Caen - Courbevoie (Division 1, 6e journée)

LafontaineLeçon d'humilité

Les Coqs se déplacent à Caen-la-mer pour cette sixième soirée du championnat. La saison passée, Caen était sorti vainqueur des confrontations mais non sans douleur : Courbevoie a la réputation de ne rien lâcher. Cependant, Caen a désormais une victoire contre Rouen à son palmares depuis quelques jours.

Le match débute de manière un peu brouillon. Mais plus le chrono défile plus l'action se recentre dans la zone défensive des franciliens. Dans un premier temps les attaques caennaises sont timides. Boutin prend un shoot pas très appuyé mais Fourcade parvient à le stopper in extremis. Tellement tard que l'arbitre l'accorde avant d'être éclairé par ses assistants : il n'avait pas totalement franchi la ligne. Il faut attendre une supériorité pour que les Bas-Normands trouvent le chemin des filets. Alors que les troupes de Rishi Ovide-Etienne changent de ligne, Caen relance l'action à l'aile opposée et retourne à l'attaque avec Boutin qui sert Da Costa à droite (1-0 à 09’14"). Dans la foulée, Vorobel à la riposte trouve Geslain par une superbe passe qui traverse la zone centrale. Geslain a 1 contre 1 met le turbo, passe son défenseur et croise son tir au poteau gauche (2-0 à 09’46").

À la faveur d'une double pénalité non substituée, les Drakkars profitent des espaces dans laissés dans la défense adverse. Julien Lebey, ayant tout fraîchement récupéré de son doigt cassé, fait son entrée sur la glace et sert Boutin devant le but pour aggraver la marque (3-0 à 15’35"), puis Da Costa récupère un rebond en plein sur sa palette qu'il n'a plus qu'à pousser au fond (4-0 à 15’54"). Le coach de Courbevoie appelle un temps mort qui n'inverse pas pour autant la tendance. Ses troupes n'ont pas réussi à rentrer dans ce tiers au point de ne pas avoir inquiété le portier normand.

Au retour sur la glace, la défense courbevoisienne change de stratégie et se durcit. Elle gène les transmissions caennaises contre la bande et récupère les palets. Nicolas Fourcade, le portier visiteur, qui s'est montré dépassé par les évênements au premier tiers se resaisit spectaclairement et repousse les offensives caennaises. Les joueurs de Dostal connaissent une baisse de régime sans précédent, à l'image de leur entraîneur qui laisse sa place au profit de Lebey. Le palet est mal contrôlé, les passes moins bien ajustées. Le jeu ne file plus côté bas-normand. Courbevoie en profite et lance un contre que Daniel Sevcik convertit le long du poteau gauche. Ce but s'inscrit comme révélateur d'une situation qui fait mal : Goëtz n'est pas dans le match. Et Varga l'a bien vu puisqu'à l'engagement suivant il prend un tir anodin dès la bleue qui trompe le portier caennais (4-2).

William_PlaceDostal, maintenant coach à plein titre, provoque un temps mort et remet ses troupes en ordre de marche. Janil remobilise l'équipe en interceptant une passe et en servant Graham Avenel qui redonne de l'air aux locaux (5-2 à 31’01"). La défense parvient à repousser le danger quelques temps, mais les Coqs bien placés en zone médiane, renversent une situation délicate en offensive à 3 contre 1. Janil en protection couvre deux attaquants. Mais Sevcik tout seul prend le shoot et réduit l'écart (5-3 à 32’25"). Bien lancés, ses partenaires suivent la dynamique et Arnaud Bougaran ramène les deux équipes à un but (5-4 à 36’52").

Les Coqs perpétuent leurs efforts dans le troisième tiers en résistant aux assauts prononcés de l'attaque caennaise. Ils enfoncent le clou en égalisant lors d'une infériorité numérique par un tir apparemment sans danger de la bleue de Pomerleau (5-5 à 45’37") qui signe la sortie de Goëtz au profit de sa jeune doublure Fouquerel. Le jeune international ferme définitivement la porte accédant aux filets bas-normands.

