Retour à la normale en D1

Comment définit-on la normalité en division 1 ? À ce que les favoris sont en tête. C'est le cas de Brest et de Caen avec deux victoires convaincantes mais différentes. Si les Albatros ont gagné 8-3 à Courbevoie avec sept buteurs différents, il y a un homme à Caen qui a été à lui seul le bourreau des gardiens rémois. Jonathan Boutin, le renfort canadien, a marqué trois fois dans les sept premières minutes, chassant Filip Kubis au profit de l'international junior Léo Bertein. Mais ce dernier s'est fait remplacer à son tour, à la mi-match, après le 1-5 inscrit par... Boutin bien sûr.

Avec les deux favoris, il ne reste que Montpellier (qui compte cependant un match en plus) après sa victoire 6-3 sur Cergy avec un quadruplé de Matus Hanes. L'équipe-surprise du début de saison, Deuil-Garges, a en effet concédé sa deuxième défaite de suite à Amnéville (6-3), qui recolle ainsi au peloton. On notera les 3 buts et 1 assist d'Antoine Thomas, un jeune Mosellan de 21 ans qui évolue sur la même ligne que les renforts étrangers et a déjà marqué 8 points en cinq journées, soit plus que pendant toute la saison précédente.

Bordeaux a aussi décroché du groupe de tête en perdant 7-4 à Valence, porté par un second doublé de son joker canadien Cédrick Rochon en deux rencontres jouées en France.

Le duo de poursuivants, à un point des leaders, cultive le paradoxe : on y trouve la meilleure défense de D1 (Mulhouse) et la moins bonne défense de D1 (Nice). Le système de l'entraîneur mulhousien Christer Eriksson a piégé Avignon 2-0 avec un blanchissage du jeune gardien Mickaël Gasnier. Quant aux Niçois, ils ne doivent bien sûr leurs mauvaises statistiques défensives qu'aux absences et au déplacement dans de mauvaises conditions à Brest. Ils n'avaient qu'un seul de leurs deux nouveaux Slovaques, mais ce sont les cadres français déjà présents la saison dernière qui ont assuré la victoire azuréenne : doublés d'Aurélien Macon et Rémi Péronnard (en comptant le tir au but décisif). Annecy a tout de même ramené un point, son premier de la saison, et entrevoit une éclaircie : Jeff Bonnard a fait son retour de blessure, en attendant Pulawski.