Dunkerque - Rouen II (Division 2, 3e journée)

Pour leur deuxième match à domicile en huit jours, les Corsaires reçoivent une formation rouennaise partie sur des bases moins élevées que les espérances nées de son bel exercice 2008-2009.

dewolfkarlAfin de rester dans le bon wagon et faire le plein de points à Raffoux, Karl Dewolf indique après treize secondes la marche à suivre, ponctuant sur sa première montée aux abords de la cage le travail initié à gauche par deux autres éléments d'expérience, Dubois et Rozenthal (1-0 à 00'13").

Face à Clermont, Clément Thomas avait ouvert la marque après onze secondes... Reste à confirmer cette emprise nordiste, une fois la première faute de N'Guyen effacée. Et Le Gal doit encore se retourner devant Barthélémy Cousein, le plus vif à exploiter le tir à la bleue d'Olivier Batardière et signer ainsi son premier but de la saison (2-0 à 06'07").

Dunkerque prend le large au retour des vestiaires, par Benjamin N'Guyen, bien servi par Thomas, posté derrière la cage (3-0 à 22'27"). Et semble maintenir la barre tant bien que mal...

Toutefois, le manque de discipline des bleus, punis à douze reprises dans la période intermédiaire, maintient le suspense. Bram De Backer multiplie les arrêts pour épargner les siens, face à Dumélie, échappé à droite, ou encore Chakiachvili, dont le tir à la bleue termine dans la mitaine.

Si c'est à quatre contre quatre que Kevin Marias-Magill, seul face à la cage, parvient à ouvrir le compteur des Dragons (3-1 à 24'54"), un retard de jeu imputé à Sébastien Maison remet totalement à flot le navire normand, sur une action de Jason Lorcher, qui s'ouvre le chemin du but depuis l'aile gauche (3-2 à 43'25").

Les hommes de Karl Dewolf se compliquent ainsi la tâche, d'autant que Ghislain Folcke est à son tour pris par la patrouille. Heureusement pour eux, les Dunkerquois disposent d'armes offensives capables de les sortir de mauvaises passes, à l'image de Clément Thomas, qui résiste à Dreyfus et trompe une dernière fois Steew Le Gal (4-2 à 44'25").

Mis en difficulté autant par leurs visiteurs que par une longue série de sanctions, les Corsaires poursuivent leur bon début de saison, au plan comptable. Les jeunes rouennais ont craqué à des moments clés, après avoir presque remonté le handicap initial et fait douter ses hôtes.


Dunkerque - Rouen 4-2 (2-0, 1-1, 1-1).
Samedi 17 octobre 2009 à 18h45 à la patinoire Michel Raffoux. 800 spectateurs.
Arbitrage de Christophe Picard et Teddy Madrias.
Pénalités : Dunkerque 48' (16', 24', 8'), Rouen 22' (4', 14', 4').
Évolution du score :
1-0 à 00'13" : Dewolf assisté de Rozenthal et Dubois
2-0 à 06'07" : Cousein assisté de Batardière
3-0 à 22'27" : N'Guyen assisté de Thomas et Dubois
3-1 à 24'54" : Marias-Magill assisté de Dumélie et Chevalier
3-2 à 43'25" : Lorcher assisté de Berthon (sup. num.)
4-2 à 44'25" : Thomas (inf. num.)