
4-3 à 52'12" : Gosset assisté de Mazzone
5-3 à 56'34" : Martial assisté de Mazzone et Gosset
6-3 à 57'44" : Outin