Angers - Briançon (Ligue Magnus, 5e journée)

2009-10-17-Angers-BrianconDes Ducs de gala

Dans une patinoire du Haras archi-comble (1 200 spectateurs), les Angevins ont rendu une copie parfaite. Sans doute un match référence pour des Ducs hyper-motivés.

La partie démarre sur un rythme élevé. Angers met la pression illico sur les buts de Ramon Sopko. Ce dernier doit s'employer à deux reprises lors de la première minute pour éviter à son équipe de sombrer d'entrée. Les débats s'équilibrent et les gardiens tiennent la baraque. Peter Aubry, sur un tir à bout portant de Mickaël Perez (7e minute), et son homologue briançonnais sur un missile de Lauri Lahesalu (9e minute).

Mais l'indiscipline des Angevins va se payer au prix fort. En moins de 45 secondes, ils se retrouvent en double infériorité numérique. Briançon, qui excelle lors des unités spéciales, ne laisse pas passer l'occasion. Pourtant, les Ducs vont tenir tant bien que mal à 5 contre 3, Peter Aubry intervenant proprement sur des tirs de la bleue signés Stéphane Gervais et François Groleau. Mais, trois secondes après le retour du premier joueur pénalisé (Juho Jokinen), les Diables Rouges trouvent la faille par l'intermédiaire de Marc-André Bernier qui ajuste le portier après un bon service de François-Pierre Guénette (0-1, 13'08").

L'avantage sera de courte durée pour les visiteurs. Jonathan Bellemare se joue de deux attaquants briançonnais avant de servir sur le côté gauche Éric Fortier. Ce dernier centre au deuxième poteau pour Pierre-Luc Laprise qui dévie dans le but de Ramon Sopko, malheureux sur ce coup-là puisqu'il n'arrive qu'à freiner le puck de sa mitaine (1-1, 14'23"). Deux équipes fringantes qui rentrent au vestiaire sur un score de parité plutôt logique.

De retour sur la glace, les Angevins remettent la pression d'entrée. Mais les Briançonnais gèrent plutôt bien cette domination locale. Il faut une erreur affligeante de Gary Lévêque pour permettre aux Ducs de prendre l'avantage. Simon Lacroix lance le puck derrière les buts visiteurs. Gary Lévêque, pourtant peu pressé, relance mollement du revers de la palette sur... Hermani Vidman ! Ce dernier centre rapidement sur Tomas Baluch qui, en pleine course, trouve la lucarne gauche d'un Ramon Sopko sans réaction (2-1, 24'41").

Ramon Sopko (photo Olivier Marchais)Dès lors, les Briançonnais vont attaquer et la jouer un peu plus physique. Éric Fortier se retrouve en prison et Briançon ne va pas faire mentir sa réputation en unité spéciale. Les visiteurs posent leur jeu et Stéphane Gervais, au slap toujours aussi impressionnant, trouve le poteau droit de Peter Aubry moins de 15 secondes après le début de la supériorité. Peter Aubry ne lâche rien et stoppe un tir à bout portant de François-Pierre Guenette. Ce dernier, écœuré, tape sa crosse contre le plexiglas. Le cerbère angevin, salué comme il se doit par le public, a réussi à faire oublier Ville Koïvula, l'ex-chouchou du Haras !

Le rythme est toujours soutenu mais les Angevins prennent l'ascendant petit à petit. Une pénalité malvenue de François Groleau leur redonne de l'air. Il faut moins de trente secondes pour que Jonathan Bellemare ne délivre une superbe passe à Marko Kiprusoff qui, lancé depuis la ligne bleue, décoche un tir surpuissant dans la lucarne droite de Ramon Sopko (37'41"). Recruté pour les moments importants d'une rencontre, la star finlandaise montre que l'on peut compter sur lui. Avec deux buts d'avance à la fin de cette deuxième période, les Briançonnais vont être obligés de se découvrir pour recoller au score.

Le troisième tiers démarre sur les mêmes bases que les précédents : des tirs de chaque côté mais des gardiens vigilants. Le match bascule en moins d'une minute puisque les deux premières lignes angevines vont réchauffer le public, déjà satisfait du spectacle proposé. Dans un premier temps, suite à une action collective de premier plan, Éric Fortier reprend au second poteau une offrande de son compatriote Pierre-Luc Laprise (47'46"). Puis, grâce à Tomas Baluch. Ce dernier récupère un rebond suite à un tir de Hermani Vidman. Ramon Sopko a du mal à se relever et le Slovaque des Ducs a tout le temps d'ajuster la mire dans un angle impossible (5-1, 48'33"). Dès lors, les hommes de Luciano Basile se résignent et la fin de partie reste plutôt tranquille. Le technicien briançonnais, étrangement stoïque lors de cette partie, repart donc de la cité des Ducs avec cinq buts dans la musette.

Une partie de haut niveau samedi soir au Haras. Pas grand chose à reprocher aux Briançonnais simplement dépassés par des Ducs fringants. Gary Lévêque, coupable sur les deux premiers buts angevins, n'a pas aidé ses coéquipiers. Du côté des Ducs, Peter Aubry a été impérial dans ses buts et Marko Kiprusoff, sobre mais efficace, a été le patron de la défense.

Étoiles du match : *** Marko Kiprusoff (Angers), ** Peter Aubry (Angers), * Edo Terglav (Briançon).

(Photos d'Olivier Marchais)

 

Commentaires d'après match (dans Ouest France).

Peter Aubry (gardien d'Angers) : "On a joué 60 minutes, avec une belle circulation de palet. La discipline des attaquants a beaucoup aidé les défenseurs aussi. On commence à se trouver."

Jonathan Bellemare (capitaine d'Angers) : "À 2-1, ils mettent deux tirs sur le poteau. Ça aurait pu changer le match. Mais je suis très content de ce que j'ai vu ce soir. On était en contrôle, lucides, avec un palet qui circulait bien. On reste sur le type de jeu que l'on avait en play-offs la saison dernière. C'est intéressant."

 

Angers - Briançon 5-1 (1-1, 2-0, 2-0)
Samedi 17 octobre 2009 à 18 h 30 au Haras.
Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté de Thibaud Juret et Pierre Dehaen.
Pénalités : Angers 10' (4', 6', 0') ; Briançon 6' (2', 0', 4').
Évolution du score :
0-1 à 13'08" : Bernier assisté de Guénette et Perez (sup. num.)
1-1 à 14'23" : Laprise assisté de Fortier Bellemare
2-1 à 24'41" : Baluch assisté de Vidman et S. Lacroix
3-1 à 37'41" : Kiprusoff assisté de Bellemare
4-1 à 47'46" : Fortier assisté de Laprise et Bellemare
5-1 à 48'33" : Baluch assisté de Vidman et Metsäranta