5e journée Magnus : Angers et Morzine gardent le cap

C’en est fini de la bande des quatre. Dijon et Briançon battus, Angers et Morzine restent les deux dernières équipes invaincues en Ligue Magnus. Ducs (d’Anjou) et Pingouins s’échappent au classement.

Dans le choc de cette cinquième journée, Angers s’est débarrassé 5-1 de Briançon. Les Haut-Alpins ont marqué les premiers, via Marc-André Bernier en supériorité numérique. Las, la première ligne des Ducs s’est ensuite mise en route pour égaliser (1-1 à la fin du premier tiers). Angers, bien aidé par un Peter Aubry efficace devant son filet, a pris l’avantage en deuxième période grâce à Marko Kiprusoff et Tomas Baluch. Deux derniers buts en fin de partie ont clos la marque.

Seconde équipe à 10 points au classement, Morzine s’est fait bousculer sur sa glace par Villard-de-Lans. À la mi-match, les joueurs de Stéphane Barin menaient même au score, après un doublé de Cyril Papa et un but de Romain Masson (2-3). Mais derrière, les Pingouins ont accéléré. Ils s’imposent 6-3.

Jusqu’ici meilleure défense du championnat, avec seulement 5 buts encaissés en quatre matches, Dijon a explosé à Amiens. Les Gothiques ont régalé en marquant à 13 reprises, dont 6 fois dans le premier tiers. Après 14 minutes de jeu, et déjà quatre longueurs de retard, Daniel Maric a tenté un coup en remplaçant Florian Hardy par Andy Foliot. L’ancien Briançonnais, abandonné par ses défenseurs, n’a pas pu changer la donne. En face, Sébastian Ylönen n’a cédé qu’une seule fois, laissant Jesse Lustberg sauver l’honneur bourguignon. Le trio canadien Rodier – Cayer – Riendeau s’est joué à six reprises de la défense dijonnaise.

Comme son vieux rival picard, Rouen s’est fait plaisir en attaque. Les Dragons ont profité d’une double supériorité numérique pour vite prendre l’avantage contre Strasbourg. Avant d’écraser la formation alsacienne, à la peine cette saison. Les Normands s’imposent 11-2 avec un quadruplé d’Eric Doucet. Ils remportent là une troisième victoire de rang.

Pas de miracle pour Neuilly-sur-Marne à Grenoble. Pourtant, les Bisons ont marqué les premiers, par Seth Leonard. Martin Jansson s’est occupé de l’égalisation en transformant un tir de pénalité. Derrière, les champions de France ont misé sur leur power-play pour prendre le large. Mitja Sivic a marqué à quatre reprises. Et en s’imposant 7-3, Grenoble, nouvelle meilleure défense de la ligue, demeure la dernière équipe à avoir encaissé moins de dix buts.

Enfin, dans le duel des mal classés, Chamonix entrevoit une lueur d’espoir. Les Chamois ont obtenu leur première victoire du championnat à Gap (2-3). Menés de deux buts à l’entame du dernier tiers, les Rapaces sont revenus à 2-2, grâce à un doublé du capitaine Romain Moussier. Jonas Höög, assisté de Vincent Kara et Laurent Gras, offre les deux points de la victoire aux Haut-Savoyards en marquant à 11 secondes de la sirène.