La leçon d'humilité du match vient de Slavomir Vorobel. En petite forme depuis le démarrage de la saison, il a perdu des palets, tenté des feintes ou des attaques ayant mis son équipe en péril, au point d'être décrié à l'extérieur. Mais depuis trois matchs il fait amende honorable et met son ego de côté. D'habitude très emprunt à réagir aux jugements des arbitres, il prend son temps de prison sans broncher ce soir. Durant le match, il tient sa place à l'arrière et se replie dès que l'action n'est plus fructueuse. Et lorsque Jonathan Avenel part en contre en prolongation, il vérifie que les arrières soient couverts avant de suivre, de se placer devant le but pour recevoir le palet et mettre fin au match (6-5 à 61’50"). Il prouve ainsi qu'au-delà des capacités techniques, il a l'expérience et la capacité de remise en cause des grands joueurs.

En résumé, Courbevoie ramène un point de cette confrontation. Les franciliens ont fait preuve de perspicacité et de réalisme face à un adversaire qui a payé la cadence imposée par la participation à la coupe de la ligue. Toutefois, il faut un sérieux sang-froid pour revenir d'un 4-0 à un 5-5, comme l'a montré Fourcade qu'on aurait cru à terre après la première période. Pour Caen, l'avertissement est sans frais et l'équipe reste au contact de Brest au classement. Brest qu'il faudra rencontrer mrdi prochain en coupe de Fance. Pas de repos pour les Drakkars...

 

Caen - Courbevoie 6-5 (4-0, 1-4, 0-1, 1-0)

Samedi 25 octobre 2009 à 20h00 à la patinoire de Caen la mer. 1000 spectateurs environ.

Arbitrage de Gilles Durand assisté de Valentin Bury et Nicolas Cregut.

Pénalités : Caen 10' (2', 6', 2'), Courbevoie 16' (6', 4', 6').

Évolution du score :
1-0 à 09’14" : Da Costa assisté de Boutin et Lafontaine (sup. num.)
2-0 à 09’46" : Geslain assisté de Vorobel
3-0 à 15’35" : Boutin assisté de Lebey et Vandecandelaere
4-0 à 15’54" : Da Costa assisté de Bennett et Janil
4-1 à 27’46" : Sevcik assisté de Capet et Trabach
4-2 à 27’54" : Varga assisté de Sevcik et Trabach
5-2 à 31’01" : G. Avenel assisté de Janil et Gomane (inf. num.)
5-3 à 32’25" : Sevcik assisté de Therrien et Pomerleau
5-4 à 36’52" : Bougaran assisté de Leveau et Caillaux
5-5 à 45’37" : Pomerleau assisté de Therrien et Paillet (inf. num.)
6-5 à 61’50" : Vorobel assisté de J. Avenel

 

Caen
Gardien : Arnaud Goëtz puis Clément Fouquerel à 45'37".
Défenseurs : Tommy Lafontaine - Jonathan Janil ; Alexis Gomane(A) - Udo Marie ; Slavomir Vorobel - Olivier Vandecandelaere(C).
Attaquants :  Pierre Bennett - Kevin Da Costa - Jonathan Boutin ; Jonathan Avenel (A) - David Dostal puis Julien Lebey à 20' - Graham Avenel ; Charles Geslain - Mans Papaux - Raphaël Mazie.
Absents : Tomas Oravec (côtes félées).

Courbevoie
Gardien : Nicolas Fourcade.
Défenseurs : Maxime Pommerleau - Maxime Dubuc (A) ; Juraj Varga - William Place (C) ; Yohann Petiot - Grégory Boissière.
Attaquants : Yann Guyot - Benoît Paillet - Nicolas Therrien ; Alexandre Capet - Daniel Sevcik - Sébastien Trabach ; Thomas Barre - Guillaume Pons (A) - Kévin Guimbard ; Arnaud Bougaran - Maxime Leveau - Thierry Caillaux.
Remplaçant : Julien Figved (G).