Glen Hanlon, l'homme providentiel remplacé

Décision brutale hier en KHL avec le licenciement de Glen Hanlon, l'entraîneur du Dynamo Minsk, et de ses assistants dans les minutes qui ont suivi la défaite 1-4 contre l'Amur Khabarovsk. Son équipe comptait alors 3 points de retard sur la huitième place qualificative de la conférence ouest avec un match en moins, autant dire que la situation est compliquée... mais pas encore désespérée.

Ce choix unilatéral de Vladimir Naumov est d'autant plus lourd de conséquences qu'il est également président de la fédération biélorusse, et qu'à ce titre il emploie aussi Hanlon comme sélectionneur. Le Canadien, à qui il est reproché de ne pas avoir "donné du caractère à l'équipe", était jusqu'ici l'homme providentiel du hockey au Bélarus. Que va devenir l'équipe nationale à quatre mois des Jeux olympiques ?

Pour ce qui est du Dynamo Minsk, on sait : Aleksandr Andrievsky, entraîneur de Gomel dans le championnat national biélorusse, a succédé à Hanlon dès ce matin. Il a été laissé libre de choisir ses adjoints, mais prend les rênes d'un effectif riche en renforts étrangers... choisis essentiellement par Hanlon. Pas simple.