Wasquehal - La Roche-sur-Yon (Division 2, 3e journée)

Le rival choletais ayant largement vaincu les Lions de Wasquehal la semaine précédente, le Hogly tient à imiter son voisin en se rendant chez sa victime des derniers playoffs.

Dès le premier jeu de puissance, consécutif à une faute de Wiotte, Peter Himler pose son empreinte sur les débats, dans un rôle de franc-tireur puis de passeur. Le montant de la cage wasquehalienne, puis Fabien Chardon (sur une reprise d'Olivier Richard et deux lancers de Barreteau), et, enfin, un surnombre viennent contrecarrer les plans de l'ancien Caennais. Jusque là cantonnés dans leur zone, les Lions réagissent par un enchaînement vif de Chan devant la cage, suivi d'une montée côté gauche de Lionel Wiotte, qui contourne la cage et trouve son compère Bardet, dont la reprise parvient jusqu'à Axel Canaguier (1-0 à 06'30").

Les fautes vendéennes se succédant, c'est au tour de Miroslav Hantak de s'illustrer pour son entrée en matière à domicile. Sa passe à destination de Nilly prend à revers la défense des blancs, mais pas Peter Stanga, bien en place et efficace par deux fois devant Fauchart. Au moment où ils semblent plier, les visiteurs profitent toutefois de leur deuxième supériorité pour égaliser, par Marinov, qui ajuste Fabien Chardon sur sa droite, suite à une passe en retrait d'Himler (1-1 à 11'47"). Sur la lancée de ce but, le Hogly retrouve son équilibre, se montre plus incisif en zone neutre et profite de quelques espaces pour contourner son adversaire. Une nouvelle offrande de son capitaine est ainsi convertie par Marcel Budos, malgré la jambière de Chardon (1-2 à 14'52").himler_peter2

Le talent et les interventions parfois spectaculaires de leur portier, notamment sur une sortie aux devants de Canaguier, empêchent les Lions de rétablir la parité. Le jeu de puissance, fort de cinq attaquants et des échanges Wiotte-Bardet, n'y peut rien. Nilly et Bardet se créent en vain deux occasions sur des positions excentrées à droite d'une cage bien gardée.

En face, la première incursion en zone offensive depuis la reprise est décisive : au relais de Cyril Selin, travailleur dans le coin gauche, Nicolas Payen repique vers la cage et glisse le palet hors de portée de Fabien Chardon, du revers (1-3 à 24'59"). Privé de Mickaël Bardet pour dix minutes, Wasquehal voit Himler revenir à la charge pour servir une nouvelle fois Budos dans de bonnes conditions mais Chardon veille et empêche le score de s'alourdir, réitérant sa parade devant Maxime Richard.

Trois minutes décisives

Subissant les débats et concédant plusieurs dégagements interdits à la suite, Wasquehal cède par trois fois en autant de minutes : un lancer en hauteur de Selin, en embuscade devant l'enclave (1-4 à 32'39"), un tir non cadré de Grimaud repris par Payen (1-5 à 34'39") et un jeu à trois trop rapide mené par Peter Himler et conclu par Maxime Richard (2-6 à 35'47") ont tué tout suspense.

Handicapé par les absences d'Alexis Thomas et Fabien Tanguy, Wasquehal est toujours en quête de cohésion sur le plan défensif. Pour son baptême du feu, l'ancien Lyonnais Hugo Picard fut en outre contrarié par un tir reçu sur le patin à l'échauffement. Offensivement, le retour de Miroslav Hantak a permis aux Lions de relever la tête, d'abord par un tir bien placé de la droite de la cage (1-5 à 35'03"), ensuite par un troisième tiers entamé de façon convaincante.

