Morzine-Avoriaz - Villard-de-Lans (Ligue Magnus, 5e journée)

C'est le premier match de championnat pour le joker villardien Ivan Droppa, l'homme qui doit enfin combler les vides en défense. Malheureusement, le vétéran slovaque inaugure sa carrière française par une pénalité de retard de jeu qui coûte cher. Niko Toivonen se positionne juste devant la cage, laissé seul entre Barnay et Simonneau, et reprend ainsi à bout portant la passe du coin de Johan Älgerkrans. Mais le buteur suédois est sanctionné pour cinglage trois minutes plus tard, et les Villardiens transforment à leur tour une supériorité numérique : la passe de derrière le but est reprise... par Matt Puntureri contre son camp ! On aurait dû se douter, à voir sa moustache, que celui-là était un original !

En deuxième période, c'est encore en avantage numérique que Morzine-Avoriaz reprend l'avantage. Mika Halava dévie à bout portant entre les jambières du gardien la passe de la droite de Nicolas D'Aoust. C'est Droppa qui a laissé l'attaquant pénétrer le slot dans son dos. Encore une fois, c'est Papa qui égalise, en venant dévier en l'air un tir de Sykkö, juste devant un Guillaume Richard furieux envers sa défense qui n'avait pas sorti ce palet de sa zone plus tôt. Clément Masson arrive même à faire passer Villard devant avec un tir du poignet placé dans le haut du filet (2-3).

Les Ours vont cependant gâcher cet avantage dans les minutes suivantes. Un faible dégagement du revers de Daniel Sedlak n'éloigne pas le danger et offre même le palet de but à Mika Halava qui part aussitôt devant Richard et le trompe à mi-hauteur. Puis une obstruction de Tristan Lemoine permet à Toivonen d'en rajouter une couche. Un but encore marqué en jeu de puissance, une litanie ce soir. C'est encore avec un homme de plus que Lars Hjalmarsson enfonce le clou à quatre minutes de la fin, en reprenant à ras glace une passe de la droite de son entraîneur-joueur Immonen. Pour bien faire, D'Aoust ajoute un dernier but en cage vide dans les dernières secondes.

La défense villardienne a encore du travail à effectuer, notamment en infériorité numérique. Rien n'arrête Morzine-Avoriaz qui remporte sa cinquième victoire et partage toujours la tête de la Ligue Magnus avec Angers.

 

Morzine-Avoriaz - Villard-de-Lans 6-3 (1-1, 3-2, 2-0)
Samedi 17 octobre 2009 à 20h30 au Parc des Sports de Morzine. 410 spectateurs.
Arbitrage de Bruno Colleoni assisté de David Courgeon et Alexis Grabit.
Pénalités : Morzine 16' (6', 6', 4'), Villard 18' (4', 8', 6').
Évolution du score :
1-0 à 13'04" : Toivonen assisté d'Älgekrans et Koponen (sup. num.)
1-1 à 17'52" : Papa assisté de Sykkö (sup. num.)
2-1 à 25'32" : Halava assisté de D'Aoust et Bezeau (sup. num.)
2-2 à 26'38" : Papa
2-3 à 29'35" : Masson assisté de Lafontaine (sup. num.)
3-3 à 34'22" : Koponen
4-3 à 37'38" : Toivonen assisté de Brodin et Koponen (sup. num.)
5-3 à 56'25" : Hjalmarsson assisté de Koponen et Immonen
6-3 à 59'53" : D'Aoust assisté de Brodin et Immonen (cage vide)

 

Morzine-Avoriaz

Gardien : Guillaume Richard.

Défenseurs : Matt Suderman - Santeri Immonen ; Kim Virtanen - Billy Bezeau ; Christian Élian - Alexander Hogstad.

Attaquants : Johan Älgekrans - Erik Hjalmarsson - Antti Koponen ; Mika Halava - Mickaël Brodin (C) - Nicolas D'Aoust ; Niko Toivonen - Romain Bonnefond - Matt Puntureri.

Remplaçants : Greg Blais (G), Fabien Seebach. Absents : Mathieu Jestin (jambe), Loïc Gaydon (ligaments).

Villard-de-Lans

Gardien : Pascal Favarin.

Défenseurs : Ivan Droppa - Daniel Sedlak ; Pierre-Antoine Simonneau - Martin Barnay ; Victor Vitton-Mea - Nicolas Favarin (C).

Attaquants : Thibaut Sage-Vallier - Clément Masson - Nicolas Lafontaine ; Cyril Papa - Mathieu Leblond - Tomi Sykkö ; Tristan Lemoine - Yann Diaferia - Kévyn Richard.

Remplaçants : Romain Farruggia (G), Francky Sadani, Cédric Guillot-Diat. Absents : Stéphane Guillot-Diat (fracture du péroné, entorse du genou et traumatisme crânien), Nicolas Antonoff (rupture des ligaments croisé antérieur et latéral interne), Martin Millerioux (adducteurs), Esa Saksinen (fracture du malaire gauche), Alexandre Lefebvre (déchirure musculaire).