Stanga assure

Sorti aux devants de Canaguier, Peter Stanga bénéficie d'une certaine réussite sur la reprise de Wiotte, directement dans son dos, puis reçoit un rebond de Fauchart dans le casque. Toutefois, il ne doit rien à la fortune sur plusieurs occasions. Wasquehal ne parvient pas à résoudre l'équation, essayant de tromper le dernier rempart des Aigles dans un angle fermé, par Bardet, en force, par Nilly, de volée, par Vienne, en finesse, par Moreau, ou à l'issue d'un rare erreur d'appréciation de la défense, mais Stanga parvient à calmer les ardeurs de ses assaillants en se couchant sur la rondelle ou en étendant la jambière.

Les Lions encaissent ainsi leur troisième défaite en autant de rencontres, à l'issue d'une entame de championnat rendue compliquée par les absences de plusieurs joueurs et surtout un calendrier compliqué. Erik Marinov aurait pu corser l'addition sur une échappée offerte par Peter Himler et un lancer sur le poteau, mais l'essentiel pour les visiteurs, encouragés tout au long de la soirée par leurs fidèles supporters, est de reprendre la route forts de deux points supplémentaires. Histoire de garder le contact avec la tête, à l'issue d'une prestation par moments convaincante, grâce à l'omniprésence d'Himler, bien relayée par le besogneux trio de Cyril Selin.

 

Commentaires d'après-match

Frédéric Nilly (attaquant de Wasquehal) : "Le score à l'issue de la première période aurait pu être différent si nous avions pu marquer le deuxième but, mais la rencontre tourne à l'avantage de La Roche. Nous lançons plus souvent à chaque tiers (16 tirs à 4 sur le troisième) ; cela veut dire que leur gardien a fait un bon match et s'est montré plus efficace que nos attaquants. C'est frustrant, même si ce n'est que le troisième match, car nous n'avons pas été archi dominés. Le calendrier paraît plus abordable désormais, mais l'an dernier l'équipe n'a pas obtenu le maximum de points dans ces conditions. L'efficacité devant la cage est à travailler."

 

Wasquehal - La Roche-sur-Yon 2-6 (1-2, 1-4, 0-0).
Samedi 17 octobre 2009 à 18h30 à la patinoire olympique de Wasquehal. 300 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Lobry et Guillaume Gardiol.
Pénalités : Wasquehal 20' (4', 4'+10', 2'), La Roche-sur-Yon 16' (8', 4', 4‘).
Évolution du score :
1-0 à 06'30" : Canaguier assisté de Bardet et Wiotte
1-1 à 11'47" : Marinov assisté de Himler, sup. num.
1-2 à 14’52" : Budos assisté de Himler et M. Richard
1-3 à 24’59" : Payen assisté de Selin et Grimaud
1-4 à 32‘39" : Selin assisté de Pacull
1-5 à 34’39" : Payen assisté de Grimaud et Pacull (sup. num.)
1-5 à 35'03" : Hantak assisté de Chan
2-6 à 35'47" : M. Richard assisté de Himler et Budos

Wasquehal
Gardien : Fabien Chardon.
Défenseurs : Nicolas Hamoudi - Tristan Leclère ; Julien Thiery (A) - Hugo Picard ; Boris Chauveau.
Attaquants : Axel Canaguier - Lionel Wiotte - Mickaël Bardet (A) ; Miroslav Hantak - Frédéric Nilly - Edmond Chan ; Valentin Vienne - Thomas Fauchart - Roman Moreau (C).
Remplaçant : François Durand (G), Maxime Delepierre.
Absents : Alexis Thomas (épaule), Fabien Tanguy (obligations professionnelles), Maxence Wagret (blessé).

La Roche-sur-Yon
Gardien : Peter Stanga.
Défenseurs : Erik Marinov - Olivier Richard ; Yannis Boimare - Benoît Barreteau (A) ; Frédéric Grimaud.
Attaquants : Peter Himler (C) - Maxime Richard - Marcel Budos ; Nicolas Payen (A) - Jean-Philippe Pacull - Cyril Selin ; Hugo Beuchey - Sébastien Nimer - Pierre Fargeot.
Remplaçant : Tommy Fiévet (G).
Absents : Lionel Orsolini (obligations professionnelles), Mickaël Lechêne (suspendu).